Les phrases énervantes quand on lance son entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    21/06/17    0
phrases enervantes quand lance entreprise

Qui n’a jamais été confronté lors du lancement de sa start-up à des réflexions désobligeantes ou des commentaires négatifs ? Il n’est en effet pas rare que les entrepreneurs se voient souvent imposer des modèles de pensée visant à les déstabiliser et les décourager, alors quels sont ces phrases et stéréotypes énervants et déplacés auxquels sont confrontés bon nombre de professionnels ?

Les commentaires cultes des non professionnels

Phrases, réflexions et commentaires relatifs au sexe, à l’âge, à l’expérience ou encore au type d’entreprise, tous les entrepreneurs qui débutent sont confrontés à la critique quel que soit leur secteur d’activité. Parfois positives, ces critiques peuvent souvent s’avérer déstabilisantes voire énervantes. Lancer sa propre entreprise représente un investissement financier et personnel important, que de nombreuses personnes ne semblent pas percevoir. Ainsi un entrepreneur débutant se voit souvent infliger la phrase culte : « mais sinon que faites-vous comme activité professionnelle principale ? »

Extrêmement chronophage et stressant, le lancement d’une start-up est un investissement à plein temps sur l’avenir et doit à ce titre imposer le respect. Cette phrase énervante vise à minimiser les compétences de celui qui entreprend, et l’interlocuteur n’a alors tout simplement pas conscience de ce que représente cet investissement. La question type qui revient ensuite sans cesse en boucle reste sans doute : « êtes-vous sûr que cela va fonctionner et est-ce que votre start-up sera compétitive ? » Venant de la part de non spécialistes des start-ups et de leur fonctionnement, ce type de commentaire peut prêter à sourire. La meilleure réponse semble alors d’énoncer son parcours préalable avec les termes techniques afin de faire prendre conscience à son interlocuteur que le lancement d’une entreprise suppose compétences, savoir-faire et professionnalisme : business plan, stratégie de marketing digital, levée de fonds, …

Les phrases qui visent à décourager

Marché concurrentiel, crise économique, manque de moyens, de nombreux avis négatifs sont lancés à la face de ceux qui envisagent de créer leur entreprise. «Vous avez déjà des concurrents depuis des années dans votre secteur, ça ne sert à rien de faire la même chose que les autres, ou encore c’est juste une idée comme les autres », sont sûrement les phrases les plus énervantes. N’écoutez pas les commentaires et avis de ceux qui ne connaissent que peu le monde entrepreneurial, et prouvez que votre savoir-faire et votre motivation peuvent surmonter tous les obstacles. Ce sera la meilleure réponse à apporter à ceux qui tentent de vous décourager alors que n’avez commencé votre activité que depuis peu de temps.

Autres phrases à bannir définitivement : les comparaisons improbables avec les mastodontes des start-ups du genre « Ah vous êtes le Ebay du commerce digital, le Cdiscount de la vente en ligne, ou le Uber des services discount ». À chacun son domaine de compétence et son secteur d’activité, et il convient de comparer ce qui est comparable. Le chiffre d’affaires de ces géants de l’Internet ne soutient en aucun cas la comparaison avec votre start-up, mais cela ne veut pas dire pour autant que vous ne pouvez pas trouver votre place. La concurrence profite aux consommateurs et internautes et votre start-up bien positionnée sur un secteur de niche peut tout à fait se développer et s’imposer à son échelle. Suffisamment diversifié, le marché de l’entreprise accueille de nouvelles créations d’entreprises si leurs fondateurs possèdent des compétences et un projet judicieusement élaboré.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires