Noms de domaines gratuits : mythe ou réalité ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     05/03/14    
Noms de domaines gratuits mythe ou realite

Vous souhaitez lancer votre site Internet sans dépenser des fortunes ou simplement protéger votre marque en réservant un ou plusieurs noms de domaines. Sachez qu’un investissement minimum, même si peu onéreux, est requis.

Rien n’est vraiment gratuit en ce bas monde. Y compris sur Internet. Aussi, pour protéger une marque, un projet ou une appellation, mieux vaut d’emblée réserver le ou les noms de domaines qui pourraient y être associés.

Il n’y a, en effet, rien de plus désagréable que de s’apercevoir une fois le nom de l’entreprise ou du projet choisi et validé, que celui-ci est déjà réservé sur Internet (ex : monprojet.fr) et qu’il faudra donc en utiliser un autre, en jouant avec des caractères (en ajoutant des tirets par exemple), des terminaisons peu utilisées (.biz, .org, .eu, .co, etc.) ou en optant carrément pour des noms de domaines alternatifs (ex : myprojet, projet-site.com, projetonline.com, projetweb.com, etc.).

La gratuité est un leurre

Aucun nom de domaine n’est gratuit. La réservation est à chaque fois payante, et ce, quel que soit le fournisseur par lequel vous passez. En optant pour un seul nom de domaine (ex : monprojet.fr), vous avez généralement inclus dans le pack la version en .com ou en .fr, avec un compte mail (2 Go le plus souvent), un espace disque restreint (5 Mo généralement) et un système de paramétrage des DNS pour pouvoir gérer les redirections vers votre site. Vous pouvez vérifier la disponibilité sur les services d’hébergement 1and1 par exemple.

Investissez dans un pack multi-domaines

Cependant mieux vaut choisir les packs incluant plusieurs noms de domaine. Vous disposerez ainsi de différentes extensions qui mèneront vers votre site et non celui de la concurrence. Vous serez, par ailleurs, prémuni contre les risques de plagiats ; vous augmenterez logiquement le trafic sur votre site ; vous améliorerez – et c’est une donnée importante – le référencement sur les moteurs de recherche et vous permettrez à vos clients de vous trouver plus facilement. Le site Web étant la carte de visite de votre entreprise et constituant un élément capital de votre image de marque, vous ne pouvez pas faire l’économie de cet investissement. D’autant que les prix ne sont pas spécialement élevés. Comptez entre 20 et 30 euros par an pour les packs comprenant la plupart des extensions principales (.com, .eu, .net, etc.). En revanche, la facture pour un seul nom de domaine (votreprojet.fr par exemple) sera d’environ 5 euros/an seulement.

ATTENTION !

Notez que de nouveaux domaines viennent d’être lancés dont .Voyage, .Construction, .Technology, .Photography, .Estate, .Camera et .Bike. Pour certaines activités, ils peuvent s’avérer très utiles.

Une question d’image

Il n’existe donc aucun nom de domaine gratuit. Excepté dans le cas de la création d’un blog ou d’un site composé du nom de votre projet ou de votre entreprise, suivi du domaine qui la contrôle. Sur Wordpress, par exemple, il est possible de créer l’adresse : votreprojet.wordpress.com. « Wordpress.com » étant le domaine. Cependant, il est préférable pour votre image de marque d’installer votre site dans un domaine que vous contrôlez (www.votreprojet.com). Le domaine est, en effet, la partie principale de l’URL. Rien ne empêche ensuite de créer un site ou un blog avec des outils gratuits et le rediriger vers votre propre domaine. On parle alors du « mappage » de votre site sur votre propre domaine. L’opération n’est pas spécialement compliquée et consiste à un simple paramétrage des serveurs DNS chez votre fournisseur.

Un nom de domaine gratuit contre de la publicité

Notez enfin que certains fournisseurs font miroiter des noms de domaine gratuits en contrepartie de l’affichage obligatoire de publicités. C’est une erreur que de céder à ce genre de sirène. Elle ne fera qu’écorner votre image de marque. Par ailleurs, avec ce type d’offres, vous n’êtes pas réellement propriétaire de votre domaine. Mieux vaut donc sécuriser l’affaire en investissant les quelques euros demandés et ne pas risquer de voir la concurrence ou un petit malin vous subtiliser le nom de domaine que vous souhaitez utiliser. 

Donnez une note à cet article