Manque de sommeil, comment survivre ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    11/12/16    0
Manque de sommeil comment survivre

Le travail de nuit est contre-nature. Il génère des effets néfastes sur la santé du salarié. Parmi ces conséquences les plus fréquentes, on retrouve la fatigue chronique, le stress et la perturbation du rythme biologique. Ces quelques conseils permettent au travailleur de nuit de survivre à un manque de sommeil. 

Le sommeil

Après chaque service de nuit, le salarié doit à tout prix récupérer son sommeil. C’est essentiel pour garantir sa santé et son bien-être. Il doit se reposer dans un environnement calme. Il ne faut pas le déranger durant sa phase de récupération. À défaut, il risque de se retrouver dans un état de fatigue intense. Pour récupérer correctement et efficacement ses heures de sommeil, il doit rester au moins 7 heures au lit afin de profiter pleinement d’au moins 5 à 6 heures minimum. 

L’alimentation

Le travailleur de nuit doit adopter un régime alimentaire adapté à ses besoins. La règle principale consiste à manger à des heures régulières. L’idéal est de manger un repas chaud avant le service de nuit. Pour aider l’organisme à survivre au manque de sommeil, ce repas ne doit pas être riche en graisse. Il doit privilégier les fruits qui procurent de l’énergie et les produits laitiers qui contiennent des protéines. Ces éléments contribuent à maintenir le travailleur éveillé. À part cela, le travailleur de nuit doit éviter les aliments trop sucrés afin qu'il puisse garder son plein d'énergie. 

Ce qu’il faut savoir sur les produits stimulants

La majorité des gens croit que pour rester éveillé, il faut consommer des produits stimulants tels que le café. Certes, boire du café toute la nuit permet au travailleur de nuit de rester éveillé, mais cela risque de compromettre sa concentration. Aussi, cela peut perturber son sommeil lors de la phase de récupération. Après son service, le salarié peut être tenté de prendre un ou deux verres d’alcool (rhum ou vin par exemple) pour trouver facilement le sommeil. Ce genre de pratique ne fait que favoriser la fatigue et les gueules de bois. 

L’éclairage de la pièce

Si le salarié travaille sur un ordinateur, la pièce où il se trouve doit être suffisamment éclairée. Cela l’aide à garder les yeux ouverts, et à rester bien éveillé. Même pendant les heures sombres de la nuit, il peut se concentrer sur son travail sans qu’il risque de s’effondrer sur le clavier. Aussi, un bon éclairage du lieu de travail aide à limiter la fatigue des yeux.   

Quelques préventions à prendre en considération 

Le manque de sommeil constitue une source de fatigue et de stress incontestable. Si le travailleur de nuit ne prend pas les précautions nécessaires, il risque gravement de faire l’objet de surmenage et de fatigue chronique. Pour éviter de stresser davantage, il doit essayer de se simplifier la vie en évitant toutes circonstances angoissantes et désagréables. Ces circonstances risquent d’induire une pression inutile. Aussi, le salarié de nuit doit éviter de conduire après son service. Son manque de sommeil entraînant une fatigue avancée. Conduire peut être dangereux. Il est préférable de faire une sieste afin de récupérer ses heures de sommeil avant de prendre le volant.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
14 novembre 2014 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires