4 mauvaises raisons de lancer son business

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/02/17    
mauvaises raisons

Devenir son propre boss possède un attrait évident. C’est bien la raison pour laquelle une part grandissante de la population envisage la possibilité de franchir le pas, ce qui est d’ailleurs aujourd’hui relativement aisé. Pourtant, on ne doit pas être tenté de créer son entreprise sous n’importe quel prétexte. Il existe une multitude de très mauvaises raisons de se lancer dans l’entrepreneuriat. Si vous invoquez les raisons qui vont venir pour justifier votre volonté de devenir entrepreneur, il est peut-être préférable pour vous de revoir votre position.

Parce que vous voulez de l’argent

Tout en haut de la liste des mauvaises raisons de se lancer dans l’entrepreneuriat : l’argent. Si vous vous dites que lancer votre entreprise est certainement le moyen le plus efficace et le plus rapide pour gagner de l’argent, c’est évidemment faux, et cela, pour trois raisons :

  • Tout d’abord, devenir entrepreneur ne vous garantit absolument pas de générer un revenu important, et encore moins à court terme. Il est très probable, au contraire, que vous aillez besoin de plusieurs années pour toucher un revenu décent.
  • D’autre part, en vous lançant dans cette perspective, vous augmentez vos chances d’arriver sur le marché avec un concept, produit ou service, inadapté. Affiner son idée et établir une stratégie demandent du temps. La précipitation dans le but de créer son entreprise le plus rapidement possible pour gagner de l’argent risque fort de vous faire manquer certaines étapes préalables à la constitution de la société pourtant indispensables. 
  • Enfin, même si votre idée était bonne au départ, votre soif d’argent vous fera certainement faire de mauvais choix dans le développement de l’entreprise. Un bon entrepreneur doit être capable de faire une croix sur un revenu immédiat en adoptant une vision de long terme. Cela peut passer par exemple par le maintien de la gratuité d’une application pour augmenter le nombre d’utilisateurs et ensuite générer dans un second temps un revenu.

Les réussites des entrepreneurs sont souvent le fruit de leur passion, leur enthousiasme et leur persévérance. Avoir pour première motivation l’argent quand on se lance est probablement le moyen le plus efficace d’échouer lamentablement dans son entreprise et de se retrouver quelques années après sérieusement endetté…

Parce que vous avez plein d’argent

Cette raison peut vous paraître surprenante mais elle vous donne presque aussi peu de chances de succès que la première. Si vous pensez que l’argent vous assure la réussite, vous allez droit dans le mur. Quand on démarre son business, il faut être prêt à se retrousser les manches et pas uniquement à signer des chèques. Bien sûr, si vous avez des fonds importants au moment de lancer l’entreprise vous êtes dans des conditions plus favorables, mais ce n’est absolument pas un gage absolu de réussite. Se dire « je me lance, de toute façon avec les fonds dont je dispose, la probabilité que j’échoue est quasi nulle » est un très mauvais calcul. Il y a tellement de choses que la gestion d’une entreprise demande et que l’argent ne peut acheter. Avoir de l’argent est une bonne chose pour se lancer mais ce n’est absolument pas une raison suffisante. Une fois lancé, vous ne pourrez acheter nul part la passion, la créativité, l’ingéniosité et la résistance nécessaires au succès de votre société.

Parce que vous voulez avoir du temps pour vous

Autre très mauvaise raison de devenir entrepreneur : vouloir avoir du temps pour soi. Une nouvelle fois, s’il s’agit de votre motivation première, vous risquez de vite déchanter. La possibilité de ne plus avoir à se lever tôt, de disposer d’un emploi du temps modulable et finalement peu rempli, est évidemment une perspective très réjouissante. Malheureusement, elle n’est pas vraiment compatible avec l’entrepreneuriat (sauf exceptions bien sûr). L’entrepreneur doit dans la majorité des cas se lever tôt mais également bien souvent se coucher tard et travailler le week-end. Il reste sans cesse en éveil et ouvert aux possibilités pour améliorer l’entreprise. Il existe certainement des entrepreneurs qui se la coulent douce, et ce, depuis la création de l’entreprise, mais ils font évidemment figure d’exception.

Parce que les autres le font

Peu importe dans quel milieu on vit, la probabilité que l’on connaisse des entrepreneurs de près ou de loin est extrêmement élevée. On pourrait penser que ce phénomène n’existe pas, mais pourtant si, certaines personnes tentent de lancer leur entreprise uniquement parce qu’elles connaissent quelqu’un qui en a fait de même. Cela paraît aberrant mais c’est pourtant de cette manière que de nombreux entrepreneurs (à la carrière éphémère) son nés. Même si les entrepreneurs que vous connaissez vous abreuvent de conseils, absolument rien ne dit que vous connaîtrez vous aussi le succès. C’est un long processus qui fait que l’entrepreneur est capable de gérer son entreprise. Il commence à penser à la possibilité de créer une entreprise, il pense à une idée, il l’affine, il se forme, il se renseigne… et au bout d’un certain temps il se lance. Lorsque l’on voit quelqu’un réussir, on ne visualise pas facilement les étapes antérieures à son succès. N’écoutez pas les « tu devrais te lancer aussi » si l’entrepreneuriat n’est pas une envie profonde et réfléchie. Avoir été fier une semaine en ayant pu dire à tout le monde « j’ai lancé mon entreprise, c’est bon » ne vous sera d’aucun réconfort si vous fracassez cette même entreprise quelques mois après.

Donnez une note à cet article