Les incubateurs : interview de Marie-Christine Bordeaux, Déléguée Générale de Paris Pionnières

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/10/09    
Un coup de pouce aux femmes créatrices qui n'exclut pas les hommes !

Pouvez-vous nous présenter Paris pionnières ?

C'est une structure d'accompagnement à la création d'entreprise spécifiquement dédiée à des femmes qui veulent créer leur entreprise dans le secteur des services innovants. Nous avons démarré notre activité en 2005 et avons depuis fait la preuve qu'une offre spécifique fait émerger une demande !

Nous accompagnons des entreprises ayant un fort potentiel économique, c'est-à-dire qui projettent de créer des emplois dès les premières années d'activité.

Ensuite, nous avons fait le choix de nous concentrer sur un secteur d'activité particulier, celui des services à la personne et aux entreprises, secteur où les femmes créent en partiorité. Dernière spécificités, les services proposés par les entreprises que nous accompagnons ont un caractère innovant. L'innovation est ici à prendre au sens large et notamment dans sa dimension sociétale.

Pourquoi avoir créé un incubateur dédié aux femmes ?

Nos premiers financeurs étaient assez sceptiques par rapport à notre projet d'incubateur dont ils critiquaient l'aspect « discrimination positive ». Les chiffres ont suffi pour les convaincre : les femmes ne représentent en effet que 30 % des créateurs d'entreprise. Elles ne représentaient que 5 % des incubés de la ville de Paris. Ceci s'explique par le fait que la plupart des incubateurs étaient dédiés aux entreprises du secteur technologique et que les services, y étaient sous-représentés.

Après, plus concrètement, les femmes ont besoin d'un accompagnement un peu différent de celui qui est proposé traditionnellement. L'aspect confiance en soi reste important. La femme a souvent besoin d'être stimulée pour qu'elle puisse assumer sa capacité à être ambitieuse. Ensuite, les femmes ont tendance à être plus prudentes au niveau financier. Elles construisent leur business model avec précaution et vigilance alors que, globalement, les hommes réalisent très vite une levée de fonds pour développer leur activité. L'accompagnement que nous proposons est un coaching personnalisé qui permet à la créatrice de transformer son projet en société puis d'être accompagnée et hébergée pendant sa première année d'activité.

Le grand attrait que connaît notre incubateur témoigne du fait que son positionnement répond à un besoin ressenti par les créatrices d'entreprises. Nous recevons entre 800 et 900 candidatures par an !

Ne pensez-vous pas qu'il soit dommage de ne pas confronter les femmes créatrices à leurs homologues masculins ? Ne manque-t-il pas cet échange que l'on peut trouver dans les incubateurs mixtes ?

C'est une remarque intéressante et qui touche un point sur lequel nous sommes très attentives. Un de nos objectifs premiers était justement d'améliorer la mixité que ce soit dans les incubateurs ou dans les conseils d'administration où les femmes sont très peu représentées. D'ailleurs l'incubateur de Paris Pionnières est fréquenté par de nombreux hommes, associés ou salariés de nos créatrices d'entreprises. D'autre part, les Pionnières ne manquent pas d'occasions de rencontrer des hommes créateurs. Notre incubateur fait ainsi partie du réseau Paris Innovation et beaucoup de conférences, de soirées networking sont organisées dans ce cadre. Nous travaillons pour réellement favoriser ces échanges. Mais, s'il est nécessaire de pouvoir avancer dans la mixité, nos créatrices ressentent le besoin de démarrer leur projet au sein d'une communauté à majorité féminine.

Proposez-vous des services que les autres incubateurs n'offrent pas ?

Oui, cela est une autre spécificité de notre incubateur. Nous proposons aux créatrices des services d'aide à la conciliation des vies tels que conciergerie d'entreprise, remise en forme, livraison à domicile… Le bouquet d'aides qui leur est proposé fait intervenir les sociétés de nombreuses anciennes Pionnières.

N'existe-t-il qu'un incubateur de ce type ?

Le succès de Paris Pionnières a vite été repéré par d'autres associations en France et à l'étranger. La première qui nous a contactées pour dupliquer le modèle était la présidente de l'association des femmes chefs d'entreprises du Maroc. Casa Pionnière a ouvert la voie. La Fédération Pionnières a été créée en janvier 2008 et regroupe tous les incubateurs Pionnières déjà créés en France (sur la Côte d'Azur, en Bretagne, en Normandie, dans le Nord) et à l'étranger (au Maroc et en Serbie). D'autres implantations sont en cours.

La particularité de Paris Pionnières est cette communauté forte qui s'est créée. Les premières chefs d'entreprises que nous avons accompagnées ont pris elles-mêmes l'initiative de créer le Club des Pionnières. Ce club, lancé officiellement en mars 2009, leur permet de ne pas perdre le lien et de continuer à faire du business ensemble. Ce sentiment d'appartenance à la communauté des pionnières reste une des spécificités les plus importantes de notre incubateur.