Placez l’humain au cœur de votre stratégie d’entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     05/05/19    
placez humain coeur strategie entreprise

« L’entreprise doit se réinventer en donnant la priorité à l’Humain », telle est la vision suggérée par la nouvelle étude Deloitte sur les tendances RH. Accompagner la transformation des métiers, donner du sens, repenser les modes de leadership et d’organisation, acquérir et fidéliser les talents…, permettront aux entreprises de se réinventer. Sous l’influence de la transformation numérique, la 4ème révolution Industrielle bouleverse les schémas traditionnels des entreprises et les oblige à s’adapter à un monde en pleine mutation et d’offrir une entreprise sociétale, une entreprise centrée sur l’Humain. Comment faire ?

Comment répondre aux enjeux de demain ?

Les entreprises françaises ne peuvent plus seulement se cantonner aux opportunités financières immédiates. Elles doivent prendre conscience des enjeux à moyen terme et à long terme et se soucier de leur impact sociétal et donc de réinventer leur manière d’appréhender leur vision et leur stratégie.
L’étude de Deloitte, menée auprès de 10 000 professionnels RH dans 120 pays, met en évidence que dans 40% des entreprises les leaders n’arrivent pas à manager de façon efficiente face aux enjeux et doivent reconsidérer leur management afin de créer l’adhésion, engager et donner du sens dans un monde où l’incertitude règle en maître avec les nouveaux paramètres de vivre ultra connecté.

Former avant qu’il ne soit trop tard

L’automatisation et la transformation numérique rendent caduques certains métiers et obligent à proposer de nouvelles tâches et fonctions et remettre l’humain comme acteur principal. Pour répondre à la transformation des métiers, Deloitte souligne « la nécessité de mettre en œuvre des plans de formation renforcés. » L’apprentissage comme pierre angulaire de la stratégie d’entreprise reste un préalable nécessaire, afin d’appréhender les futurs métiers appelés superjobs ». Les collaborateurs seront polyvalents et donc capables de s’adapter aux différentes situations auxquelles ils auront à faire face et tout cela ne se mettra en place que si l’on forme les collaborateurs.

Près de 3/4 des entreprises prévoient que l’automatisation nécessitera un besoin accru en formation dans les 3 prochaines années et donc il ne s’agit pas d’attendre que l’échéance soit là mais bien d’anticiper. C’est le signal d’alerte donnée par cette étude et il faut donc se donner les moyens dès à présent.

Collaborer avec des compétences externes

L’étude souligne l’importance d’avoir recours à encore davantage de collaboration externe pour répondre aux besoins de compétences de façon plus flexible. Plus de 70% ont peu recours aux différentes formes de collaboration externe. Et là aussi, un tel changement demande aux leaders un management différent : s’ouvrir vers les compétences externes demandent de bien connaître les besoins.

La richesse des collaborateurs, le point crucial

86% des entreprises qui voit l’enjeu de l’expérience employé. Selon l’étude, les entreprises françaises doivent investir dans les technologies RH car seul un quart d’entre elles estime avoir les outils nécessaires pour répondre efficacement aux besoins business. Il s’agit de remettre l’humain au centre des politiques RH et managériales et donc de considérer que leurs collaborateurs peuvent leur permettre d’avancer. Pour accompagner ce changement, les organisations doivent évoluer. Or, si cet enjeu est au cœur des préoccupations de 71% des entreprises interrogées, moins d’un tiers a réussi à mettre en place trop engluées dans leurs préoccupations actuelles. La formation est un enjeu d’autant plus crucial que la moitié des entreprises en France ont des difficultés à recruter des profils expérimentés (50%) ou à trouver les compétences recherchées (53%). Elles doivent repenser leur marque employeur pour attirer les talents puisque plus les 2/3 estiment qu’elle n’est pas efficiente.

Repenser la rétribution

Il est nécessaire de sortir des rétributions classiques qui ont perdu leur attractivité. Les idées ne manquent pourtant pas mais il est nécessaire de proposer des avantages qui correspondent à la réalité de chaque collaborateur et innover et en conséquence ces rétributions innovantes sauront attirer les talents.
Mais d’abord La fonction RH doit se remettre en question
Les ressources humaines doivent acquérir de nouvelles compétences et des outils performants pour permettre aux collaborateurs de réaliser une nouvelle carrière. Elles doivent réinventer leurs stratégies de « Learning & Development » pour les rendre plus personnalisées. En effet, l’étude souligne qu’à ce jour, 1 entreprise sur 2 ne s’estime pas suffisamment efficace pour identifier (64%), développer (58%) et maintenir (52%) les compétences nécessaires au bon fonctionnement de son organisation.

Investir dans les outils RH

Trouver et développer ses talents reste un défi pour les entreprises. Les nouvelles technologies offrent désormais les outils pour mettre en place une stratégie RH à forte valeur ajoutée. Grâce au Cloud notamment, les DRH pourront accompagner la mutation des métiers en personnalisant l’expérience salariée, mais également opérer des recrutements plus pertinents.

Utilisez sa richesse interne

Mais au-delà du recrutement, les entreprises doivent trouver les compétences via d’autres canaux tels que les mobilités internes. Si 71% souhaitent relever ce défi, afin d’accompagner le développement de leurs collaborateurs en parallèle de leur croissance, plus d'une entreprise sur deux en France estime que la mobilité est plus facile en externe qu’en interne. Le manque de transparence et d’information sur les postes ouverts (69%) et des processus à refondre (51%).

« Les mutations qui bouleversent notre monde modifient en profondeur notre rapport au travail. Pour répondre à ces nouveaux enjeux, nous sommes plus que jamais convaincus que l’entreprise doit se réinventer. Construisons ensemble une entreprise se souciant autant de ses résultats financiers que de son empreinte sur son écosystème. Une entreprise sociétale. Une entreprise centrée sur l’Humain », déclare Philippe Burger, Associé responsable Capital Humain chez Deloitte.

Donnez une note à cet article