Management : 4 critiques qu'il faut assumer et dépasser

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     23/08/19    
management critiques assumer

Être manager est loin de se révéler de tout repos ! Les indécisions et les directives, les reproches s’accumulent et il n’est pas toujours évident de faire face à ce genre de situation (qui surgit même trop souvent !). Managers, sachez qu’il existe des moyens de modifier votre comportement et au lieu d’être découragé par les pluies de critiques qui s’abattent sur vous, de profiter un maximum des critiques pour devenir un manager d’excellence. Zoom sur les 4 critiques qui sont devenues votre lot quotidien !

Le manque de confiance en l’autre

Même après avoir délégué son travail le manager a tendance à relire systématiquement le travail des autres. Entre les réflexions salutaires et les remarques, ce manque de confiance en l’autre devient pénible pour vous et pour vos collaborateurs. « J’ai comme l’impression que tu contrôles tout mon travail ! ». Bien souvent, c’est cette remarque qui surgit et quand c’est le cas, il vous faut, en tant que manager, savoir prendre conscience du bémol. Le tout est de s’assurer que cette critique devienne le point de vigilance pour vous. Ce qui veut dire qu’il serait bien de recevoir la remarque sans aucune agressivité. Posez-vous les bonnes questions : est-ce que ça s’est déjà produit auparavant ? Si oui, pourquoi donc ? Essayez de faire moins d’interventions et tentez de garder un œil sur le travail de vos collaborateurs, sans qu’ils s’en rendent compte. Pour vous justifier, vous pouvez toujours rappeler une situation non contrôlée qui vous a conduit à perdre un client ou à perdre du temps à corriger l’erreur. Vous pouvez aussi rappeler que vous ne contrôlez pas toutes les actions et que par exemple, vous lui faites totalement confiance pour certains dossiers et que pour d’autres stratégiques, il vous paraît indispensable de jeter un œil.

Le manque de temps

« Tu n’as jamais le temps pour discuter, tu es toujours très pressé ! ». Allez, managers, avouez que cette remarque fait souvent surface. La plupart du temps, vous vous dites que cette critique n’est pas assez justifiée et vous passez à côté… encore une fois. Prenez le temps de recevoir cette remarque comme elle a été lancée, car c’est surtout ce que l’autre ressent vis-à-vis de vous. Dans tous les cas, évitez de répondre sur un ton négatif. Par exemple, ne dites jamais que c’est faux et que ce n’est jamais arrivé. Au contraire, tentez de fouiller un peu : pourquoi est-ce qu’il me dit cela ? Interrogez le collaborateur : « Tu t’appuies sur quoi pour dire ça ? Où ? Quand ? Comment ? ». En réalité, cette critique cache une certaine fragilité et un manque de reconnaissance. Rassurez-le, remerciez-le et encouragez-le à continuer à être franc avec vous. Il est absolument nécessaire de dialoguer pour que les équipes s’impliquent davantage. Prendre le temps d’échanger est toujours un gain de temps mais il faut nécessairement le prévoir.

Le manque d’organisation

Presque tous les managers aiment jouer sur l’improvisation. Les réunions ne sont pas parfaitement préparées et les critiques ne se font pas attendre. Par exemple, un de vos collègues n’hésitera pas à vous lancer : « Tes réunions sont bâclées ! Est-ce que tu les prépares ? ». Et quand cela arrive, c’est qu’il a sûrement ses raisons. Pour gérer cette situation comme un chef, ayez recours au questionnement. Demandez au collaborateur ce qu’il aimerait que vous corrigiez et quel est son avis sur la réunion. Ce dernier ne manquera pas de vous répondre et de vous conseiller sur l’ordre du jour, le timing, les visuels, les débits de paroles et les décisions à prendre. Pensez à vous imposer une certaine discipline, afin de faire gagner du temps à tout le monde. Ainsi, vous parviendrez à mieux accepter cette critique et en même temps, vous arriverez à une meilleure organisation. On dit toujours que la réussite d’une réunion ou d’un dossier est à 99% dans la préparation et cela on peut le constater souvent.

Le manque de professionnalisme

Certains managers ont droit à des critiques plus ardues. Par exemple, les collègues n’hésitent pas à souligner le manque de professionnalisme et vous disent de manière très franche : « c’est incroyable, tu n’as posé aucune question précise au candidat pour qu’il nous prouve son expertise en conduite de projet ! ». En tant que manager, vous savez exactement pourquoi vous avez choisi ce candidat et vous ne sentez pas le besoin de vous justifier. Dans tous les cas, restez vous-même. Dites à votre collègue qu’il a sans doute raison et que les garanties et les références doivent être appréciées. Expliquez-lui votre démarche et pourquoi vous avez choisi ce candidat et pas un autre. Ainsi, le collègue arrivera à vous faire confiance et vous laissera gérer votre travail comme vous le devez. 

Donnez une note à cet article