Obsédé du contrôle, comment arrêter de vouloir tout contrôler ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     12/04/16    
obsede controle comment arreter vouloir tout controler

Poussant la passion pour leur métier jusqu’à l’excès, de nombreux chefs d’entreprise se révèlent être de véritables control freaks, cherchant à tout contrôler dans le cadre de leur travail. Cette obsession peut cependant s’avérer néfaste et poser des problèmes importants, tant sur le plan personnel que dans la vie de l’entreprise. Pour un entrepreneur, comment faire afin de ne plus chercher à tout contrôler en permanence ?

Chercher l’origine de cette obsession

Pour de nombreux experts du comportement comme la thérapeute Lysiane Panighini, la première chose à faire pour se débarrasser de ce besoin de contrôle maladif est de déconstruire son comportement. Les chefs d’entreprise, en gardant l’œil et la main sur tous les processus dans le cadre professionnel, veulent que tout soit parfait, ce qui est impossible. Le problème ne vient donc pas directement d’eux, mais du contexte dans lequel ils sont placés. Il est très important pour remédier à ce comportement de comprendre que rien n’est jamais parfait, que des imprévus arrivent et que vouloir tout contrôler n’y change rien. Cette prise de conscience permet de ne plus se sentir coupable lorsqu’un impondérable survient dans l’entreprise.

Comprendre l’aspect négatif de ce comportement

Les entrepreneurs se persuadent souvent que leur besoin de contrôle est utile à leur société. Dans la majorité des cas, cette situation finit par s’avérer plus négative qu’autre chose : cette obsession du contrôle permanent entraîne un seuil de frustration réduit au minimum, qui conduit à des colères disproportionnées en cas de difficulté. Ce type de réaction peut constituer un véritable problème dans les relations avec les collaborateurs. Les valeurs de plaisir, de compassion et d’empathie sont parfois totalement oubliées, conduisant l’entrepreneur dans une spirale négative. Il est donc important de se reconnecter avec des valeurs positives en faisant passer le plaisir de travailler avant tout.

Se souvenir de son attitude antérieure

L’une des étapes les plus importantes pour espérer changer durablement son comportement est de faire un travail sur soi-même. Cela consiste ici à se rappeler quel était son mode de fonctionnement avant de sombrer dans le perfectionnisme à outrance. Un entrepreneur se souviendra des moments où il avait su agir autrement, parfois au début d’une nouvelle activité, sans que cela affecte son rendement au travail. En comprenant qu’il existe d’autres méthodes que l’obsession de tout contrôler, il devient possible d’ouvrir la voie à un changement d’attitude.

Prendre du recul grâce à des techniques de relaxation

Il existe enfin différentes méthodes très concrètes pour « lâcher prise » dans le cadre du travail et parvenir à diminuer son obsession du contrôle. La sophrologue Carine Dufour prône ainsi cette technique de relaxation dans le cadre professionnel. Il s’agit d’un procédé simple à mettre en place qui permet de diminuer son stress et son besoin de tout contrôler. Inspirée de la médecine chinoise, la kinésiologie est une autre technique de développement personnel couramment employée dans le monde de l’entreprise. Elle vise à lutter contre les blocages émotionnels et à réduire les angoisses, la peur de l’échec étant bien souvent la plus grande crainte des control freaks. La méditation, comme la méthode de la pleine conscience, permet également de prendre du recul et de changer peu à peu son comportement.

Donnez une note à cet article