Les tarifs du contrôle technique en France

Benoit Ginet     15/04/13    
controle technique

Contrairement à la croyance populaire, le tarif du contrôle technique en France n'est pas imposé par l’État. À l'initiative du site Simplauto.com, une grande étude a été menée pour comparer les tarifs des centres de contrôle technique disséminés dans toute la France. Un marché qui représente dans l'Hexagone un chiffre d'affaires d'environ 1,25 milliard d'euros.

Les conclusions de l'étude sont sans appel : les disparités de tarifs entre les différents départements, voire même entre 2 centres d'une même ville, sont importantes. Par exemple, dans la région de Lille, le contrôle technique est facturé en moyenne 60,1 €, alors que la même prestation vous coûtera en moyenne 79,7 € à Paris, ou encore 73,79 € à Lyon.

En ce qui concerne la fourchette des prix pratiqués à l'échelle nationale, elle varie entre 35 et 99 € pour un véhicule particulier, tandis que le tarif moyen s'élève à 66,59 €. Ce grand écart s'explique par l'arrivée de quelques acteurs low-cost sur le marché du contrôle technique, qui est dominé par 4 grands acteurs, à savoir :

  • SGS (leader, avec 32 % de parts de marché), 
  • Dekra (26 %), 
  • Autovision (17 %) 
  • Autosur (14 %).

Les 11 % de parts de marché restantes sont réparties parmi les indépendants du secteur.

L’étude de Simplauto met en évidence qu'il n'y a pas un réseau moins cher que l'autre. Les tarifs pratiqués dans une même enseigne dépendent en grande partie de la concurrence locale. Cela signifie donc que les automobilistes ont tout intérêt à comparer soigneusement les tarifs des différents centres de contrôle technique de leur région. Avec des prix pouvant varier jusqu’à 62,5 %, soit présenter des différences de 10, 20, voire même 30 € à Paris. Se renseigner en vaut la chandelle.

Évidemment, cela ne concerne pas les automobilistes dont le véhicule, provenant d’une LLD ou d’une LOA, inclut ce genre de frais dans leur contrat de leasing. Cette méthode alternative à la possession classique d'une voiture offre plus de transparence sur son budget mobilité (le second poste de dépense le plus important des ménages Français), vu que tous les frais (entretien, changement des pneumatiques, contrôle technique, etc.) sont compris dans les loyers. C'est également le cas pour le partage de véhicules, un concept de mobilité qui vous permet d'être facturé, sur base d’un tarif tout inclus, en fonction de la fréquence d'utilisation du véhicule partagé.