Les incubateurs : Interview de Guilhem Bertholet, Directeur de l'incubateur d'HEC

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/05/09    
Interview de Guilhem Bertholet, Directeur de l'incubateur académique d'HEC

Comment est né votre incubateur ?

Le campus d'HEC regorgeait d'étudiants dont la volonté était de créer leur entreprise. Beaucoup de bonnes idées mais aucune aide n'avait été créée pour soutenir ces jeunes dans leurs projets. Nous avons simplement eu envie de leur donner un coup de pouce en leur offrant une structure d'accompagnement à la création d'entreprise.

A quel moment intégrer l'incubateur ?

Le plus tôt représente le mieux. Dès qu'une idée germe, l'étudiant ou le jeune diplômé a tout intérêt à en parler et à se renseigner du côté des aides à l'entrepreneuriat. Il existe des programmes d'aide destinés à tous les stades de la création : de « j'ai une idée mais je ne sais pas quoi en faire » à « j'ai mon projet et je suis prêt à m'y investir ». L'incubation intervient au moment où l'on sent que derrière son idée, il y a un business.

Que propose l'incubateur au porteur de projet ?

  • Des locaux et des équipements (téléphones, ordinateurs)
  • Des séances de coachings avec des professeurs d'HEC, des experts des domaines de la finance, du droit… et des séances «challenge» avec des diplômés de l'école. Ces challengers donnent un feedback objectif, partagent leur expérience, apportent le recul nécessaire au bon jugement du projet et ouvrent leur réseau aux entrepreneurs.
  • Du Networking avec le réseau HEC qui permet d'accéder plus facilement aux financements, partenariats, clients...
  •  Une dynamique de groupe qui permet au porteur de projet de sortir de l'isolement. On assiste à des échanges humains très enrichissants entre les incubés.

Intégrer un incubateur : pour combien de temps ?

Dans notre incubateur nous comptons environ 6 mois pour définir le projet et lever des fonds, et ensuite 6 mois de suivi. Cette période représente le délai nécessaire à l'étudiant pour bien roder son projet et être prêt à prendre son envol. Elle demeure assez brève afin de le forcer à se responsabiliser vis-à-vis de sa future entreprise. Le but est ainsi qu'au bout de ces 6 mois il puisse être autonome.

Comment poursuivre son parcours de création après le passage en incubateur ?

Les porteurs de projets peuvent bien sûr intégrer ensuite une pépinière mais il n'existe pas de parcours type. Après être passé par l'incubateur, le porteur de projet comprend qu'il a tout intérêt à s'entourer afin d'avancer sur sa création d'entreprise. Il peut donc continuer à s'appuyer sur le réseau obtenu grâce à son passage dans l'incubateur.

Comment se fait la sélection des projets ?

Tout d'abord, nous rencontrons les étudiants candidats à l'incubation. La sélection se fait à la fois sur des facteurs humains et sur une analyse du business plan. Celui-ci doit être suffisamment avancé et solide pour être apte à passer devant le jury, composé notamment d'entrepreneurs, de business-angels, et des partenaires de l'incubateur (Ernst&Young et iSource). Nous sélectionnons les projets qui présentent un caractère innovant, notamment dans leur business-model ou leur approche de leur marché. Dans le cadre d'un positionnement sur un marché de niche, nous privilégions les projets simples et intelligents.