Pour les entrepreneurs handicapés : l’Agefiph

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/11/11    
L’Agefiph a pour objectif de favoriser l’intégration professionnelle des personnes handicapées, et notamment des entrepreneurs qui sont dans cette situation.

L’Agefiph est une association nationale dédiée à la gestion de fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

L’aide

Une subvention dédiée aux personnes handicapées qui décident de créer leur entreprise. Elle est de 12 000 € maximum, versés en plus d’un apport financier en fonds propres de 1 525 € minimum, d’une participation à la formation du créateur handicapé à la gestion et d’une participation au suivi de l’entreprise par un organisme spécialisé sur 3 ans.

D’autres aides de l’Agefiph peuvent venir compléter l’aide à la création d’entreprise : prime à l’insertion de salariés handicapés, aide à l’aménagement des postes de travail, aide à l’accessibilité du lieu de travail…

Les projets financés

Les porteurs de projets éligibles à l’aide de l’Agefiph doivent être demandeurs d’emploi et reconnus handicapés par la Cotorep ou par les commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. La personne handicapée doit être créateur ou repreneur d’une entreprise. La forme juridique de l’entreprise (sauf association loi 1901) est libre. Cette personne doit exercer le contrôle effectif de l’entreprise et, en cas de création sous forme de société, posséder au moins la moitié du capital (avec plus de 30 % à titre personnel). Cette démarche entrepreneuriale doit permettre à la personne de bénéficier d’un emploi pérenne et qui soit praticable malgré son handicap. Les auto-entrepreneurs ne sont pas éligibles à l’aide de l’Agefiph. En cas de cession, cessation d’activité ou revente de l’entreprise moins de 3 ans après l’obtention de l’aide, la subvention devra être remboursée. 

Qui peut bénéficier du soutien de l’Agefiph ?

Ce sont d’abord les travailleurs reconnus handicapés par la Cotorep (commission technique d’orientation et de reclassement professionnel) ou depuis 2006 par les commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. Egalement les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles dont l’incapacité permanente est au moins égale à 10 % ou les titulaires d’une pension d’invalidité à condition que cette invalidité réduise de 2/3 leur capacité de travail et de gain. Sont considérés handicapés également les pensionnés de guerre ou assimilés, les titulaires d’une carte d’invalidité et enfin les bénéficiaires de l’allocation pour adulte handicapé. Attention, les auto-entrepreneurs ne sont pas concernés par l’aide de l’Agefiph.

Les aides de l’Agefiph destinées à l’entreprise

L’Agefiph aide également les entreprises qui embauchent. Des mesures peuvent venir compléter l’aide pour la création d’entreprise et aider les nouveaux dirigeants : prime à l’insertion de personnes handicapées (le créateur ne peut en bénéficier pour lui-même, mais pour ses salariés handicapés), aide à l’aménagement des postes de travail et aux travaux liés à l’accessibilité des lieux de travail et enfin aide à la communication. L’Agefiph va introduire des modifications dans ses interventions. à partir du 1er janvier 2012, reportez-vous au site www.agefiph.fr.

Projet : Ouverture d’un snack
Témoignage de James Lamore

J’ai obtenu un financement de l’AGEFIPH pour ouvrir mon stand de restauration rapide snack en mai 2011. Les fonds ne sont pas encore tombés mais ils vont me permettre de pouvoir payer tout de suite le fabricant du stand. Les 9 700 euros de l’AGEFIPH correspondent à peu près à la moitié de la somme nécessaire pour ouvrir ce stand qui vendra du café, du thé et des sandwichs dans un lieu stratégique touristique. Pour obtenir le reste des financements dont j’ai besoin, je vais faire appel à mes proches car je sais que les banques ne m’accorderont pas facilement un prêt. D’ici quelques mois je vais enfin pouvoir faire aboutir ainsi le projet sur lequel je travaille depuis 5 ans et qui m’a demandé beaucoup de temps pour obtenir les autorisations d’ouverture.