Les méthodes de communication traditionnelles

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/12/15    
methodes communication traditionnelles

De nombreux types de médias existent et les annonceurs investissent des milliards pour y être diffusés. Comment déterminer lequel sera le plus adapté ?

La télévision : un média impactant

Elle possède l’immense avantage de faire appel à plusieurs sens en combinant le son et l’image. Elle crée des émotions et contribue à la notoriété de manière efficace. Cependant, elle demande un budget d’investissement plus important comparé aux autres types de médias à cause de la combinaison de frais de production et de diffusion. Le prix d’un spot publicitaire varie selon les chaînes, l’heure de passage et les programmes qui y sont diffusés. Alors que l’espace publicitaire peut atteindre 41 200 € lors du jeu Money Drop sur TF1, il n’est que de 1 570 € sur France 5 à l’heure de l’émission C à vous. Synonyme de prestige et de réussite, la télévision représente souvent un gage de fiabilité de l’entreprise dans l’inconscient collectif. Elle rassure, convainc et offre un taux de réussite plus important comparé aux autres médias.

L’affichage : un média constamment présent

Qu’elle prenne la forme d’affiches papiers ou d’écrans numériques, la stratégie de communication par l’affichage attire l’attention. Il existe différents formats dans des lieux divers et variés. Des grandes affiches 4X3 repeignent les murs du métro, des panneaux publicitaires de toutes tailles habillent le paysage des villes, des campagnes de publicité sont présentes aussi bien dans les abribus que sur la devanture des bus eux-mêmes. À travers l’affichage, l’objectif est de toucher une population à l’échelle d’une ville et d’un quartier. Les passants, les automobilistes et les usagers des transports en commun constituent la première cible. L’évolution de cette stratégie a même apporté la brique sonore, rendant les affiches vivantes et parfois tactiles. Cette technique permet des mises en scène spectaculaires et reste particulièrement efficace pour les entreprises qui souhaitent travailler leur image et augmenter leur notoriété. L’affichage permettant une sélection géographique et typologique des cibles, le positionnement des affiches devra être travaillé afin de s’adresser au bon public.

La radio : le média instantané

Il s’agit d’un des médias les plus réactifs dans la transmission d’un message. Il est fortement utilisé lorsqu’il s’agit d’écouler un stock, d’annoncer une promotion ou de diffuser n’importe quelle information ponctuelle comme une ouverture exceptionnelle. La radio reste particulièrement écoutée chez soi ou dans les transports et demeure parfois diffusée dans les magasins. En 2009, plus de huit personnes sur dix écoutaient la radio au moins une fois par jour en France. Cela représente plus de 42,5 millions d’auditeurs. Malgré cette audience importante, notez que l’auditeur effectue d’autres tâches en plus du simple fait d’écouter son émission préférée. Il ne porte pas forcément une grande attention à ce qu’il entend ce qui peut porter à préjudice pour une campagne publicitaire.

La presse : le média le plus varié

La presse demeure l’un des médias les plus utilisés par les publicitaires. Une crise structurelle la touche et l’apparition du web a fortement fragilisé la position de nombreux titres du fait des coûts importants de production. Malgré tout, certains titres fonctionnent encore très bien. Ce canal de communication reste particulièrement intéressant car il permet de cibler un lectorat autant à l’échelle nationale que régionale. La presse quotidienne représente un support prestigieux pour les annonceurs quand ils cherchent à travailler leur communication institutionnelle, annoncer la sortie d’un nouveau produit ou encore communiquer sur des manifestations locales. La presse en général peut se montrer très réactive et reste fortement reprise par les autres médias qui la considèrent souvent comme qualitative. De son côté, la presse magazine possède l’avantage de toucher un public ciblé et devient excellente quand il s’agit d’avoir de bons rendus. Elle contribue à la notoriété d’une marque et demeure perçue comme l’un des médias les plus fiables grâce au temps accordé à la production du contenu. Elle rend le lecteur attentif et apporte une image prestigieuse à l’entreprise. Malgré tout, la multiplication excessive de publicités peut devenir un problème, comme c’est par exemple le cas dans certains magazines féminins.

Le flyer : un outil de base

Il s’agit d’un des outils les moins coûteux à produire, qui reste un excellent instrument à l’échelle locale. S’il demeure un moyen promotionnel redoutable, il est à double tranchant et difficile à distribuer. L’attention portée à celui-ci ne dure souvent pas plus de quelques secondes et peut dégrader l’image de l’entreprise si l’exécution est mal réalisée. Pour pallier cela, les entreprises locales ont la possibilité d’offrir des échantillons et sont invitées à faire un essai. Généralement accompagné d’une réduction, il permet de créer du trafic sur un lieu de vente en général physique avec une clientèle locale. Son mode de distribution demeure souple. La plupart des flyers sont distribués dans les boîtes aux lettres, les rues de la zone de chalandise ou chez un commerçant du quartier. 

L’événementiel : un moment de partage

L’événementiel se démarque par sa capacité à sortir des codes standards de la communication et fait sortir sa cible de son quotidien. Il a l’immense avantage de provoquer un sentiment de proximité et de sympathie s’il est bien exécuté. Une telle stratégie est généralement focalisée sur des centres d’intérêts et des passions communes qui génèrent un moment de partage unique. Il est très utilisé lors des lancements de produits ou encore pour affirmer sa présence dans un secteur dans des salons par exemple. L’organisation d’un événement culturel ou sportif peut entraîner un effet médiatique boule de neige avec le développement de l’intérêt d’autres médias pour votre produit. Si cette stratégie contribue à la notoriété de l’entreprise, elle peut rapidement s’avérer coûteuse. 

Internet : un « nouveau » média 

Il fait partie des derniers arrivés mais connaît un franc succès, grâce aux divers avantages qu’il propose. D’une part, la communication sur Internet est très souple. Elle passe d’une simple bannière publicitaire à des campagnes plus complexes et interactives. La large audience et la diversité des annonceurs en font un outil efficace pour faire connaître son produit ou son service. Les frais d’achats d’espaces restent pour l’heure encore assez bon marché et sont souvent modulables en fonction de l’audience. Cela permet également d’ouvrir les frontières au-delà du local. D’autre part, il s’avère utile en complément de l’utilisation d’une autre méthode et demeure particulièrement puissant quand il devient interactif. Par ailleurs, il permet d’impliquer davantage les consommateurs qui ne se sentent plus comme de simples récepteurs de messages publicitaires. Enfin, il offre des mesures statistiques avec des campagnes qui peuvent être analysées parfois en temps réel. Cependant, Internet est rarement conçu pour contribuer à une notoriété de marque et reste perçu comme intrusif par les consommateurs. 

Donnez une note à cet article