Les relations entre banquiers et dirigeants

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/05/12    
Interview de Pierre Bocquet, directeur du département Banque de détail et Banque à distance de la Fédération Bancaire Française (FBF).

Comment les entrepreneurs peuvent-ils choisir leur banque ? Sur quels critères ?

Chaque entrepreneur est libre de comparer les offres et de choisir la banque qui lui semble proposer les solutions les plus adaptées à ses besoins professionnels. Si le coût des services entre en compte, le critère de la relation avec le conseiller est aussi souvent déterminant. Le chef d’entreprise peut aussi valoriser d’autres critères tel que la proximité géographique du domicile du créateur ou de son entreprise avec l’agence bancaire afin de réaliser plus facilement des opérations bancaires courantes (par exemple l’encaissement de chèques) ou simplement pour rencontrer son conseiller plus rapidement.

A quel moment de la création du projet s’adresser à la banque ?

Les banques françaises ont mis en place un portail internet pédagogique, www.lesclesdelabanque.com, avec un site dédié aux professionnels : il contient de nombreuses fiches thématiques détaillant chaque étape de la création. Toute personne qui désire créer son entreprise peut s’adresser à son conseiller bancaire, même si le projet n’est pas encore complètement formalisé. En effet, la bonne prise en compte, dès le début, des aspects financiers est un des éléments fondamentaux de la création d’une entreprise. Le conseiller est là pour accompagner l’entrepreneur et répondre à toutes ses questions, à chaque étape du processus de création, de la simple idée du début au calcul du seuil de rentabilité par exemple.

Comment les porteurs de projets peuvent-ils augmenter leurs chances d’accéder à un prêt bancaire pour se lancer ?

Le plus important est de constituer un dossier qui expose le projet de la manière la plus complète possible. Ce dossier doit démontrer la solidité et la crédibilité du projet, établir les compétences du porteur de projet tels que son expérience, sa connaissance du marché dans lequel il entend s’insérer, des entreprises concurrentes, etc. Un dossier solide avec des données chiffrées (business plan) est la meilleure façon de donner une vision claire du projet à sa banque. C’est un élément clé qui vient en appui d’une demande de financement ; en effet, le conseiller bancaire pourra alors plus facilement apprécier la viabilité et la qualité du projet et les risques associés.
Quels financements peut-on obtenir de sa banque en tant que client professionnel ?
Il existe de nombreuses solutions de crédit pour les professionnels qui correspondent aux différents besoins de l’entreprise. Le financement des investissements de moyen ou long terme se fait principalement par le prêt professionnel et le crédit bail (mobilier ou immobilier), mais d’autres solutions existent telles que la Location Longue Durée (LLD) ou les prêts immobiliers professionnels. Les besoins d’exploitation à plus court terme sont couverts par des avances qui prennent différentes formes : la facilité de caisse, le découvert autorisé, l’escompte ou l’affacturage.

Comment optimiser sa relation avec son banquier ?

La meilleure façon d’optimiser sa relation avec son banquier est de dialoguer avec lui, d’échanger pour créer cette relation de confiance réciproque indispensable : c’est ainsi qu’il pourra accompagner au mieux le client professionnel dans le développement de son activité et lui apporter les solutions les plus adaptées à ses besoins. Un dialogue permanent est aussi le meilleur moyen de prévenir en amont les éventuelles difficultés et de déterminer ensemble les solutions à apporter : il est important d’anticiper les nouvelles, bonnes ou mauvaises, et de faire part à son conseiller des éventuelles difficultés que l’entreprise peut rencontrer (par exemple, une rentrée d’argent en attente). Communiquer dès que possible à son conseiller les bilans ou les comptes de résultats, qu’ils soient bons ou plus difficiles, est aussi une bonne pratique pour nourrir cette confiance et trouver plus facilement des solutions adaptées.

Quand une entreprise peut-elle demander un prêt ?

Qu’elle soit en création ou bien déjà créée, une entreprise peut faire part à tout moment à son conseiller d’une demande de financement. Lorsque l’entreprise est en phase de création il est important de bien préparer le projet en amont pour pouvoir présenter un dossier suffisamment abouti et détaillé, avec des informations chiffrées. Malgré le ralentissement économique actuel, les bons projets peuvent toujours trouver leur financement : les banques continuent de financer l’économie, et se livrent une forte concurrence pour fournir les financements adaptés aux besoins de toutes les entreprises, jeunes ou non, grandes ou petites. Les possibilités de financements sont là, il ne faut pas hésiter à en faire part à son conseiller, voire à le mettre en concurrence ! Ainsi, à fin décembre 2011, l’encours des crédits aux entreprises était de 815 milliards d’euros, soit une hausse de +4,4 % sur un an, selon les chiffres de la Banque de France. Les TPE/PME sont parmi les premiers bénéficiaires de cette évolution, avec une croissance de +4,3 % à fin décembre 2011.