40% de la population mondiale connectée fin 2013 ? Une aubaine pour vous !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     26/10/13    
40% de la population mondiale connectee fin 2013 ? Une aubaine pour vous !

A la fin de l'année, 2,7 milliards de personnes auront accès à Internet. Et près de 7 milliards de lignes de téléphonie mobile seront actives. Si vous n’êtes pas (encore totalement) familier au numérique, c’est le moment de vous y mettre.

Dans le monde, quatre personnes sur dix seront connectées à Internet d'ici la fin de l'année 2013. 40% de la population mondiale ! Ces chiffres publiés par l’UIT (Union internationale des télécommunications), dans leur rapport « Mesurer la société de l'information » sont éloquents.

Certains pays comme la Corée du Sud, qui pour la troisième année consécutive prend la tête du classement des pays les plus connectés, ressortent. Les suivant sont : la Suède, l'Islande, le Danemark, la Finlande et la Norvège, puis les Pays-Bas, le Royaume-Uni, le Luxembourg et la Chine.

Autre élément du rapport : la baisse des prix dans le domaine du large bande qui contribue certainement à cet engouement. Entre 2008 et 2012, les prix du large bande ont baissé de 82% au niveau mondial. La baisse la plus forte a été observée dans les pays en développement, où les prix ont chuté année après année de 30% entre 2008 et 2011.

Mais la fracture numérique continue

Toujours selon le rapport, le nombre de ménages disposant d'un accès à l'Internet est en augmentation dans toutes les régions du monde, mais il demeure des disparités importantes, avec un taux de pénétration de 80% dans les pays développés contre 28% dans les pays en développement. 250 millions d'internautes supplémentaires ont été enregistrés en 2012, mais il reste cependant encore 1,1 milliard de ménages dans le monde, issus à 90% de pays en développement, qui ne sont pas encore connectés

.

Explosion du nombre de lignes téléphoniques

Par ailleurs, « la quasi-totalité de la planète » est desservie actuellement par le téléphone mobile, avec 6,8 milliards d'abonnements au cellulaire mobile.

Pour expliquer les disparités entre internet et la téléphonie mobile, l’UIT précise que l’infrastructure de réseau large bande fixe demande des investissements beaucoup plus importants que l’infrastructure de réseau mobile.

Un marché international à conquérir

Pourtant, chaque être humain ne possède pas de téléphone portable. Certaines zones sont encore entièrement à conquérir. À l’instar de l’Afrique, devenue le deuxième marché mondial de la téléphonie derrière l'Asie. C'est le marché qui connaît le plus fort de taux de croissance depuis dix ans : soit 30% par an en moyenne, selon le site Inaglobal. Le nombre d'abonnés pourrait atteindre le milliard en 2015. Le taux de pénétration du téléphone portable en Afrique, variable d’un pays à l’autre, est un vrai signe de développement. Au quatrième trimestre 2011, on dénombrait 649 millions de cartes SIM en Afrique pour un milliard d’habitants. Entre les SMS et les connexions à Internet, le mobile est devenu un vrai enjeu de développement, et les startups investissent en nombre afin de devenir acteur des changements à venir.