Partagez votre vision et vos valeurs

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/10/18    
partagez vision valeurs

Visionnaire ! Cette étiquette qui est scotchée aux leaders que recouvre-t-elle ? Qu’entend-on par vision ? S’agit-il d’un cap que vous devez garder quoi qu’il arrive ? D’une organisation qui prend en compte le futur ? Doit-elle être partagée par l’ensemble des collaborateurs ? Court terme ou long terme ? Autant de questions qui feront l’objet d’une réflexion approfondie dans ce dossier.

Mais pourquoi est-il important de rédiger et de communiquer votre vision d’entreprise ?

La vision représente un défi pour le dirigeant mais entraine dans son sillage le devenir de l’entreprise et celui des collaborateurs. Sa rédaction met en musique votre prise de décision, donne une direction et aide à faire des choix mais surtout vous oblige à une rigueur qui sera bénéfique. Elle est surtout reconnue pour aider à la définition d’objectifs communs et par sa capacité à coordonner les compétences et l’implication de tous. Elle augmente les chances de réaliser vos objectifs par le sens qu’elle leur donne. Comme lors de la création d’une entreprise le business plan ne laisse rien au hasard et oblige l’entrepreneur à écarter les zones d’ombre. Il est essentiel de communiquer sur la direction que vous prenez et que vous gardiez le cap car, dans le brouillard inhérent à toute vie d’entreprise, il peut vite se révéler compliquer de motiver vos équipes. Cette vision reste généralement un exercice qui est défini sur du moyen terme. En général, elle s’étend de 2 à 5 ans même si elle peut se dessiner sur une vision à plus long terme. Si votre entreprise compte déjà un certain nombre d’années, il est peut-être judicieux de vérifier que vos objectifs sont atteints ou comment ils ont dû s’adapter aux réalités du marché ou comment ils doivent être réadaptés pour prendre un nouvel envol.

Est-ce vraiment à vous de la déterminer ?

La plupart des entrepreneurs considèrent que la vision doit être portée par le chef d’entreprise et qu’il en détient la totale responsabilité. Ses équipes ayant pour rôle de trouver les moyens de la mettre en application. Pourtant d’autres manières de fonctionner existent et semblent également porter leurs fruits. La vision pourrait ainsi être établie collectivement et aurait peut-être plus de chances d’être acceptée et réalisée si elle était réfléchie avec l’ensemble des managers. En réalité, il s’agit plus de votre style de management qui influera sur cette décision. Une manière intermédiaire consiste à prendre l’avis de l’ensemble des équipes tout en gardant la décision finale pour ne pas créer de division des équipes. Reste qu’avec ces méthodes, vous avez plus de chance de dégager une plus grande adhésion et implication dans la réalisation de celle-ci. 

Le processus pour développer une vision motivante 

Pour que votre vision devienne réalité, vous pouvez commencer par vous projeter dans le futur et vous demander où et comment dessiner les contours de votre entreprise dans les années à venir. N’oubliez pas de rester réaliste afin que vos collaborateurs puissent y croire et qu’ils demeurent motivés. Il n’est pas question de proposer une multitude d’objectifs mais de mettre en place 1 ou 2 grands objectifs pour qu’ils soient lisibles. De trop nombreux objectifs peuvent nuire à la transmission de votre vision qui peut se révéler confuse et donc choisissez ceux qui vous paraissent les plus essentiels ou plus globaux et qui obtiendront l’adhésion du plus grand nombre. 

Quelques questions à se poser pour développer une vision

Certaines questions peuvent vous aider à la formuler même si toutes ne s’appliqueront pas à votre entreprise ;

  • Où en serais-je en termes de parts marchés ?
  • Combien aurais-je de filiale ou de succursale ? 
  • Quelle zone géographique couvrirais-je ? 
  • Dois-je être connu ou reconnu et de qui ? 
  • Est-ce que mon entreprise sera utile à la société ? 
  • Est-ce que je vais me lancer à l’international ?
  • Est-il possible de se diversifier ? 
  • Comment satisfaire les clients et développer la clientèle ? 
  • Combien de recrutements je devrais faire ? Dans quel secteur ? 

Votre vision et la mission de l’entreprise : un lien étroit

Votre vision doit être en adéquation avec la mission générale de votre entreprise. La mission de l’entreprise représente ce en quoi elle va contribuer à un objectif bien plus grand qu’elle. On pourrait assimiler le mot mission à « contribution ». Pour connaître la mission de l’entreprise, il suffit de se poser la question suivante : « quand je réalise la vision, à quoi est-ce que je contribue de plus grand que l’entreprise ? ». Aujourd’hui la réalité environnementale, le devenir de la planète et le bien-être des êtres humains font l’objet des préoccupations de chacun et les médias mettent en lumière la précarité de l’existence et imprègnent les consciences. Au final, il s’agit de se demander quelle est la cause ou l’idéal que sert l’entreprise. Une entreprise qui contribuerait ainsi à éviter le réchauffement climatique, ne se charge pas de faire diminuer à elle seule l’ensemble de celui-ci. La définition de l’objectif global visé permet à chaque collaborateur de se dire aisément qu’en réalisant ses propres missions, il contribue à un monde meilleur. Ainsi, il faut de manière générale définir une cause, un idéal qui deviendrait l’ADN de l’entreprise. Elle donne un sens aux actions et peut même convaincre certains partenaires de vous aider. Et les causes peuvent être nombreuses comme celle du célèbre magazine National Geographic qui désire lui : « augmenter et de diffuser la connaissance géographique à travers le monde » pour mieux comprendre la vie des peuples.

La nécessité de clarifier les valeurs

Parallèlement à la mission et à la vision, il est essentiel de clarifier les valeurs de l’entreprise. La mission ne doit, en effet, jamais entrer en contradiction avec les valeurs. Dans la réalité, les valeurs doivent être en cohérence avec la vision et la mission de l’entreprise si l’on souhaite que l’entreprise devienne pérenne. La clarification des valeurs permet un meilleur fonctionnement de l’entreprise au quotidien car il suffit de s’y référer pour savoir si on va dans le bon sens ou si il existe un fossé entre les valeurs que l’on prône et notre action. La diffusion des informations grâce aux réseaux sociaux devient un garde-fou aux dérives que l’avidité nous conduirait à prendre. Si par exemple la valeur est l’esprit d’initiative, toute action qui irait contre celui-ci ne doit pas être mise en place. Il s’agira alors d’établir des critères qui permettent d’auto-évaluer son action comme ici en se posant les questions : « est-ce que je fais preuve d’une attitude pro-active ? Est-ce que je prends des initiatives ? Quelles sont mes dernières propositions d’amélioration de l’entreprise ? Est-ce que je suis allé voir mon manager pour résoudre un problème sans qu’il vienne me solliciter ? Lui ai-je transmis ma vision des choses ou des solutions ? » Pour qu’elles ne restent pas lettre morte, les valeurs doivent être véhiculées directement par la direction afin que chacun puisse les considérer comme des repères. 

Maintenant vous devez partager ! 

Vous avez défini vos valeurs, votre vision et la mission générale de l’entreprise c’est bien ! Désormais, votre défi va être de communiquer sur l’ensemble de ces éléments afin que toutes les équipes les intègrent. Il ne suffit pas de les évoquer à l’arrivée du collaborateur et de se dire que le tour est joué. Pour aller plus loin, rien ne vous empêche de les afficher en permanence dans des endroits visibles de l’ensemble des collaborateurs voire sur leur poste de travail… A vous de trouver les moyens de les rappeler en permanence afin que chacun les intègre. Certains n’hésitent pas à créer des contenus réguliers en vidéo, à les afficher sur les murs de l’entreprise ou encore à créer des autocollants qui suggèrent de manière plus ou moins explicite les valeurs de l’entreprise. Toutes les méthodes sont possibles alors n’hésitez pas mais n’en abusez pas ! Elles doivent correspondre à la réalité.

Les valeurs et visions de l’entreprise : l’exemple de BlaBlacar

BlaBlaCar, la société de covoiturage de Frédéric Mazzella s’est édifiée autour d’une charte de valeurs. Prénommés les « BlaBlaPrinciples », ces six principes sont comme un guide pour chaque membre de l’entreprise. Le premier « Soyez le Membre » a pour but de se mettre à la place des utilisateurs en étant des usagers de leur plateforme. Le deuxième « Partager plus. Apprendre plus. » insiste sur l’apprentissage et la connaissance collective de l’ensemble de la société pour devenir meilleurs. Le troisième « Échouer. Apprendre. Réussir. » mise sur la prise de risque et l’expérience de l’échec pour avancer. Le quatrième « Rêver. Décider. Livrer. » accentue sur les objectifs et les décisions audacieuses à effectuer. Les deux derniers « Etre efficient. Aller loin » et « Fun & Sérieux » persistent sur la nécessité d’être efficient et de créer un environnement de travail à la fois sérieux et amusant. 

Donnez une note à cet article