Les techniques de créativité pour trouver votre idée de business

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/05/10    

L'idée de création d'entreprise peut venir naturellement à l'esprit du futur entrepreneur, parce qu'il observe un besoin ou s'enthousiasme pour un modèle de business qu'il souhaite dupliquer. Mais que faire si elle ne vient pas toute seule ? Il faut alors s'armer de techniques efficaces permettant de construire un projet entrepreneurial qui correspond à son profil et à ses envies. Petit tour d'horizon de quelques techniques de créativité pour trouver LA bonne idée.

Tout futur entrepreneur est en mesure de faire preuve de créativité dans sa recherche d'idées s'il réussit à se libérer de son cadre de référence. Ce sont ainsi toutes ces normes établies à l'intérieur de nous et notre rationalité qui constituent les principaux freins au jaillissement de notre créativité. Les techniques suivantes aident à s'en libérer. Pour cela, la technique du brainstorming (ou remue-méninges) constitue une base qui peut être utilisée seule ou en support de toute autre technique de créativité.

Le brain storming

Quoi ? Pour qu'il soit plus efficace, il est conseillé d'effectuer de faire le brain storming à plusieurs. Un des participants étant désigné pour être l'animateur. Le principe du brain storming est simple : les participants sont invités à exprimer le plus grand nombre d'idées ou de mots possibles autour d'un sujet donné. Quelques règles néanmoins : il ne faut jamais se retenir de dire quelque chose, ne pas se soucier du réalisme des idées exprimées et ne jamais critiquer ou justifier une idée. La sélection et l'évaluation des idées ne se fait pas immédiatement. Les participants laissent venir les idées librement, cherchant la quantité plus que la qualité. Dans un second temps, les participants doivent trouver des associations entre les idées émises ou des améliorations.

Comment ? L'animateur écrit sur un tableau chaque idée qui jaillit, de façon à ce que les participants puissent lire toutes les idées qui ont été émises. Après un petit échauffement, l'émulation s'installe vite et les idées fusent ! L'animateur doit toujours rester neutre et s'assurer d'avoir compris réellement chaque idée.

La défectuologie

Quoi ? Le principe de cette technique est d'adopter un point de vue critique pour définir les insuffisances et insatisfactions à l'usage d'un produit ou service. Cette technique permet de définir des améliorations ou perfectionnements en tous genres et qui peuvent donner lieu à une création d'entreprise.

Comment ? Il faut d'abord commencer par effectuer un brain storming des défauts ou faiblesses d'un produit/service, puis les classer selon des critères. Enfin, il ne reste plus qu'à rechercher des solutions d'amélioration du produit/service.

Les mots inducteurs

Quoi ? Le système utilisé dans le cas de cette technique est la combinaison de termes. Des termes évoquant des produits ou services sont mis en relation par hasard, ce qui peut générer de nouvelles idées auxquelles on n'aurait pas forcément pensé de prime abord.

Comment ? Le futur entrepreneur choisit trois mots inducteurs au hasard dans une liste qui aura préalablement été créée. Celui-ci analyse ensuite les combinaisons d'idées et les significations que cela peut inspirer. Les possibilités de mise en relation des sujets doivent être analysées au maximum avant de choisir trois nouveaux mots.

Le meilleur moyen de...

Quoi ? Il existe souvent plusieurs moyens différents d'atteindre un objectif. Et le moyen utilisé généralement n'est pas toujours le meilleur ! Cette technique permet aux entrepreneurs de se libérer du poids des habitudes et de la peur de sortir des sentiers battus. La volonté de ne pas choquer les clients ou d'aller à contre-courant des coutumes limite souvent la créativité.

Comment ? La méthode est simple. Le futur entrepreneur doit se focaliser sur un produit ou service qui ne satisfait pas totalement les besoins des clients et se poser la question suivante : Quel serait le meilleur moyen pour .... ?
Puis, il faut rechercher toutes les solutions possibles dans l'absolu en s'appuyant sur la technique du brain storming. Une fois cette étape terminée, il est temps de d'évaluer ces solutions et de sélectionner en fonction de leur faisabilité.

Le concassage

Quoi ? Le futur entrepreneur utilise une liste de verbes d'action visant à libérer l'imagination relative au thème étudié.

Comment ? Une session de concassage débute par une description du produit ou service prenant compte de ses différents aspects (techniques, fonctionnels…). La technique du brain storming est ensuite appliquée afin de faire jaillir des idées à partir de verbes d'action (ex. modifier, améliorer, augmenter, combiner, diminuer, inverser…). La combinaison entre les produits/ services et les verbes stimule la créativité et libère les idées.

La matrice de découverte

Quoi ? Un tableau à double entrée permet de mettre en relation et de combiner des éléments d'un produit ou d'une activité qui ne sont traditionnellement pas associés. La mise en relation d'éléments peut faire naître des idées inédites.

Comment ? Pour tirer le meilleur de cette technique, il faut savoir être observateur dans sa vie quotidienne et dans sa vie professionnelle afin de repérer les disfonctionnements et anomalies des produits et services courants. Le futur entrepreneur doit également effectuer une réflexion sur son projet de créateur afin de faire émerger ses objectifs personnels.

L'espace de consommation

Quoi ? Un tableau nommé « espace de consommation » peut être utilisé pour faire émerger des idées nouvelles de produits ou services. Ce tableau a pour vertu de définir un produit ou service existant en fonction de ses différents paramètres commerciaux.

Comment ? à l'intérieur de ce tableau, la modification d'un seul critère peut générer un produit ou un service nouveau ou une modification d'un produit ou service afin de l'adapter à un autre marché. Cette technique ne peut donc s'utiliser qu'en partant d'un produit ou d'un service existant déjà.