Penser et gérer autrement sa flotte

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/08/11    
Une voiture inutilisée 90 % du temps ? Le pire investissement qu’une entreprise puisse faire ! C’est le constat de la société Carbox qui propose d’installer l’auto-partage en entreprise… et est devenue en 3 ans le leader absolu du secteur.

Quel dirigeant accepterait de rémunérer un collaborateur qui ne travaillerait que 10 % de son temps ? Qu’elles soient en location longue durée ou achetées, les voitures de société peuvent être potentiellement le pire investissement d’une entreprise car, en général, elles passent leur vie au parking !

Un système sur mesure, innovant et simple

Tous ces constats ont permis à la société Carbox de concevoir un service innovant d’auto-partage. Le principe est simple : après analyse des besoins de l’entreprise, le nombre approprié de véhicules est mis au service des collaborateurs. Ceux-ci réservent en ligne un véhicule de taille adaptée, pour 2h ou la journée, selon leurs besoins. Ils accèdent alors à la voiture avec le badge entreprise.

Une belle réussite

Aujourd’hui Carbox est le leader français de l’auto-partage avec 300 véhicules en service. L’entreprise ambitionne de mettre à disposition 15 000 véhicules d’ici 2016. Leurs principaux clients sont les sièges sociaux de grandes entreprises comme L’Oréal, Société Générale, ou Sodexo, des sites industriels de grande superficie, et enfin les collectivités locales ou l’état, qui doivent mutualiser leurs flottes. « Airbus par exemple a totalement supprimé sa flotte de véhicules de service sur site pour la remplacer par le système d’auto-partage » explique Benoît Chatelier, l’un des deux fondateurs de Carbox. Créée en 2008, la société a déjà fait plusieurs levées de fonds, en 2008 et 2010, pour un montant total de 1,1 million d’euros. Elle s’apprête à conclure une nouvelle levée de fonds très importante en cette fin d’année. Car l’entreprise, qui loue ses produits, a besoin de bénéficier de solides garanties financières. 

Un comportement long à changer

Mais la plus importante difficulté de l’entreprise reste de gérer les nombreux appels d’offres ! Car la commercialisation de services innovants correspond à un cycle de vente long. Installer l’auto-partage dans son entreprise demande un changement de comportement des décisionnaires qui peut prendre du temps, ce qui représente le principal frein au développement de Carbox. Mais il faut bien comprendre que, à la fois sur le plan économique et sur le plan environnemental, le bilan est sans appel : l’auto-partage économise en moyenne 8 voitures, diminue sensiblement les bouchons, réduit les émissions de gaz à effet de serre et diminue les déchets futurs à recycler.

Le développement de Carbox

La société compte développer de nouveaux types d’offres : l’auto-partage en BtoB, tel que l’offre CarPlus développée avec Renault ou encore une alternative à la voiture de fonction .
Cette dernière offre est en test chez 2 grands comptes et intéresse particulièrement les nouvelles générations qui ne souhaitent pas s’encombrer d’une voiture et qui sont habituées au service et à l’économie d’usage.
En échange de la valeur de la voiture de fonction, le collaborateur obtient des crédits mobilité tels que taxis, billets de train et locations de voiture. Le parc actuel de voiture de fonction en France est de 500 000 véhicules : une belle perspective de croissance pour Carbox !