Prendre un stagiaire ou employer un junior ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     31/12/15    
prendre stagiaire employer junior

Les changements relatifs au statut des stagiaires en entreprise mis en œuvre par le gouvernement relancent le débat de l’efficacité au sein de l’entreprise. En tant qu’entrepreneur sur le départ, avec peu de moyens, est-il préférable de prendre un stagiaire peu onéreux mais dont les compétences ne répondent pas nécessairement aux besoins de l'entreprise, ou alors faut-il préférer quelqu'un de plus compétent et donc de plus cher ? Analyse.

L'apprentissage, les stages, la formation en entreprise ... Ces mots trouvent un écho de plus en plus large dans les entreprises en France, mais également à l'étranger. Le Gouvernement français s'est lancé dans une vaste refonte des textes de loi relatifs à l'apprentissage et au déroulement des stages en entreprise tant cette réalité se doit de trouver une place dans la situation et le contexte économiques actuels. En particulier, le régime encadrant les stages est particulièrement visé dans le but d’améliorer l’attractivité des rémunérations et de valoriser un peu plus le travail effectué par les stagiaires.

Stagiaires : des avantages pour les deux parties

Le poste de stagiaire comporte de nombreux avantages aujourd'hui tant pour l'entreprise que pour la personne effectuant l'une de ses premières expériences professionnelles. L'entreprise trouve dans cette opportunité le moyen d'obtenir les services d'une personne formée et compétente selon son niveau scolaire et ce à un coût moindre. Le stagiaire voit quant à lui la possibilité d'acquérir de l'expérience dans une entreprise, directement sur le terrain et au contact de choses concrètes.

L’importance de mesurer le rapport entre le coût et le niveau de qualification

Le rapport entre le coût d'un stagiaire et son niveau de qualification en vaut-il la chandelle ? Clairement, il existe une grande différence entre les différents stagiaires : on recense ceux qui sont issus de voies plutôt générales, de licence ou encore de master à l'université, et ceux qui sortent de formations bien plus ciblées et professionnalisantes (type licences pros ou écoles spécialisées). Les profils ne sont pas les mêmes, et les coûts non plus. C'est d'ailleurs l'un des points de la dernière réforme sur le statut des stagiaires qui a le plus impacté la vie des entreprises : là où la rémunération d'un stagiaire était jusqu'alors fixée à 436,09€ pour deux mois minimum de stages, aujourd'hui, après le passage de la nouvelle réforme, cette rémunération est fixée à 3,60€ de l’heure, minimum. En considérant qu’un employé junior coûte 1000€ de plus, le jeu en vaut-il la chandelle ? Pensez qu’il vous faudra tout de même évaluer son profil, ses compétences et son cursus mais qu’en théorie, il restera plus longtemps dans votre entreprise.

Pesez le pour et le contre… à vous de choisir !

Bien sûr, chaque investissement de l’entreprise doit être pesé, surtout en ces périodes de crise. C’est pourquoi le recours à un stagiaire doit découler d’une mission ciblée et répondre à des objectifs bien précis pour optimiser au mieux la présence d’un jeune en formation au sein de l’entreprise. Mais est-il vraiment préférable de prendre un stagiaire plutôt que d’embaucher un employé junior ? Le stagiaire coûte moins cher, il est présent dans l'entreprise pour une durée moins longue, mais l'inconvénient majeur est que votre entreprise le forme sans avoir la certitude de le garder. C'est qui n'est aucunement le cas pour un employé junior, qui sera néanmoins plus cher sur le long terme. Il reste alors primordial pour une entreprise de bien évaluer ses besoins et ses ressources afin de choisir qui du stagiaire ou de l'employé junior représente la meilleure solution pour son futur.

Donnez une note à cet article