Comment mettre de côté les affaires personnelles ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     17/04/18    
mettre cote affaires personnelles

Dans le cadre de l’entreprise, il reste trop fréquent, pour les salariés, de s’occuper massivement de leurs affaires personnelles. Qu’il soit question de pianoter sur son Smartphone ou encore de partager des publications sur les réseaux sociaux… Autant d’habitudes qui peuvent devenir problématique sur le long terme. Mais alors, comment y remédier ? 

Une vie personnelle parfois envahissante 

Il arrive souvent que des salariés rencontrent des situations personnelles assez complexes, ce qui peut rapidement les amener à favoriser leur vie privée au détriment de leurs missions. Se servant des outils professionnels (ordinateur, téléphone…) pour leur vie personnelle, ils n’hésitent pas à envoyer des sms ou à poster des posts sur les réseaux sociaux, sans lien avec leur travail. Autre pratique assez récurrente concerne les achats réalisés au bureau. Les salariés ressentent parfois le besoin de s’occuper un peu entre deux tâches. Ils se promènent alors sur les différentes Marketplace et invitent de temps à autre leurs collègues à donner leur avis. Si cette pratique peut être tolérée, vos salariés ne doivent pas en abuser. 

D’un autre côté, les réseaux sociaux occupent une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne. Au bureau, nombreux sont ceux à utiliser Facebook, Instagram ou encore Snapchat, et en font parfois, malgré eux, une vraie addiction. Ce temps de communication accordé à la sphère personnelle peut vite devenir chronophage. Facebook fait d’ailleurs souvent partie des onglets ouverts constamment sur les postes de travail de vos collaborateurs. Sous prétexte de vouloir rester connecté pour s’informer ou discuter un peu avec leurs amis, certains peuvent se retrouver à passer plusieurs heures d’affilées en ligne. 

Au bout du compte, le cumul de ces activités, lorsqu’elles ne sont pas maîtrisées, peut freiner de façon notable la productivité de vos salariés. Le but n’est pas de leur interdire de communiquer avec leurs proches mais de faire en sorte que leur vie privée ne prenne pas trop de place dans la sphère professionnelle. Gardez à l’esprit que ceux qui en abuseraient donnent le mauvais exemple pour leurs collègues, entraînant alors une réaction en chaîne.

Limiter la sphère privée au bureau

Tout en ne vous énervant pas à chaque envoi de messages à titre perso, sachez en réprimander certains pour l’utilisation excessive de leur Smartphone. Faites également en sorte de communiquer largement sur le problème au sein de votre entreprise et trouvez des solutions ensemble autour de ce sujet. Tentez, par exemple, de vous poser des questions simples du type : comment réduire la consultation des sites internet sans rapport avec votre entreprise ? Comment faire pour que les relations personnelles n’impactent pas la vie professionnelle ? Jusqu’à quelle limite ne pas réprimander vos salariés pour leur interaction avec leur sphère personnelle ?

Sanctionner : bonne ou mauvaise idée ?

En ce qui concerne la loi, l’utilisation d’internet sur le lieu de travail n’est pas réellement réglementée mais des abus peuvent tout de même être sanctionnés. En tant qu’employeur, vous avez le droit de vérifier les pages que vos salariés consultent, les mails ou encore les sms envoyés sur le portable professionnel mais avez pour obligation de les en informer. Il est vrai qu’une telle mise en place pourrait bien impacter vos relations avec ces derniers qui risqueraient de se sentir épiés. Alors, avant de vous lancer dans une telle démarche, privilégiez le dialogue en premier lieu. Si vous êtes dans l’incapacité de communiquer sérieusement sur le sujet et que des salariés abusent de leur droit à une part d’intimité dans l’entreprise, il reste possible de leur donner un avertissement, de les mettre à pied ou bien de les licencier. Attention toutefois à être certain du caractère excessif de leurs pratiques. 

La surveillance, à utiliser avec modération

Si les affaires personnelles prennent, selon vous, trop de place dans le travail de vos salariés, vous pouvez décider de contrôler leur messagerie professionnelle. Ces derniers ayant des droits, vous ne pourrez, en revanche, pas épier leurs messages s’ils y mentionnent le caractère personnel dans l’objet du mail ou en début de message. 

Après des décisions de justice mentionnant des faits similaires, il a été défini que le salarié a le droit à une part d’intimité sur son lieu de travail. La CNIL a d’ailleurs estimé qu’un usage raisonnable d’internet devait être accepté au sein de l’entreprise. En tant que dirigeant, un abus de la part de vos salariés peut ainsi être difficile à déceler. N’oubliez pas qu’avant de sanctionner l’un d’entre eux, la communication doit rester votre maître-mot. Auquel cas, vous risqueriez d’entacher vos relations et, quant à vos salariés, ils se sentiraient trop surveillés. Sachez que la limite entre vie professionnelle et vie personnelle n’est pas toujours facile à déterminer, d’autant plus depuis l’essor des Smartphones et des réseaux sociaux. Prenez donc le temps d’analyser la situation et n’agissez qu’en cas de nécessité. 

Donnez une note à cet article