Les réseaux sociaux sur le lieu de travail

Kodjo Eugène Denanyoh     19/03/13    
reseaux sociaux
Les réseaux sociaux sont devenus un support marketing et publicitaire importants pour les entreprises, mais également pour les personnes privées. Un outil de sociabilité fondé sur les échanges libres et la conversation en continue. Ils apparaissent comme un vecteur de communication indispensable. Force est de reconnaître que l’intérêt des réseaux n’est plus trop discutable à l’heure où l’on semble passer de l’adage « pour vivre heureux vivons caché » à l’adage « pour rester connecté, restons visible ».

Ce succès des réseaux sociaux est sans doute le fruit des progrès technologiques réalisés sur les outils de connexion (tablettes, smartphones), qui permettent à chacun d’accéder à un internet et aux réseaux sociaux quel que soit le lieu et le moment.

En outre, ce formidable vecteur d’échanges et de communication que sont les réseaux sociaux peut-être un outil de démocratie comme en atteste les évènements relatifs aux soulèvements des « Printemps Arabes ».

Les hommes politiques aussi usent de ces moyens de communication pour rester « dans l’air du temps ».
Le Tweet « Four more years » est devenu l’un des plus consultés sur l’année 2012. Ce sont par ses mots publiés sur son compte twitter que le candidat Barack Obama annonçait sa réélection aux élections présidentielles de novembre dernier.

Les bienfaits de l’utilisation des réseaux sociaux sur le lieu du travail

L’utilisation des réseaux sociaux au sein de l’entreprise pendant les heures de travail peut être source de conflits.
La frontière entre réseaux sociaux, vie professionnelle et vie privée semble parfois difficile à tracer.
Toutefois, les employeurs donnent l’impression qu’ils se sont fait à l’idée selon laquelle ils toléreraient l’utilisation de facebook, twitter, linkedin, viadeo et autres réseaux sociaux au bureau. Cette tolérance n’est pas sans contrepartie.
Bloquer l’accès à ces réseaux sociaux ne parait pas efficace dans la mesure où certains employés lèvent l’interdit en contournant les protocoles de sécurité de leur ordinateur.

En somme, limiter l’accès aux réseaux sociaux à ses employés est sans doute un combat d’arrière-garde, un combat perdu d’avance par les employeurs. D’autant plus que la plupart des salariés ont accès dorénavant à ces réseaux sociaux via leurs Smartphones.

Des enseignements peuvent être retenus de la 2e édition organisée en décembre 2012, de l’enquête mondiale du cabinet d’avocats Proskauer, réalisée auprès de 130 entreprises dans les 19 pays : sur l’utilisation des réseaux sociaux sur le lieu de travail.

Il en ressort que 40% d’entreprises ont conscience que l’utilisation des réseaux sociaux sur le lieu de travail représente un atout, contre 30% en 2011.

Aussi la part des entreprises qui tolèrent l’utilisation des réseaux sociaux à des fins personnelles à leurs salariés avoisinerait les 50%.

Face à cette utilisation massive des réseaux sociaux 36% des entreprises ont pris l’initiative d’opérer des contrôles sur l’utilisation des réseaux sur le lieu de travail contre 27% en 2011.
D’aucuns reconnaissent que leur accès sur le lieu de travail renforce la motivation et l’engagement des salariés.

Une utilisation tolérée mais conditionnée

Pour éviter un usage abusif, il a été proposé par le cabinet Proskauer l’adoption par les entreprises d’une charte spécifique sur l’utilisation des réseaux sociaux par les salariés. Selon Maître Cécile Martin, avocat du cabinet « il est important que les salariés soient informés et même formés à l’utilisation de ces réseaux, qu’ils connaissent l’usage qu’ils peuvent en faire et les risques qu’ils encourent en cas d’abus de leur part ».
Etant précisé que les entreprises ont la possibilité de contrôler l’usage que les salariés font en respectant certaines conditions de manière à rendre le contrôle licite.

Dans un premier temps, le comité d’entreprise doit être impérativement informé et consulté sur les moyens et les techniques permettant un contrôle de l’activité des salariés.
Ensuite, il a été reconnu que les salariés devaient être informés de tous les dispositifs de surveillance auxquels ils sont soumis.
Enfin, il est mentionné que lorsque le dispositif de contrôle représente un système de traitement autorisé de données à caractère personnel, l’employeur aurait l’obligation de déclarer ce système de surveillance auprès de la commission nationale de l’informatique et des libertés.

Une jurisprudence balbutiante

« La personnalité numérique » est dorénavant saisi par le droit ». La jurisprudence n’est pas encore totalement fixée s’agissant des propos tenus par les salariés sur leur « mur », facebook. S’apparentent-ils à des conversations privées ? Tout l’enjeu réside dans le paramétrage du compte en termes de confidentialité des échanges. En d’autres termes lorsque l’accès à la page d’un réseau social n’est pas bloqué et donc ouvert au plus grand nombre : les propos sont considérés comme public et peuvent être sanctionnés par l’employeur. (CA Besançon, 15 nov.2011, n°10/02642)

Cependant, d’autres juges du fonds considèrent que les discussions font parties de la sphère privée. (CA Rouen n°11/01827 )

Une décision de principe de la Cour de cassation serait la bienvenue pour clore définitivement le débat en la matière.

Les avantages des entreprises à utiliser les réseaux sociaux

S’il est vrai que pour éviter tout problème relatif à sa sociabilité numérique, il faut se protéger. Il n’en demeure pas moins que les entreprises tirent des avantages de l’utilisation des réseaux sociaux.

En outre, selon une étude réalisée par KPMG d’avril à mai 2011, les entreprises interrogées déclarent utiliser les réseaux sociaux avant tout pour des fins promotionnelles, pour le développement commercial, l’amélioration de la relation client, la valorisation de leur image de marque, le recrutement.

En définitive, les réseaux sociaux constituent un outil efficace et puissant dont peut se servir les entreprises pour soigner leur e-réputation (il s’agit de toutes les informations que l’on peut retrouver sur une personne physique ou morale grâce aux moteurs de recherche, sur les réseaux sociaux notamment. Elle mesure la qualité et la cohérence de l’image principalement).

Gérez vos réseaux sociaux de manière efficace grâce à notre partenaire Agorapulse : cliquez ici
Nos tools !

Gérez Facilement Vos Réseaux Sociaux
Gérez Facilement Vos Réseaux Sociaux

Gérez toutes vos conversations sociales depuis un seul outil. Programmez et publiez vos contenus, téléchargez vos rapports au format Powerpoint

CLIQUEZ ICI
Donnez une note à cet article