Les méthodes de communication alternatives

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     07/12/15    
methodes communication alternatives

En dehors des stratégies traditionnelles de communication, d’Internet et des réseaux sociaux, de nouvelles techniques sont apparues ces dernières années. Parmi elles se sont développées les boutiques éphémères, les salons et le street marketing « nouvelle génération ».

Le boom des boutiques éphémères

Les magasins éphémères, pop-up store ou pop-up shop représentent en réalité un concept marketing assez simple. Il s’agit de points de vente ouverts sur une courte durée, contrairement aux boutiques traditionnelles. Ces commerces d’un nouveau genre attirent les curieux et connaissent un bel essor dans les grandes villes de France. L’objectif de la technique ? Fêter un moment fort de l’entreprise, tester une zone de chalandise avant de s’y installer, annoncer un lancement de produits ou écouler les stocks. Elle permet d’accroître votre notoriété puisque qu’elle attise la convoitise des médias qui sont férus de ce nouveau mode de distribution. Les retombées presse suite à leur mise en place sont souvent importantes et rien ne vous empêche de relancer une seconde opération en cas de succès. Les coûts réduits liés à la période limitée et au mobilier souvent fourni par la marque ainsi que la durée d’engagement peuvent également séduire plus d’un entrepreneur. Les boutiques éphémères vous évitent par ailleurs de subir la saisonnalité. Enfin, la présence physique représente une bonne manière de se rapprocher de ses clients notamment pour les sites e-commerce. Cette technique constitue en cela un excellent moyen de tester vos méthodes de vente et de rôder votre argumentaire sur une nouvelle ligne de produits face à vos clients.

- Les erreurs à ne pas commettre

« Temporaire » ne signifie pas que vous ne devez rien préparer. Bien au contraire, la réussite d’une boutique éphémère exige une préparation intense en amont pour ne pas rater le coche. En effet, si vous n’avez que quelques jours à assumer, vous n’avez aussi que quelques jours pour réussir. Avant de vous lancer, vous devrez d’abord avoir défini vos objectifs en fonction de vos attentes. Il vous faudra également préparer votre stratégie de communication et de relation presse, que ce soit pour attirer de nombreux consommateurs ou tout simplement les médias eux-mêmes. Pour que cet événement soit une réussite, il faudra souvent vous donner les moyens d’y parvenir et bien calculer l’ensemble de vos frais. Vos équipes de vente n’auront également que peu de temps pour être formées. Choisir un emplacement adapté à votre business représente également une étape essentielle car vous devrez déterminer les horaires et jours d’ouverture pour rentabiliser au maximum l’opération. Enfin, il sera nécessaire de vérifier que le positionnement de la marque reste en adéquation avec votre clientèle.

La présence sur les salons

Participer à un salon, cela se prépare. Il ne s’agit pas seulement d’envoyer un membre de l’équipe avec un kakemono pour vous assurer de la réussite de votre salon. N’oubliez pas que si vous pouvez participer en tant qu’exposant, être visiteur peut aussi vous attirer le succès. Que ce soit en tant que visiteur ou en tant qu’exposant, vous devez d’abord cibler les salons sur lesquels vous devez être présent. Il existe en France de nombreux salons professionnels de toutes sortes : spécialisés par métier, orientés sur les nouvelles technologies et tendances ou encore des salons plus généralistes. Définissez d’abord votre cible puis faites votre choix en fonction du nombre de visiteurs et de la durée de l’événement car vous devrez mobiliser une partie de votre équipe. Ne pensez pas simplement à rencontrer vos clients, les exposants peuvent également devenir d’excellents partenaires ! Une fois le salon de vos rêves choisi, la préparation commence. N’hésitez pas à lister en amont les exposants, ateliers, conférences qui vous intéressent et à les classer par priorité. Planifiez le tout par journée de manière détaillée et prévoyez des périodes de battement qui vous permettront de souffler. Divisez également votre journée si nécessaire en fonction de vos activités en consacrant par exemple vos matinées à la participation aux ateliers et vos après-midi au développement commercial. N’hésitez pas à convenir de rendez-vous avec les autres entreprises exposantes car il sera plus difficile de le faire le jour J.

- Les erreurs à ne pas commettre

N’oubliez pas de compter tous les frais comme la restauration des équipes, le transport, éventuellement le logement, mais également le matériel nécessaire. Participer à un salon représente un coût financier et un coût en temps non négligeable que ce soit pour le visiteur ou l’exposant. Il vous sera donc difficile de participer à tous les salons. Définissez vos objectifs que ce soit en termes d’acquisition de contacts, de ventes… car vous devrez pouvoir mesurer les axes d’amélioration lors de votre prochaine participation. Élément essentiel : n’oubliez pas vos cartes de visite ainsi que des documents de présentation de votre entreprise à distribuer sans modération. 

Le Street marketing « nouvelle génération »

De manière basique, une opération de street marketing consiste à distribuer des flyers qui se doivent d’être bien préparés pour qu’ils ne soient pas jetés. De nombreuses opérations de ce genre ont fait grand bruit dans les médias. Il ne faut pas croire que c’est parce que vous avez décidé de faire une opération de street marketing que tout le monde n’attend que vous ! Pour retenir l’attention, vous devez attirer les clients en les surprenant. Les consommateurs restent de grands enfants qui se demandent toujours ce qu’il se passe lorsqu’une animation se met en place. Et question créativité, vous avez l’embarras du choix. Au début de l’année 2014, la ville de Londres a par exemple installé des abribus bien particuliers. En effet, une des parois se composait d’un écran représentant en temps réel la rue comme s’il s’agissait d’une vitre normale. Mais des événements particuliers, comme l’apparition d’un lion ou la chute d’une météorite, venaient s’ajouter à ses images qui utilisaient la technologie de la réalité augmentée. Cette animation n’avait pour objectif que de surprendre le spectateur qui, une fois passé de l’autre côté de l’abribus, pouvait découvrir une publicité pour la boisson Pepsi Max. Une autre solution consiste à utiliser du mobilier urbain. En 2010, en Suisse, Mc Donald’s, par l’intermédiaire d’une agence publicitaire, avait transformé un passage piéton en cornet de frites géant se démarquant ainsi des autres fast-foods présents dans la région. La « guérilla marketing » constitue également un nouvel outil de street marketing. Il s’agit d’une action réalisée dans la rue mais sans autorisation préalable. Dernier conseil, pensez aux flocages de votre flotte automobile qui peuvent vous apporter une belle visibilité à faible coût.

- Les erreurs à ne pas commettre

N’oubliez pas que votre opération doit rester en règle avec la préfecture qui doit être avertie en amont. Par ailleurs, votre animation ne doit pas troubler l’ordre public ni endommager le matériel urbain. 

Donnez une note à cet article