Marketing sonore : comment vendre en musique ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/10/14    
marketing sonore comment vendre musique

Quand la Sacem mène une étude sur le lien entre la musique et l’achat, le résultat est intéressant. Alors que 80% des clients apprécient la musique en magasin, 61% disent être gênés par le bruit ambiant du magasin. Véritable atout de marketing, la musique est utilisée par plus de 71% de professionnels. Qu’en est-il exactement ? Le marketing sonore, oui, mais comment vendre efficacement en musique ? Mode d’emploi.

Le marketing musical expliqué

D’abord, il est à savoir que le marketing musical est un concept qui existe depuis les années 1970. Même si au début, le lien n’était pas vraiment reconnu, il se trouve que plusieurs magasins adoptaient ce type de marketing. Le plus important est de reconnaître le client final. Qui est-il exactement ? Quels sont ses goûts et ses attentes ? Qu’est-ce qu’il vient chercher au juste ? L’idéal est de composer une musique qui fait la différence, quelque chose d’unique et de spécial. Le tout est d’attirer les clients et de faire de sorte qu’ils ressortent du magasin satisfait.

Identité sonore, pourquoi la définir ?

En se posant les bonnes questions, la marque ou l’entreprise parviendra à créer une musique agréable et qui définit sa personnalité. La phase de réflexion est essentielle, car elle permet de transmettre, en quelques notes, les valeurs de la marque ou de la firme, ses valeurs et ses stratégies. Le principal est d’avoir un brief d’identité sonore qui tient la route.

Séduire les oreilles des clients

Acheter, échanger, découvrir… C’est ce que vient faire le client dans votre magasin. Alors que la musique influe beaucoup sur la perception du temps, la diffusion d’une bande sonore permet de l’améliorer. Par exemple, lors de l’attente en caisse, si la bande sonore adaptée est mise en avant, elle peut influencer l’acheteur. Séduire les oreilles des clients n’est pas toujours facile, donc il faut savoir exactement quoi mettre et a quel moment. La musique douce pousse à la flânerie tandis que la musique rythmée dégage une atmosphère pressée (ce qui est intéressant lorsque le magasin est bondé par exemple). De la même manière, les mélodies d’ores et déjà connues feront passer plus de temps dans les rayons tandis qu’un volume sonore important parvient à attirer une clientèle plus jeune. Du moment que la musique est appropriée, les ventes et les développements se feront tranquillement.

On oublie la radio

Brancher une radio musicale est une mauvaise idée. En effet, cette dernière passera de la musique, mais également des choses que les gens ne veulent pas forcément entendre. Par exemple, les publicités, de nouveaux produits non disponibles dans votre magasin, etc. Il faut donc à tout prix éviter la concurrence. À la place, préférez une playlist avec un style musical donné et des transitions entre les chansons. À vous de jouer !

Donnez une note à cet article