Mettre en place les bonnes techniques

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/07/19    
mettre place bonnes techniques

La réalité et les besoins de votre entreprise doivent être pris en considération avant de démarrer votre démarche d’Innovation Participative. Toutes les techniques de récolte d’idées ne sont pas adaptées à chaque entreprise. Tenez compte de votre environnement pour donner envie de participer et exploiter au maximum les idées 

La boîte à idées qu’on n’oublie pas ! 

Bon c’est peut-être la technique la plus classique mais elle demeure très efficace notamment dans les petites structures. De plus, elle est un excellent moyen de révéler les problèmes notamment d’ordre organisationnel ou technique. Elle permet également de concrétiser votre démarche d’Innovation Participative de manière physique et permanente par sa seule présence. Si elle n’est pas anonyme, vous pourrez même découvrir les personnes qui détectent les frais de l’entreprise et qui ont la capacité à imaginer des solutions. Symboliquement, elle peut motiver vos salariés à proposer des idées. La fréquence de consultation dépend du nombre de salariés. Elle peut aller de toutes les semaines ou tous les quinze jours à tous les mois. Il vous faudra trier son contenu et répondre aux contributeurs. Il est courant de planifier une réunion avec l’ensemble des collaborateurs pendant laquelle vous allez déballer le contenu de la boite. Cherchez à diversifier les profils au maximum avant de dévoiler son contenu notamment si vous souhaitez discuter des idées reçues et avoir toutes les expertises nécessaires à la décision de leur réalisation ou non. Si vous n’arrivez pas à trancher, rien ne vous empêche de procéder à un vote des salariés qui verront qu’ils sont associés à la prise de décision. N’oubliez pas que la lecture des idées doit s’effectuer dans la bonne humeur et la convivialité et que l’émetteur de l’idée peut être facilement vexé si vous manquez de considération, l’ironie n’est jamais de mise, la valorisation de chaque idée un enjeu pour la cohésion. Pour solliciter toujours plus d’idées, n’oubliez pas de communiquer notamment sur les objectifs de l’entreprise ainsi que de bien mettre en avant les idées que vous avez sélectionnées, les personnes récompensées et mettre en valeur ce que l’idée a apporté à l’entreprise. L’emplacement de la boite à idées doit être choisi avec pertinence et être à la portée de l’ensemble de vos collaborateurs et souvent proche d’un lieu de vie comme la machine café. Il est bien certes de choisir le lieu adapté pour placer votre boite à idées mais encore mieux de placer à ses côtés des papiers et un crayon !

La création d’un site intranet

Aujourd’hui la création d’un site intranet en propre n’est plus forcément nécessaire puisque de nombreux outils vous offrent la possibilité de créer votre plateforme assez facilement. De nombreux acteurs proposent des solutions efficaces. Créer son intranet peut vous servir à mettre en place un véritable outil d’échanges afin de déposer les idées mais également à animer votre communauté par l’intermédiaire de challenges. Il doit en l’occurrence servir à insérer de la documentation, déposer l’idée, traiter les idées, voir l’ensemble des idées émises, créer des challenges, vous donner accès à des tableaux de bord. Petit plus, vous pouvez définir des critères pour aider à la recherche du responsable de l’innovation.

Le formulaire à idées

Vous n’êtes pas obligé de faire en sorte que ce formulaire soit physique et papier. Il peut très bien être électronique ou sous les deux formes. Celui-ci peut se remplir via un site internet ou votre intranet. Pour favoriser l’émission d’idées, vous pouvez simplifier le processus à l’aide de choix multiples comme par exemple pour définir le métier ou domaine concerné par l’idée. Cela augmentera votre rapidité de traitement et diminuera le temps d’émission. Il comporte généralement : l’intitulé de l’idée, un descriptif de quelques lignes et le bénéfice pour l’entreprise. Certains n’hésitent pas à y ajouter un mot clé pour que l’indexation soit plus rapide. Vous devrez également en général faire en sorte que la personne puisse y insérer son nom, prénom et son service ainsi qu’un moyen de contact. Ne rendez pas ce champ forcément obligatoire au cas où la personne souhaite rester dans l’anonymat. 

Les réunions de brainstorming

Les réunions de brainstorming représentent une des manières les plus efficaces d’obtenir des idées et de les traiter. Vous pouvez fixer une thématique ou de manière plus large aborder l’ensemble des dysfonctionnements et les difficultés rencontrées par l’ensemble des services ou un service précis. Il s’agit d’aborder en général des problèmes avec des solutions immédiates qui vont être rapidement mises en place par une équipe d’opérateurs ou un service support. Dans un premier temps, il reste conseillé de noter toutes les idées qui émergent sans porter de jugement ou de restrictions afin d’inciter à l’émission de l’ensemble des solutions. Vous pourrez ensuite revenir dessus. Si vous traitez chaque idée une à une, vous risquez de dissuader les participants de donner leur idée. Ils pourraient en effet s’apercevoir qu’une autre idée a été écartée et ils ne voudraient pas se retrouver dans la même situation. 

Les challenges

La mise en place de challenges demeure l’une des manières les plus efficaces pour obtenir des idées. Par la visibilité qu’ils peuvent donner aux participants, ils peuvent booster les équipes notamment si des récompenses sont à la clé. Il est recommandé de les organiser sur un thème précis. N’oubliez surtout pas de communiquer sur les auteurs, coauteurs et finalistes. Une remise de trophées est conseillée ainsi que le fait de valoriser les participants et les gagnants. Vous pouvez ainsi organiser un challenge sur les meilleures idées innovantes dans différents domaines comme la compétitivité, la qualité, sécurité, la productivité…, un autre sur les meilleures innovations réalisées et un dernier sur les bonnes pratiques qui ont été dupliquées dans les différents domaines. N’hésitez pas à offrir une récompense financière et qui ne soit pas seulement symbolique. Vous devez proportionner les récompenses en fonction de ce que l’idée a apporté à l’entreprise. N’oubliez pas le trophée souvenir. La plus grande récompense reste tout simplement un merci ou la reconnaissance apportée. Ils contribuent à rendre votre collaborateur fier mais aussi à développer l’estime des collègues envers lui. Dans l’idéal, cette participation doit influer sur la carrière et le réseau des lauréats qui peuvent être mis en contact avec le top management à cette occasion et trouver parfois un poste qui convient à leurs compétences. 

A noter : lorsque vous recevez une idée, n’oubliez pas de préciser si les contributeurs peuvent ou non obtenir une récompense. Une fois les gagnants sélectionnés, communiquez sans plus attendre. 

Donnez une note à cet article