Les 4 obsessions du manager

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/11/17    
quatre obsessions manager

Le management est l’art de gérer une équipe, mais aussi une entreprise. Être manager ne s’improvise pas. Un manager conduit une entreprise, une équipe dans un univers complexe. Souvent trop impliqué dans son travail, il élabore plusieurs stratégies pour affirmer sa motivation mais sans avoir pris le recul indispensable. Voici 4 obsessions d’un manager dans son activité.

1. Avancer à tout prix : la peur d’échouer

Si on instaure un idéal du manager, on pourrait écrire : une entreprise a besoin d’un bon mentor pour rester en place et avancer. Rien de tel qu’un manager motivé pour y arriver. Un manager tient à la bonne mise en marche de son entreprise, à tel point que cela en en devient même une obsession. Avec plusieurs collaborateurs sous ses ordres, un manager se forge dans sa tâche. Pour lui, tout est bon pour faire avancer son entreprise. Fidèle à ses objectifs, un manager est prêt à tout pour atteindre son but. Même face à des problèmes, qui sont une chose courante dans le domaine de l’entreprise, un manager doit rester bien en place.
Cependant dans son obsession, il devient omniprésent et toutes les taches font partie de son poste et il devient dans la plupart des cas un obsédé de la vérification : transmettre, contrôler, coacher, animer, rythmer... Il empile les responsabilités qu’il devrait déléguer et semble avoir la maladie de Diogène. Or son travail de manager est de mobiliser ses équipes, de valoriser leur travail et de prendre en compte leurs idées. Pour dépasser ses peurs, il doit construire et maintenir une équipe qui travaille en cohésion.

2. Doubler La concurrence mais comment ?

La concurrence est chose indéniable du monde du management. Chaque entreprise recherche par tous les moyens d’être au-devant de la scène. Pour y arriver, il faut un manager très compétitif, et qui n’a pas froid aux yeux. Voulant toujours surpasser ses adversaires, un manager recherche des concepts novateurs. Pour trouver des idées nouvelles, il motive son équipe en stimulant leur créativité. En effet, pour défier ses concurrents, un manager s’obstine à trouver de nouvelles têtes, et cible les gens susceptibles d’avoir du talent, pour l’innovation de son entreprise. Mais il est aussi confronté à une réalité comment faire plus avec moins de personnel ! Le manager doit sans moyens, augmenter la clientèle sans le matériel ou les effectifs nécessaires. Il devient le super héros de l’entreprise mais attention à trop tirer sur la corde, elle casse.

3. La carrière de  l’homme parfait et providentiel

Hormis le fait de gérer son entreprise, un manager essaye aussi du mieux qu’il peut de gérer sa carrière. La réputation joue un rôle capital dans le domaine professionnel. C'est pourquoi un manager accorde beaucoup d’importance à sa carrière. En effet, étant au centre de l’attention de ses employés, il privilégie ses compétences pour gravir les échelons. Il veut toujours aller de l’avant. Il consacre la majeure partie de son temps dans sa tâche, pour garder son image intacte, mais aussi pour faire évoluer sa carrière. Hélas, le moins facile à gérer est le parachutage qui lui vaut une réputation qu’il ne mérite pas. Ingénieur, expert brillant dans son domaine, il est promu manager.... Mais sans accompagnement et là il va vivre l’enfer et le faire vivre aux autres…Il est indispensable de lui faire rencontrer d’autres dirigeants pour qu’ils partagent leur expérience comme dans le club Dynamique et ses dialogues entre dirigeants…club@dynamique-mag.com
.

4. L’argent envers et contre tout

S’il y a bien un facteur motivation pour une personne qui travaille, c’est bien l’argent. Un manager travaille tout le temps, et un des buts est d’avoir un revenu considérable. Et il utilise plusieurs moyens pour y parvenir. Savoir garder ses clients, c’est être apte à maintenir ses sources des revenus. Cependant, il faut également trouver d’autres clients pour augmenter ses bénéfices. Pour y arriver, un manager coache son équipe, et les invite fortement à être aimables avec sa clientèle.
Si vous voulez donc être au sommet, en tant que manager, soyez prêt à tout. Dans le monde du travail, il ne faut pas avoir froid aux yeux. Ne vous laissez pas porter par vos émotions, souvenez-vous qu’être un manager, c’est être en compétition

Donnez une note à cet article