Les premières étapes quand vous entreprenez

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     15/11/17    
premieres etapes quand entreprenez

Ca y est ! Vous avez trouvé l’idée du siècle et vous souhaitez vous lancer dans l’aventure. Vous ne savez pas par où commencer et vous voudriez connaitre les étapes essentielles pour la réussite de votre projet. Cet article est fait pour vous ! Retour sur les principales marches à ne pas manquer lorsque vous souhaitez créer votre boite.

Poser le concept

Vous avez identifié un besoin et vous avez trouvé la solution. Désormais, il est nécessaire pour vous de définir votre concept, celui qui répond à ce besoin. Une fois le concept posé et défini en quelques lignes, il est temps de passer aux choses sérieuses et de voir comment vous allez gagner de l’argent. Autrement dit, de définir votre business model. Si certaines entreprises comme Google ou Facebook ont réussi à connaitre le succès sans y avoir préalablement réfléchis, la plupart ne survive pas longtemps dans ce cas.

Connaitre votre marge

Faire des ventes c’est bien, faire des ventes où vous gagnez de l’argent c’est mieux. Pour connaitre votre marge, vous devez non seulement prendre en compte le prix d’achat de vos fournitures mais également y inclure votre masse salariale, la location d’éventuels locaux, ... Si vous vendez 100 produits par mois à 10 euros alors que vous les achetez 5€, votre marge ne sera pas de 500€ (1000 – 500) puisque vous devrez notamment décompter le nombre d’heures que vous y passer.

Définir votre cible

Vous ne visez pas tout le monde ! Comme toute entreprise, vous avez un cœur de cible et il vous faudra l’identifier. Vos clients peuvent être principalement des hommes âgés de 15 à 24 ans ou encore des femmes de 30 à 35 ans. Bien définir votre cible vous permet d’adapter votre communication afin qu’elle soit le plus efficace possible. Les communications ratées car ne s’adressant pas à la bonne cible sont légions. Définir sa cible permet également de regarder si la taille du marché reste suffisante pour que votre entreprise puisse se développer. Si vous n’avez que 100 utilisateurs potentiels de votre solution et qu’elle ne coute que 10€, vous aurez du mal à faire croitre votre entreprise.

Analysez votre concurrence

Il est courant d’entendre qu’il n’y a pas de concurrence dans ce domaine. Cela s’avère faux dans 99% des cas. Si vous n’avez pas de concurrents directs, il se peut que vous ayez une concurrence indirecte. La question à se poser dans le cas où vous n’avez pas de concurrents directs est : « s’il n’y a pas ma solution, vers quoi se tourne le client ? ». Ainsi, par exemple, un restaurant italien sera concurrent d’un traiteur chinois. Connaitre votre concurrence vous permet avant tout de connaitre les avantages et inconvénients de leur solution. Vous pouvez ainsi mettre en avant vos différences pour séduire vos clients. Et si s’il vous demande pourquoi il devrait prendre votre solution et non la sienne, vous saurez quoi répondre.

Savoir parler de votre entreprise

Définir un pitch reste un des basiques dans la création d’entreprise. Rien de plus lassant que d’écouter quelqu’un pendant 10 minutes et ne pas avoir compris ce qu’il fait. Pour commencer, écrivez sur un papier en 3 lignes votre concept puis essayez de l’expliquer à un enfant de 7 ans. S’il ne comprend pas votre concept, vous devez améliorer votre pitch.   Vous aurez de nombreuses occasions pendant lesquels vous devrez exposer votre projet : client, fournisseur, investisseurs, banquiers…  Pour l’améliorer, n’hésitez pas à en parler à vos amis qui vous feront un retour.

Poser des indicateurs

Pour savoir si vous allez dans la bonne direction ou non, le chef d’entreprise possède des indicateurs de performance. Le plus basique reste relatif aux chiffres d’affaires que vous générez par catégorie. Vous pouvez également mettre en place des projections qui vous permettront de savoir si votre trésorerie sera assez solide pour tenir le coup. Attention ! Qui dit augmentation des ventes dit en général augmentation des achats et des ressources pour traiter la demande. De nombreuses entreprises meurent car elles ont trop de clients. Le besoin en fonds de roulement (BFR) reste un des incontournables à vérifier.

Tester auprès de votre clientèle

Rien ne sert de développer un produit qui ne réponde pas aux besoins de votre clientèle. N’hésitez pas à sortir de votre zone de confort pour confronter votre projet à vos prospects. S’ils ne deviennent pas clients immédiatement, ils pourront vous faire des retours précieux pour faire évoluer rapidement votre projet dans la bonne direction. N’attendez pas que votre produit soit parfait. De trop nombreux entrepreneurs développent pendant des années une solution qui rencontre une résistance inattendue au moment de la vente ou qui ne sort finalement jamais. N’oubliez pas que votre concept sera souvent amené à évoluer.

Faire un bilan personnel

Avant même toutes ces étapes, n’oubliez pas que le principal facteur c’est vous. Connaitre vos forces et faiblesses demeure essentiel. N’hésitez pas à faire un bilan de compétences afin de déterminer celles que vous devez améliorer et celles qui vous manquent pour la réussite de votre entreprise. Faire un bilan personnel permet également de prendre en compte les contraintes qui pourraient vous empêcher de connaitre le succès et de faire le bilan sur vos motivations. 

Donnez une note à cet article