Comment se motiver quand une tâche nous déplait ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     26/03/19    
motiver quand tache deplait

S’il y a bien un mot que nous sommes nombreux à connaître c’est bien celui de la « procrastination » ou la tendance à « remettre au lendemain », ce qui pourrait être fait aujourd’hui. Certaines tâches peuvent vite se révéler difficile à réaliser, non par manque de temps, mais car la motivation n’est pas au rendez-vous. Comment parer à cette tendance ?

Créez une to do list

Créer une to do list avec un ordre précis d’exécution apparaît souvent comme élémentaire mais elle a pour fonction de vous empêcher de reporter éternellement une tâche qui doit être effectuée le plus rapidement possible. Commencez par noter chaque tâche et imposez vous une heure et un jour de réalisation. Ne négligez pas les périodes de battement car vous trouverez n’importe quelle excuse pour ne pas faire la tâche en question. Attention, il faudra proscrire de votre vocabulaire ‘ à cause de, en raison de… » qui vous permet de remettre au lendemain ce que vous devez faire maintenant.

Conditionnez- vous mentalement et positivement !

Vous n’avez pas envie de réaliser la tâche en question car vous être conscient que la tâche est ardue et rébarbative et vous demande peut-être de faire appel à des notions que vous ne maîtrisez peut-être pas ou bien que l’enjeu soit primordial. Pour inverser la tendance, pensez au sentiment de satisfaction que vous éprouverez une fois la tâche accomplie. Ne se sent-on pas mieux et n’éprouvons nous pas une certaine fierté lorsque nous avons terminé quelque chose difficile. Pensez au plaisir que vous éprouverez plus qu’à la tâche  en elle-même vous permettra de mieux aborder la tâche.

Effectuez la tâche en mode plaisir

Quand une tâche nous déplait, il peut être agréable de l’effectuer dans un cadre plus agréable. Si vous aimez la musique, vous pouvez par exemple l’effectuer casque aux oreilles ou encore en papotant avec un collaborateur notamment si elle ne demande pas de concentration spécifique. N’hésitez pas à allier plaisir et tâche difficile pour vivre l’expérience d’une nouvelle manière. Rappelez-vous quand vous étiez, ne chantiez-vous pas « un kilomètre à pied, ça use ça use » ? 

Pensez aux conséquences de la non-réalisation

Reporter une tâche engendre souvent toute une chaîne de conséquences qui peuvent être négatives pour l’entreprise mais également qui peuvent se révéler source d’une perte de temps et surtout de reproches sur votre capacité à gérer les situations. Ainsi, répondre aux relances parce que l’on n’a pas fait les choses dans les temps génère un travail complémentaire dont on sous-estime souvent l’impact sur la charge. Faire l’autruche ne vous aidera en rien et pourra vite se révéler chronophage  

A l’inverse, pensez aux conséquences positives

Réaliser une tâche difficile a souvent des conséquences positives pour l’entreprise ou pour vos collaborateurs. Ainsi, plus vite vous remettez votre dossier, plus un collaborateur pourra avoir du temps pour la mettre en œuvre sereinement. Agir permet souvent à d’autres de profiter de votre réactivité et de leur éviter un stress inutile en le recevant à la dernière minute et se retrouver dans l’urgence et donc se révéler être la porte ouverte aux erreurs.

Dressez-vous une liste des réussites pour vous féliciter.

Lorsque vous réussissez à la terminer, rien ne vous empêche de vous auto-congratuler. Vous pouvez créer une liste qui vous rappelle ce que vous avez accompli de difficile aujourd’hui et vous féliciter vous-même lorsque celle-ci est achevée. Vous avez répondu à un appel d’offre ? Pourquoi ne pas aller au restaurant pour le célébrer ! Vous pouvez ainsi mettre tout une liste de récompense en place pour vous motiver à la terminer le plus rapidement possible.

Évitez d’accumuler les mauvaises tâches

A force de remettre à plus tard, ce que vous n’aimez pas faire, les tâches vont s’accumuler car elles n’ont pas le don de disparaître par magie. Or, il s’avère souvent moins pénible d’effectuer à doses dites « homéopathiques » ce que l’on n’aime pas plutôt que de se retrouver avec un bloc compact à réaliser et qui vous feront passer la journée à souffler de désespoir et à vous faire des reproches.

Ecoutez des musiques motivantes

De nombreux sportifs utilisent cette technique avant de se lancer dans l’effort ou pendant l’effort. Il s’agit de trouver des musiques qui vous motivent et vous donnent un esprit de guerrier. On pensera notamment à la chanson de Rocky (Eye of the Tiger, ndlr) qui peut changer votre état d’esprit et vous mettre du cœur à l’ouvrage ou bien à certaines musiques classiques qui génèrent l’enthousiasme.

Décidez de trouver des solutions ou d’apprendre

Lorsque vous effectuez cette tâche, peut-être pouvez-vous vous essayer de penser en même temps aux solutions pour qu’elles deviennent moins pénibles. Autre possibilité : vous pouvez décider d’apprendre quelque chose de ce que vous faites ou de vous intéresser à un point en particulier et surtout développer vos compétences. Être capable de franchir les difficultés sans les contourner est le défi de tout entrepreneur ou manager.

Fixez-vous des objectifs

Si vous avez à peine commencé une tâche et que vous êtes déjà en train de vous démotiver, n’hésitez pas à vous mettre des objectifs réalisables et à constater que vous les dépasser au fur et à mesure. Vous pourrez ainsi voir votre performance et en être fier au fur et à mesure. Vous pouvez ainsi vous fixer un nombre de factures à éditer dans un temps imparti, un nombre de devis ou encore un montant à atteindre. A chaque tâche son objectif !

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses méthodes pour se motiver lorsqu’on n’a pas envie de réaliser une tâche. A noter que la plupart de cette réticence part souvent après le début de la réalisation de la tâche. Il est souvent plus dur de s’y mettre qu’une fois dans l’action. Gardez cela en tête et lancez-vous !

Donnez une note à cet article