Prendre des stagiaires : bonne ou mauvaise idée ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    07/04/17    0
prendre stagiaires bonne mauvaise idee

Prendre un stagiaire comporte des avantages et des inconvénients. Parmi les avantages, il y a l'aspect financier. La rémunération d'un stagiaire est modeste et ne pénalise donc pas son employeur. Par ailleurs, le stagiaire amène une force de travail supplémentaire particulièrement malléable puisqu'il est à l'écoute des collaborateurs de l'entreprise d'accueil et qu'il a envie de montrer ce dont il est capable de faire.

Pourtant, la motivation d'un stagiaire a son revers de la médaille car si ce dernier est motivé à son arrivée dans une entreprise, sa détermination peut vite décroître s'il sent qu'on ne lui fait pas confiance. Autre aspect à considérer; le temps que requiert la formation d'un stagiaire. A lui de démontrer qu'il peut rapidement être opérationnel et capable de s'intégrer dans une équipe de travail. Quels sont les avantages et les inconvénients de l'accueil de stagiaires dans une entreprise ?

Prendre des stagiaires, une main d’œuvre bon marché

Prendre un stagiaire ne coûte pas très cher à l'entreprise d'accueil. Cela peut même s'avérer entièrement gratuit dans le cas d'un stage non rémunéré. Il est possible qu'un stage ne soit pas rémunéré lorsque le stagiaire a besoin de valider ce stage pendant sa scolarité ou sa formation. Prenons l'exemple d'un étudiant en BTS. Pour valider sa formation, il doit effectuer un total de 12 semaines de stages réparties sur ses deux années d'étude. Ces stages ne sont pas rémunérés. Ainsi, l'entrepreneur qui prendra en stage cet étudiant n'aura rien à débourser.

En ce qui concerne les stages rémunérés, ils sont bien encadrés. L'employeur du stagiaire doit s'acquitter d'une contribution financière appelée "gratification horaire (minimale) de stage". Cette contribution, qui n'est pas un salaire, est d'un montant de 3,60 euros par heure. De plus, en prenant un stagiaire, le dirigeant d'entreprise peut être totalement exonéré de cotisations sociales. On constate alors que, d'un point de vue purement comptable, le dirigeant qui accueille un stagiaire dans son entreprise ne prend pas un grand risque.

Le stagiaire apporte sa force de travail et ses compétences

Pour l'employeur, accueillir un stagiaire dans son entreprise, c'est amener une valeur ajoutée à ses effectifs. Le stagiaire arrive dans l'entreprise avec ses acquis et son envie de bien faire. De plus, le statut de ce dernier le rend particulièrement malléable. Le dirigeant peut alors le modeler pour le rendre apte au travail et aux consignes données. Les stagiaires viennent de tous horizons. De manière générale, ils ont des cursus solides. Ce sont souvent des étudiants qui ont besoin de se confronter au monde du travail. Ces jeunes gens constatent ainsi tout le chemin qui leur reste à parcourir pour combler l'écart entre leurs acquis théoriques et l'exigence de la réalité du monde du travail. Pour l'employeur qui les accueille, l'avantage est de récupérer des personnes qui ont des compétences et qui, très souvent, sont particulièrement à l'écoute des conseils qu'on leur donne.

La motivation d'un stagiaire est parfois aléatoire

Premier écueil, la motivation d'un stagiaire n'est pas toujours optimale. L'argent n'est pas la motivation prépondérante pour une personne qui choisit de s'investir dans un stage. Comme on l'a vu plus haut avec la gratification horaire de stage, les rémunérations des stagiaires sont modestes. Le principal intérêt d'effectuer un stage réside dans l'envie d'acquérir de l'expérience dans le milieu du travail et idéalement dans le secteur d'activité où l’on voudrait évoluer plus tard en tant que professionnel.

Mais si on ne confie au stagiaire que des tâches répétitives et/ou dénuées de tout intérêt, alors, celui-ci va vite se démotiver et même, peut-être, se mettre en échec. Il est donc nécessaire qu'un rapport de confiance s'installe entre l'employeur et le stagiaire pour que ce dernier reste motivé. Le dirigeant d'entreprise peut, par exemple, donner des consignes de plus en plus élaborées à son stagiaire, sans aller trop vite, évidement. Si le stagiaire donne satisfaction alors une confiance réciproque avec son employeur s'installera et cela créera une dynamique positive où les deux parties trouveront leurs intérêts.

Former des stagiaires prend du temps

Par définition, un stagiaire ne peut pas être immédiatement opérationnel dans l'entreprise qui l'accueille. Il faut donc tenir compte d'un temps d'adaptation. Pour être opérationnel au plus vite, le stagiaire doit être formé. Or, former quelqu'un, aussi doué et motivé soit-il, prend du temps. Le dirigeant d'entreprise ne peut pas toujours être auprès du stagiaire pour le guider ou l'orienter dans ses tâches. L'entrepreneur a lui-même beaucoup de travail et d'obligations à honorer. Ainsi, l'employeur du stagiaire va déléguer une partie du temps de formation de ce dernier à ses collaborateurs. Le stagiaire aura dont tout intérêt à être à l'écoute des conseils qui peuvent venir de salariés situés aux différents échelons hiérarchiques de l'entreprise et qui ne sont pas forcément des cadres de celle-ci.

Donnez une note à cet article
d
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires