Manager à l’international

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/06/11    
Quelques conseils pour gérer l’impact des cultures et communiquer en comprenant les valeurs de chacun.

Alors que le phénomène de mondialisation s’accroît, plusieurs études révèlent que la plupart des managers ne savent pas ou peu répondre aux problématiques interculturelles.

Bien connaître son entreprise pour mieux l’adapter à l’international

Pour mener à bien ses actions de management à l’international, il est d’abord nécessaire de se connaître soi-même, de bien maîtriser son comportement, son style de communication, etc. Cela permet de mieux comprendre comment les autres nous perçoivent. Une notion en vogue pour les entreprises qui souhaitent s’exporter est le « Mindfulness ». Il s’agit là d’un concept issu de la tradition bouddhiste et que les entreprises appliquent de plus en plus à leur management en situation interculturelle. On peut traduire ce concept par le terme « plénitude ». Concrètement, il s’agit d’être conscient de ses actions et de ses motivations pour pouvoir analyser au mieux chaque situation.

Communiquer de manière efficace est un point essentiel !

La première chose à connaître lorsqu’on souhaite s’exporter est le principe du KISS pour « Keep It Short and Simple ». En clair, faites court et simple ! C’est une notion essentielle pour éviter toute ambigüité. Il est également conseillé de s’assurer de la bonne réception et compréhension du message par l’interlocuteur. Enfin, il faut être très attentif à la gestuelle (postures, expressions du visage) et notamment aux lapsus comportementaux qui traduisent des intentions réelles mais non conscientes. En effet, d’après les recherches du professeur en psychologie sociale Albert Mehrabian, effectuées dans les années 70, 93 % du message est véhiculé par le non verbal. Ceci nous montre l’importance de veiller à nos gestes et à ceux des autres. Ces gestes pourront être faciles à interpréter quelque soit la langue que pratique l’interlocuteur. être attentif au non verbal représente donc une clé importante pour faciliter les échanges interculturels.
Enfin, au vu du climat actuel de changement, il est important d’analyser notre comportement ainsi que celui des autres membres de l’équipe face aux imprévus afin d’évaluer leur capacité d’adaptation et d’anticiper les réactions de l’équipe. Savoir s’adapter et anticiper les difficultés : voici les clés pour réussir son management d’équipe en situation d’export.

Les 10 compétences clés du « manager international »

(Basées sur un outil intitulé « International Profiler » conçu par l’organisme anglais World Work)

• La capacité d’écoute, et notamment l’écoute « active ».
• La flexibilité qui comprend notamment la volonté d’apprendre et de communiquer en langues étrangères.
• La perception.
• L’habilité à influencer.
• La capacité à anticiper les changements.
• L’« openness », c’est-à-dire la franchise, la tolérance et l’ouverture d’esprit aux idées nouvelles.
• La transparence.
• L’autonomie.
• Les connaissances culturelles du pays, de l’entreprise et des partenaires.
• La capacité à créer des synergies.