Le Mentorat, c'est quoi ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    17/08/16    2
mentorat quoi

Le mentorat, mot bien francisé pour remplacer les trop anglo-saxons "coaching" ou "mentoring", n'en dit pourtant pas très long sur ce qu'il désigne réellement.

L'idée de mentor pourrait sembler ne pas bien s'adapter dans le contexte de l'entreprise et du business. Le mentor est vu, de façon courante, comme le grand maître, vecteur de transmission de savoirs en tous genres pour ses disciples. Nous sommes donc loin de la vie de nos entreprises et de l'univers du business.

Pourtant, les années passant, les chefs d'entreprise et dirigeants, ont été obligés de constater que le mentorat prend une propension très importante et que cette notion s'inscrit de plus en plus dans un registre professionnel proche de celui des affaires. Beaucoup de choses aujourd'hui dans la vie de tous les jours au sein de nos entreprises nous ramènent à l'idée de formation, de transmissions de savoirs et de connaissances entre les collaborateurs.

Une distinction nécessaire entre tutorat et mentorat

Première distinction, pourtant importante à faire et à considérer, celle entre le tutorat et le mentorat. Le tutorat ne s'applique que dans un cadre de formation pure. Il met en relation un tuteur, plus largement considéré comme professeur, et des "tutorés", finalement étudiants. Le tutorat s'inscrit donc dans un cadre plutôt scolaire là où le mentorat est une version bien plus professionnalisante de l'apprentissage. Cette distinction s'avère nécessaire pour bien comprendre le cadre d'application du mentorat et l'objectif du mentor envers ses mentorés, ses apprentis.

L'objectif du mentorat

Le mentorat a donc une visée professionnelle. Visant la transmission entre collaborateurs d'une même entreprise, il s'inscrit dans une volonté d'entraîner et de développer les rapports en interne. Les contrats de génération en sont une illustration parfaite : le senior désirant partir en retraire prend sous son aile un nouvel employé junior et lui transmet l'ensemble des savoirs nécessaires ainsi que les bénéfices de son expérience.

On s'aperçoit donc aisément que le mentorat, ou coaching, s'immisce bien plus que l'on ne le pense dans la vie de nos entreprises. Nombre d'initiatives sont lancées pour développer ce type d'initiatives visant à la transmission et la formation en interne.

Le mentorat semble donc une notion à prendre très au sérieux pour les dirigeants. Les avantages sont nombreux, tant en termes de gains de temps de formation qu'en termes d'économies de coûts de formation également. Il est nécessaire que tous les dirigeants désireux de développer la transmission de savoir dans le but d’assurer la compétence et la productivité des employés, se penche avec sérieux sur le mentorat pour en tirer un maximum de bénéfices pour l'avenir de leur entreprise.

Donnez une note à cet article
d
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires

2 commentaire(s)
Isabel Bornet

Bonjour,
Je souhaite clarifier les propos de cet article qui me semble confondre les sujets.

Le coaching n'est pas du mentorat et le mentorat n'est pas du coaching...

Le coaching professionnel est une relation suivie dans une période déterminée qui permet à une personne d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans sa vie professionnelle et personnelle.

Le Mentorat est un mode d’accompagnement constitué d’une forme d’aide volontaire favorisant le développement personnel, professionnel et le transfert d’apprentissage.
Le mentor peut avoir la posture du coach sans se substituer au coach.

Ce sont 2 accompagnements différents.

Le tutorat peut lui s'envisager pour des personnes expérimentées connaissant un changement de métier, pas de lien avec l'idée de "scolaire"...

Speciman

Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire d'Isabel et me permets d'insister pour bien clarifier la distinction entre mentorat et coaching que confond l'auteur de l'article. Le "mentorat" n'est pas la francisation du terme anglo-saxon "coaching", les deux concepts qu'ils recouvrent sont sans rapport.

Si le coaching en entreprise se base, comme le mentorat, sur une connaissance de l’entreprise et une écoute de ses acteurs, il s'agit vraiment d'un accompagnement spécifique de l'individu pendant des phases singulières de sa fonction professionnelle. Il s'appuie sur les sciences de la communication et la psychologie sans être une thérapie. Ce n'est pas une formation, il ne constitue pas une transmission des connaissances de l'entreprise.
Des exemples peuvent être la préparation d'un entretien d'évaluation (ou de l'entretien professionnel né de la réforme de la formation professionnelle), de la gestion du stress, d'améliorer son bien-être au travail,...

Le mentorat est tout autre : il s'apparente plus à un apprentissage et favorise la transmission des connaissances de l'entreprise. Il peut aussi faciliter l'insertion dans une équipe, aider à appréhender la culture d'entreprise. Un coach peut d'ailleurs faciliter la mise en place de mentorats "bien pensés" en amont en lien avec le manager. D'ailleurs Speciman peut intervenir pour cela, pensez-y !

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié