Quelle publicité pour les assistants vocaux ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     31/03/18    
publicite assistants vocaux

La publicité est un outil de communication incontournable pour les entreprises, car elle permet de faire connaître une marque, un service ou encore un objet à des consommateurs. Mais avec les technologies qui s’imposent la publicité est vouée à s’adapter particulièrement avec les assistants vocaux, qui modifient la relation avec les clients.

L'enceinte connectée, bientôt un objet du quotidien 

Depuis le lancement d'Alexa, l’assistant vocal d’Amazon aux Etats-Unis en 2014, les enceintes connectées avec leur assistant personnel commencent réellement à se développer. Les géants de l’internet se disputent un marché convoité par les consommateurs. Amazon avec Alexa, Apple avec Siri ou même Google et son Google Assistant sont désormais très populaires. Mais ces enceintes connectées ne sont pas encore disponibles dans tous les pays, puisque toutes les langues ne sont pas encore programmées. Alexa d’Amazon au sein de ses enceintes Echo, par exemple, n'est pas encore en vente en France, même si son arrivée est prévue pour cette année. 

Ce secteur est en pleine expansion puisqu’il fait partie des nouveaux objets connectés qui attirent un large public. Grâce à cela, plus besoin de se déplacer ou bien d’aller sur Internet, les assistants vocaux sont capables de répondre à presque tout. Ils peuvent vous donner la météo, vous diffuser les informations de la journée ou encore vous renseigner sur des produits avant un futur achat. Mais c’est justement là que les entreprises se questionnent, car si les assistants vocaux peuvent donner des informations sur des produits, lesquels mettront-ils en avant ? 

Déjà, beaucoup d’entreprises sont impactées par les assistants vocaux, Alexa, celui d’Amazon donne accès à des services d’autres entreprises. Il est possible de commander une pizza, un Uber, d’écouter de la musique à l’aide de Deezer ou encore de contrôler sa maison avec des sociétés de domotique. Les consommateurs sont donc en ligne directe avec ces entreprises partenaires à travers l’assistant vocal. L’avantage, c’est qu’elles se démarquent sur le marché, puisque leurs services ou leurs produits sont directement proposés par défaut. Mais dans le futur, est-ce que toutes les entreprises auront le droit d’être disponibles sur des assistants vocaux ? Pourront-elles faire de la publicité comme sur n’importe quelle plateforme (TV, Internet, Radio…) ?

Adapter la publicité aux nouvelles technologies 

Comme les assistants vocaux sont de plus en plus utilisés au quotidien par les consommateurs, c’est un secteur à viser pour les entreprises. Mais comment réussir à faire partie des recommandations de ces intelligences artificielles du quotidien ? Dans un premier temps, définir la publicité sur ce type d’objets connectés reste encore compliqué. Les fabricants pour le moment ne souhaitent pas diffuser de vraies publicités comme à la radio, ce qui pourrait interrompre l’interactivité avec l’assistant et sur le long terme excéder le consommateur. La publicité est donc redéfinie, le concept consisterait à proposer le service de certaines entreprises ou des produits, en fonction de l’intérêt du consommateur. L’assistant devra proposer un format court qui n'interrompt pas l'expérience ou le faire sous forme de suggestion lors d'une demande de l'utilisateur.  

La publicité sur assistant vocal se différencie totalement des autres plateformes, pour les entreprises, c’est une nouveauté qu’il faut étudier puisque selon ComScore, 50% des recherches seront vocales en 2020. Pour pouvoir se démarquer les entreprises devront proposer des formats très courts sur leur site impliquant seulement quelques mots pour promouvoir un service ou un objet. Le consommateur pourra par exemple, demander : « J’ai besoin d’un sac à dos, que peux-tu me proposer ? ». Dans ce cas, la description des sacs à dos d’une marque devra être claire et synthétique. Il est évident que les intelligences artificielles préféreront un tel format et que les entreprises seront bien référencées dans les recherches accessibles aux assistants. On peut comparer cela, au référencement actuel avec des sites responsives sur smartphone. Un site est d'autant mieux référencé s'il est correctement configuré sur tablette ou smartphone, pour les assistants vocaux, il en sera de même. 

Cependant, il est encore compliqué de savoir ce que compte mettre en place les géants des enceintes connectées. Pour la plupart, la priorité reste les partenariats. Aux Etats-Unis, Alexa d’Amazon, par exemple, met en avant son partenaire Procter & Gamble pour les produits d’hygiène et de beauté. Si un utilisateur demande : "Peux-tu me commander des rasoirs ?" à son assistant, la première suggestion sera des rasoirs Gillette du groupe Procter & Gamble. Même si ce genre d’option n’existe pas encore en France. Il est sûr que les petites entreprises seront désavantagées avec les assistants vocaux, les géants de l’internet des objets s’associent souvent avec de grandes marques pour servir le consommateur. 

Se démarquer n’est pas impossible ! 

Bien entendu, pour le moment, la publicité et les suggestions sont presque uniquement réservées aux grandes marques, mais comme le service est en passe de se développer, la publicité sur les assistants vocaux devrait en faire de même. Les géants de l’internet d’ici les prochaines années proposeront sûrement des forfaits pour se démarquer dans certains foyers. Cependant pour faire partie des recommandations des assistants vocaux n’oubliez pas qu’une intelligence artificielle se fournit sur internet. Être dans les tops des recherches lors d’une demande vocale nécessite donc un bon référencement sur le web.

Les objets connectés dans l’avenir permettront un achat rapide, pour impacter le consommateur, il est important qu’il connaisse déjà la marque et le produit. Il achètera alors plus facilement grâce à une simple demande à l’aide de son assistant vocal. Même si ce processus semble encore compliqué pour les sites différents des grandes plateformes d’achats, il est fort possible que l’intelligence artificielle soit capable de le faire d’ici les prochaines années. En attendant, n’hésitez pas à vous renseigner sur le sujet pour être dans les starting-blocks, le jour où la publicité se développera véritablement sur les enceintes connectées. 

Donnez une note à cet article