4 points clés à prendre en compte lorsqu’on commercialise sur internet

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     04/06/16    
 points cles prendre compte commercialise internet

1. Sécuriser le paiement de ses clients

En vendant des produits ou services sur internet, vous devez vous assurer de disposer d’un système de paiement sécurisé afin de rassurer vos clients. Il s’agit d’un mode de cryptage qui rend invisible les données personnelles de vos prospects et limite le risque de hacking. Pour plus de sécurité, un système de vérification du compte bancaire utilisé lors de la transaction peut être mis en place (3D Secure). Votre client recevra au moment de cette dernière un message de sa banque avec un code unique lui permettant de finaliser son achat. Vous pouvez également passer par des solutions de paiement en ligne comme le service Paypal qui permet au consommateur de payer sans rentrer les données de sa carte bancaire.

2. Protéger ses données

Lorsque l’on possède un site e-commerce, il demeure important de se prémunir contre les risques de plagiat et de cyber-attaque. Lors du lancement de votre site, l’une des premières choses à faire consiste à enregistrer votre marque et votre nom de domaine auprès de l’Institut National de la Protection Intellectuelle (INPI). Si cela ne vous protège pas d’office, vous augmentez les chances de vous défendre en cas de conflit juridique avec un hacker.

3. S’assurer d’être en conformité avec la loi Hamon 

Entrée en vigueur le 13 juin 2014, cette loi modifie les règles du secteur du e-commerce. à compter de la réception de son produit, le client dispose maintenant de 14 jours pour se rétracter contre 7 auparavant. L’e-commerçant doit rembourser le client au plus tard 14 jours après que celui se soit rétracté. Il doit également livrer le produit à la date mentionnée sur son annonce commerciale. Si aucune précision n’est donnée, le marchand dispose de 30 jours maximum pour le livrer. Enfin, les informations concernant les modalités de paiement, le produit et le marchand doivent être renforcées et il demeure strictement interdit de pré-cocher des cases qui imputeraient un coût supplémentaire au consommateur.  

4. Mettre en place un service après-vente

Si vous ne disposez pas de magasin en propre, vos clients ne peuvent pas venir vous voir directement en cas de problèmes ou de demande d’informations complémentaires. Proposez-leur alors un service d’avant-vente et d’après-vente soit par téléphone ou soit par tchat afin qu’ils puissent vous contacter. 

Donnez une note à cet article