Levée de fonds de croissance : les bons outils

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     10/04/12    
Accéder aux financements pour booster votre croissance passe par la réalisation d’outils qui assoiront votre crédibilité auprès des investisseurs. En tête de ces outils, l’inévitable business plan.

Pour accéder au financement de la croissance, il faut avant tout avoir un projet crédible, un produit de qualité, un marché suffisant et solvable, une équipe confirmée, des risques identifiés et calculés, bref un modèle économique qui tient la route… Mais une fois que ces fondamentaux sont bien calés, il faut ensuite avoir de bons outils pour convaincre les investisseurs.

Le business-plan

C’est le document indispensable à tout projet d’entreprise. Il comporte traditionnellement une partie « littéraire », qui déroule de manière logique la stratégie poursuivie, et une partie « comptable » qui présente les prévisions financières et le plan de financement.
Chaque projet ayant sa propre logique, il n’existe pas de modèle universel. Ne croyez pas aveuglément ce que vous lisez sur internet. Il existe par contre un certain nombre de règles de forme. Si vous le rédigez vous-même, vous trouverez avantage à le faire réviser par un professionnel, qui pourra vous apporter un éclairage extérieur, et ajuster la présentation d’ensemble.

Les outils de présentation

Complémentaires au business-plan, il s’agit généralement de présentations destinées à expliquer le projet de manière concise et attractive, soit devant une assemblée (en videoprojection), soit lors d’entretiens (sur ordinateur portable ou tablette). Le simple copier-coller du business-plan est à proscrire. L’executive summary est un résumé du business plan, destiné à prendre connaissance du projet en quelques minutes. Il peut aujourd’hui être remplacé par une mini-présentation sur tablette.

La fiche projet est un document résumant le projet en une page. Il doit susciter en quelques instants, chez un investisseur qui manque toujours de temps, l’envie d’en savoir plus. C’est le premier document que transmet un leveur de fonds à un investisseur potentiel. La qualité de sa rédaction est cruciale. Toute erreur est fatale.

Le plan de bataille

Vous devez organiser votre recherche de financement comme la conquête d’un territoire inaccessible. Retro-planning, identification des ressources en temps et en compétences, liste des sources d’information, processus d’action et de suivi, obstacles à prévoir, plan B, plan C…

Le temps

Sachez qu’à coup sûr vous sous-estimerez l’énergie à dépenser et le temps nécessaire à l’obtention effective du financement. De préférence, lancez une recherche de financement très en amont de votre planning idéal. Concernant les projets de croissance externe, il est recommandé de lancer une levée de fonds au sein d’une holding dédiée à la reprise 12 à 18 mois avant la recherche de cibles. Vous aurez ainsi un dispositif prêt à l’action et une meilleure force de frappe que si vous commencez par approcher des cibles avant d’avoir les munitions !