Les Business Angels

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/09/10    
Qui sont ces fameux anges du business et comment réussir le financement de son entreprise grâce à eux ?

Les Business Angels (BA) : Qui sont-ils et que financent-ils ?

Ce sont toujours des personnes physiques et qui décident d’investir une partie de leur argent personnel dans une société innovante à potentiel. Cette participation s’accompagne d’une prise de participation au capital.

La différence avec les autres types de preneur de participation au capital

Les BA n’ont pas un tiers vis-à-vis duquel ils doivent rendre des comptes. Pour cette raison, ils sont moins frileux à prendre des risques stratégiques qu’une société de financement subissant la pression de ses actionnaires.

Leurs apports

En France, le financement de la création d’entreprise demeure en grande partie assuré par les BA. Leur participation financière minimum s’élève à 5 000 euros. La somme moyenne investie se situe entre 100 000 et 500 000 euros. Les BA n’apportent pas que de l’argent : ils accompagnent l’entrepreneur dans le développement de l’entreprise en leur offrant des conseils et en leur ouvrant leur carnet d’adresse. Accorder à l’entrepreneur un peu de leur temps, de leurs compétences, de leur enthousiasme vis-à-vis du projet et d’un précieux regard extérieur, c’est cela aussi le rôle du BA.

La contrepartie

Les BA prennent possession de 15 à 25 % du capital et restent toujours des actionnaires minoritaires. Ils n’interviennent pas directement dans la gestion de l’entreprise. Par contre, ils peuvent avoir une très forte influence sur les décisions stratégiques majeures en intégrant le conseil d’administration. à savoir : ils ne sont jamais rémunérés pour les services qu’ils apportent à l’entreprise.

Les attentes des BA

  • Un entrepreneur et une équipe de qualité.
  • L’adéquation produit/marché.
  • L’ambition du projet : les BA ne s’intéressent en général qu’à des projets innovants ou à des projets portant en eux une ambition de développement conséquente.
  • Une sortie du capital à terme. Le BA n’a pas pour vocation de garder éternellement ses parts du capital de l’entreprise (min. 4/5 ans et max. 6/7 ans).
  • Réaliser une plus-value intéressante à la revente.
  • La proximité : ils veulent en général pouvoir rencontrer l’entreprise facilement.
  • Stade de maturité du projet : ils attendent en général ce que l’étude de marché soit déjà réalisée.
  • La connaissance du secteur d’activité : ou sa compréhension pour pouvoir en évaluer le potentiel et pour pouvoir accompagner utilement l’entrepreneur.
  • Un bon Executive Summary concis et précis, en 4 pages maximum.
  • Une aventure entrepreneuriale, une passion dans laquelle s’impliquer.
  • Le sentiment de soutenir le dynamisme et la création d’emplois dans leur région.
  • Une défiscalisation d’une partie de l’ISF grâce à la loi TEPA ou à la loi de réduction d’impôt (25 % PME).

Ou trouver les Business Angels ?

L’association France Angels ? Il s’agit d’une fédération des réseaux de Business Angels (BA) qui regroupe et fédère les 67 réseaux locaux de BA de France (environ 4 500 membres). www.franceangels.org