Négocier et conclure la reprise d'une entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/02/18    
negocier conclure reprise entreprise

Négocier et conclure une reprise d’entreprise exige un savoir-faire professionnel qui permet de réussir l’enjeu dans y « laisser des plumes ». La reprise d`une entreprise est concrétisée par la signature du protocole d`accord entre le cédant et le repreneur. Ce protocole d`accord est l`acte juridique qui matérialise les accords entre les deux parties et qui va permettre de conclure la reprise.

Du protocole d`accord découlent deux sortes d`accords : l`une, la promesse de vente et l`autre, le compromis de vente. Il faut savoir faire la différence entre ces deux notions. Sachez que, le protocole de vente est un document qui concrétise l`accord entre les deux parties et il précède l`acte définitif. À la différence de la promesse de vente, le compromis de vente est aussi un document juridique où il figure seulement l`engagement des deux parties.

La reprise, une opération méthodique

Pour réussir votre reprise d`entreprise, vous devez opérer méthodiquement. Suivez un ordre chronologique à la lettre et surtout n’essayez pas de bruler les étapes. Avant tout, préparez-vous à l`enjeu auquel vous allez faire face. N`oubliez pas que la reprise de l`entreprise n`est pas seulement une affaire juridico-financière, elle touche également la dimension humaine.
Ainsi donc, la compétence du négociateur joue un rôle prépondérant. Le négociateur n`est autre que la personne mandatée pour mener les pourparlers de négociation. Un bon négociateur est une personne qui connaît les dossiers en cours : les acteurs présents, les limites des concessions, la différence entre le négociable et le non négociable, les facteurs internes ou externes qui peuvent influencer la transaction. Pour cela, il doit entrer dans la psychologie de ses interlocuteurs.

Ne sous-estimez jamais le diagnostic et l’évolution de la situation !

Il ne faut pas sous-estimer est le diagnostic et l`évaluation de la situation. A cette étape, vous pouvez tirer la fourchette de prix raisonnable que vous acceptez de payer pour la reprise. Il est important de déterminer le prix, car toutes les négociations en dépendent. Les deux parties doivent sortir gagnantes puisque le cédant souhaite tirer le meilleur parti de son travail passé et le repreneur a le souci de préserver ses moyens financiers pour la sauvegarde et le développement de sa future entreprise.

Préparez votre plan de reprise avec rigueur !

Après cette étape, pensez à monter votre plan de reprise, autrement dit votre business plan, dans lequel vous allez exposer vos propositions et les conséquences financières qui en découlent. Il est impératif que vous soigniez votre plan de reprise, car vous devez encore convaincre les banques que vous disposez des fonds nécessaires pour réaliser votre projet, de les persuader que votre affaire est raisonnable et de les assurer que les crédits seront remboursables.

Maintenant, vous pouvez procéder au financement de votre projet.

Pour ce faire, vous devrez faire un engagement personnel financier (en cohérence avec vos moyens). Informez vos banques de votre décision. Pour une affaire de reprise d`entreprise, vous pouvez bénéficier d’aides fiscales ou sociales. Plus rien ne peut vous empêcher de conclure votre affaire. Cela débouche sur la rédaction de protocole d`accord. Enfin, vous pouvez signer votre acte de cession et débloquer vos fonds. La signature de l`acte de cession et les autres documents nécessitent le suivi de nombreuses formalités, pensez à en discuter à l`avance.
Comme les procédures administratives varient en fonction de type de reprise, il est tout à fait naturel de confier l`exécution de vos affaires à des conseillers extérieurs.

Donnez une note à cet article