Ces noms de marques dont vous ignorez l’origine

Ces articles pourraient vous intéresser :
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/08/17    
ces noms de marques dont vous ignorez l origine

Que nous les aimions ou les détestions, de nombreuses marques font partie de notre quotidien : Adidas, Ikea, IBM, etc. ne sont pas des noms étrangers à nos oreilles. Mais qui peut prétendre connaître les petites histoires qui ont fait ces grands noms ?

Adidas

Comme souvent, le fondateur de la marque a donné son nom à son bébé. Mais le dénommé Adolf Dassler a trouvé bien plus drôle de choisir le diminutif « Adi » de son prénom et les premières lettres de son nom « Das » pour la marque de ses chaussures. Il faut dire qu’en 1920, le prénom « Adolf » n'était pas très vendeur.

Ikea

Il s’agit encore d’une contraction du nom du fondateur. Pour la marque de meubles, Ingvar Kamprad conseve le « I » de son prénom et le « K » de son nom. Il ajoute l’initiale de la ferme de ses parents, Elmtaryd et celle de son village natal, Agunnaryd. Avec ces quatre lettres, voici donc IKEA, c’est-à-dire Ingvar Kamprad Elmtaryd Agunnaryd. Voilà, vous connaissez à présent l’origine de la marque de meubles IKEA. Comment ça, vous avez déjà oublié les noms ?

IBM

Au pays des géants de l'informatique, notre Gulliver américain s'inscrit dans la tradition des entreprises qui ont dépensé peu de frais en matière de création ». Cette société multinationale a sélectionné les initiales de son concept, à savoir International Business Machines, lequel a inspiré Télévision Française 1 connue sous le diminutif « TF1 », La Chaine Info appelée LCI et d’autres.

Pepsi

Ce breuvage « bullesque » plus que burlesque a été initialement pensé comme un médicament contre les « symptômes de douleur ou de malaise épigastrique » (le mal de bide, quoi...). Il a conservé son nom pharmaceutique et sa fonction de lutte contre la « dyspepsie ». Pouvons-nous émettre l’hypothèse d’une boisson pour l’amélioration de la prononciation que nous appellerions « Lexie » ou de l’arrivée sur le marché d’un soda qui éviterait les infections du colon et que nous pourrions nommer « Entrie » ? […] Ne dit-on pas que « la santé passe avant tout ?

Starbucks

Les fondateurs de la chaîne de coffee shops sont des érudits : un prof d'anglais, un prof d'histoire et un écrivain. Le camp minier de Starbo, dans le mont Rainier à proximité de Seattle leur rappelle le personnage de Starbuck dans Moby Dick de Melville. Après avoir bien ri de la proximité hilarante des deux mots, nos joyeux lurons déposent le nom.

Nike

Prendre le nom de la déesse de la victoire pour une marque de sport, c’est une bonne idée. Dans la mythologie grecque, ce personnage se nomme Nikê. Il devient compréhensible que le marché francophone adhère à la suppression de l’accent dont la présence dans le mot pourrait porter préjudice à la marque. Imaginez vous une annonce comme « promotion sur les chaussures Nikê »… La vente serait plus salace qu’efficace.

Audi

Le fondateur de la marque a un joli nom, August Horch, mais il l'a déjà utilisé pour monter une autre entreprise. L’idée lui vient de le traduire. En français, « Horsch » s’interprète par « Écoute ! », ce qui ne rend pas le fondateur enthousiaste. En revanche, la traduction latine lui plaît : « Audi ». Ce nom deviendra avec le temps l'acronyme de Auto Union Deutsche Industrie.

Canon

Le premier produit de la marque est l'appareil photo Kwanon, du Boddhisattva bouddhiste Avalokitesvara (Kan'non en japonais). 10 plus tard, l'entreprise va à l'essentiel et internationalise le mot avec « Canon ».

Lego

Pour le coup, il s’agit du jeu de mot du siècle. En danois, « leg godt » signifie « joue bien ». En latin, « lego » peut signifier « je mets ensemble ». Imaginez un danois ayant étudié le latin…

Yahoo!

Initialement, l'annuaire web qui donna naissance au moteur de recherche s'appelait « Guide de Jerry pour le World Wide Web ». Les fondateurs s'inspirent de créatures sauvages et un peu repoussantes dans Le Voyage de Gulliver de Jonathan Swift. Si les jeunes hommes cherchent des idées aussi loin, c’est parce qu’ils doivent obligatoirement faire commencer le nom de leur projet par un « Y » pour s'inscrire dans la nomenclature des projets informatiques de l'Université Stanford.

Topito

Quel mystère se cache derrière le nom de cette multinationale ? Est-ce le nom du fondateur appelé Jean-Luc Topito ? Est-ce que Topito se réfère au « succès » en vieux slave ? Est-ce que l'idée de ce site est née à Topiteaux, dans l'Essonne ? Est-ce que les trois fondateurs s'appelaient Thomas, Pierre et Thomas (ben oui, deux Thomas, ça peut arriver,non ?!!) ? Nul ne le sait vraiment. Mais si vous possédez quelques théories sur le sujet, n'hésitez pas à les partager en commentaire.

Donnez une note à cet article