PME 2017 : l’Assemblée au service des PME et de l’innovation

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/11/17    
pme assemblee service pme innovation

Du 22 au 24 novembre dernier, s’est déroulée la 6ème édition de l’Assemblée des PME, en Estonie. Celui qu’on surnomme « le Tigre de la Baltique » pour sa transition rapide à l'économie de marché dans les années 90 mais aussi pour sa croissance fulgurante, s’est hissé au rang des pays les plus avancés au monde sur le plan numérique. Direction donc le rendez-vous annuel des dernières tendances politiques européennes en matière de PME et d’innovation.

15h25 (heure locale), à l’aéroport Lennart-Meri de Tallinn, en Estonie. À peine le temps de régler nos montres sur le fuseau horaire de la capitale estonienne que nous sommes accueillis par l’un des organisateurs de l’évènement. Une pancarte à la main, où est inscrite la mention « SME ASSEMBLY », ce dernier nous invite, en anglais, à emprunter une navette chargée de nous conduire jusqu’à notre hôtel, en attendant le prochain meeting. En compagnie de deux autres membres de la délégation française, nous découvrons celui qu’on surnomme « le Tigre de la Baltique », sous son lit d’or blanc et la fraîcheur hivernale des pays nordiques. En route pour trois jours d’aventure placée sous le signe de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

Promouvoir l’entrepreneuriat en Europe

Ayant eu lieu lors de la semaine européenne des PME, il s’agit de la 6ème édition de l’Assemblée des PME. Son objectif principal : promouvoir l'entrepreneuriat partout en Europe. Pour y parvenir, elle s’est fixée deux lignes directrice : « fournir des informations sur le soutien que l'Union européenne et les pouvoirs publics nationaux, régionaux et locaux apportent aux PME et aux micro-entreprises » ainsi que « promouvoir l'esprit d'entreprise ». Le Ministère estonien de l'économie et des communications, et la Commission européenne composent l’équipe organisatrice de l’évènement annuel incontournable pour toutes les entreprises pleines d’ambitions, technologiques ou non.

Durant trois jours, quelques dizaines de sessions plénières et ateliers ont pris forme au sein de différents lieux emblématiques de la capitale estonienne. Participants et décideurs politiques en ont ainsi profité pour échanger leurs idées et débattre autour d’initiatives politiques européennes. En navigant d’un atelier à l’autre, les réunions s’enchaînent, entrecoupées de petits déjeuners, déjeuners et cocktails dînatoires. Si les thématiques concernent, exclusivement, les Petites et Moyennes Entreprises (PME), elles s’étendent aussi bien du numérique, au financement qu’aux start-up. Au programme, l’innovation ou l’impact des nouvelles technologies dans les entreprises en développement, la cybersécurité, le financement par leasing, l’e-commerce, la digitalisation,… À l’occasion de cette Assemblée des PME, la demi-finale du challenge « Ideas for Europe » a également eu lieu ainsi que la remise des prix européens de la promotion d'entreprise.

L’Estonie, une capitale européenne attachée à ses traditions

Au Musée d’Art de Kadriorg, l’ambiance est, pour l’heure, à la décontraction et au networking, autour d’un cocktail. Munis de badges électroniques qui permettent, d’un seul coup de « tape », de se connecter avec d’autres membres de l’évènement et d’échanger son adresse e-mail, nous arpentons les lieux d’un œil alerte. Badges bleus pour les entreprises, jaunes pour la presse et rouges pour les compétiteurs, le code couleur établi facilitent les rencontres entre participants et intervenants.

Si l’histoire du Musée renvoie à une période soviétique qui s’étend du XVIIIème siècle à nos jours, le cadre splendide de la pièce principale, séparée du hall par un gigantesque aquarium, prête place à l’univers entrepreneurial. En fin de repas et à la veille des fêtes de Noël, l’évènement s’interrompt un instant pour mettre à l’honneur l’un des vecteurs de l’identité du pays. Composée de femmes vêtues de robes bleues et d’hommes en costume, une chorale revisite des chants traditionnels religieux estoniens, rythmés par sa chef d’orchestre. Un moment atypique et empreint de la culture estonienne.

Donnez une note à cet article