Poser des questions décalées lors d'un recrutement a t-il un sens ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/08/17    
Poser des questions decalees lors d un recrutement a t il un sens ?

Lors d’un entretien d’embauche, poser des questions pour connaître le candidat et mesurer son habileté au poste à pourvoir est un pré-requis. Que penser, par contre, de questions étranges ? "Comment mettre un éléphant en boîte ?" et ses dérivés ont-ils leur place dans la tenue de l’interview ?

Les candidats ne sont pas les seuls à préparer un entretien d’embauche. Parce qu’il est un élément clef de votre process et de votre développement, vous aussi vous devez réussir votre interview et décrocher le meilleur des salariés. Dans la liste des questions que vous avez entre les mains, les sujets habituels : diplômes, parcours, passions, vision à court et moyen termes. Quelques "piques" aussi comme demander les forces et faiblesses du candidat, les raisons pour lesquelles il se pense le plus qualifié d’entre tous… Des questions assez banales somme toute, auxquelles le postulant n’aura pas de mal à répondre s’il a bachoté son entretien.  Certains recruteurs sont la bête noire de candidats à cause de questions beaucoup plus étranges et décalées auxquelles ils ont peu de chance d’être préparés. Si vous étiez une salade, à quelle sauce aimeriez-vous être assaisonner ? Quelle est la meilleure façon de trouver une épingle dans une botte de paille ? Si vous étiez maître du monde, quelles règles lui donneriez-vous ? Quelle part du sandwich est la plus importante ? Si vous commenciez une relation avec un collègue au sein de l’entreprise, m’en informeriez-vous ? Jusqu’à quel point êtes-vous honnête ? Peut-être qu’insidieusement, vous avez toujours rêvé de poser ces questions (et vous le faites déjà) pour a) mettre mal à l’aise le candidat b) vous venger de recruteurs que vous avez connus c) effrayer le postulant d) vous amuser des réponses. Poser des questions décalées peut toutefois vous être bien plus utile…

Des questions en lien avec le poste (malgré tout)

"Combien de fenêtres y a-t-il à Paris ?" vous parait être une question hasardeuse sans véritable but dans l’entretien que vous souhaitez mener. Pensez-y à deux fois, surtout si vous cherchez à recruter un salarié capable d’estimer le marché et son habileté à raisonner. La réponse à la question "Etes-vous plutôt chasseur ou cueilleur ?" vous permettra d’identifier si le candidat en face de vous est plus capable de regarder à la courte période en maîtrisant une seule tâche à la fois (comme un chasseur), ou de faire plusieurs tâches à la fois en regardant à l’ensemble (cueilleur). D’autres questions plus personnelles telles que "Quel héros de la fiction aimeriez-vous devenir ?" ou "Vos amis disent-ils du mal de vous ?" touchent à quelque chose de sensible chez le candidat. Savoir se vendre, si vous le recrutez pour un poste de commercial par exemple, est une qualité indispensable. Dans un même temps, le candidat en révèle davantage sur lui et sur ses valeurs. 

La réponse n’est pas le plus important

Parfois les recruteurs manquent de justification pour expliquer le choix de questions décalées. Si la plupart n'est pas en lien directement avec le poste, vous pouvez être amenés à chercher autre chose que la vision purement stricte du poste à pourvoir. Poser des questions pour le moins étrange peut vous conduire à analyser le niveau de confiance avec lequel le candidat apporte sa réponse. La manière dont il réagit à l’inconnu en dit davantage sur son esprit de synthèse, sa créativité, son sens de l’humour et sa réactivité. Des qualités que vous êtes, peut-être, à même de rechercher chez votre futur collaborateur. En ce qui concerne de jeunes candidats, vous pouvez être amenés à voir s’ils arrivent à penser hors du cadre de leurs études et des diplômes qu’ils ont obtenus.  Dans tous les cas, la mise en contact avec une question à laquelle le candidat ne s’attend pas, le place dans une situation déstabilisante, face à un problème nouveau. Le but premier n’est pas de rendre mal à l’aise la personne que vous avez en face de vous. Mais troublé, votre candidat peut être dans la capacité de briser la glace et de montre une partie de lui-même. D’ailleurs les candidatures que vous retiendrez sont celles des postulants qui vous laissent la meilleure impression.

Pas une mesure exacte

Attention toutefois à prendre la mesure de ce type de questions au sein d’un exercice de recrutement. Ne basez pas toute votre interview sur cette étape. Certains des candidats peuvent vous faire sourire ou créer la surprise. Ce n’est certes pas négligeable. Mais ce n’est pas une mesure exacte. Les réponses ou non-réponses à des questions décalées n’évaluent pas forcément la performance des candidats et, s’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, vous pourriez passer à côté du candidat idéal parce qu’il s’est senti déstabilisé ou n’a pas réussi à user de créativité à la hauteur de ce que vous attendiez. En résumé, il s’agit d’une méthode de recrutement qui peut vous faire découvrir des surprises chez certains de vos candidats et vous permettre d’avoir un coup de cœur pour une personnalité. Sachez toutefois faire la part des choses dans le domaine et si vous attendez que le candidat vous laisse une bonne impression, n’oubliez pas que le rôle de l’entretien se légitimise par trouver le salarié dont vous avez besoin ! 

Donnez une note à cet article