Le sexe au bureau

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     07/02/12    
Interview de Brigitte Lahaie, animatrice de l’émission l’amour et vous

Dans votre émission, vous arrive-t-il de recueillir les confidences d’auditeurs vivant une relation avec un salarié de leur entreprise ?

Il m’arrive, de temps en temps, de faire une émission sur ce thème : sexe et relations professionnelles. à chaque fois je suis étonnée du nombre d’appels relatant ces histoires ! Et tous les cas de figure se présentent, même si bien sûr les hommes restent encore souvent en position de dominant dans ces relations. Néanmoins, lorsque c’est une femme qui a le pouvoir et qui compte bien en profiter, elle peut s’avérer encore plus redoutable ! Le marché est clair, sans sous-entendu aucun : « Si tu veux une promotion, deviens mon amant. » Cela dit, les hommes semblent moins s’en plaindre, même s’ils n’en sont pas particulièrement fiers.

Est-ce que les relations sont faciles, de courtes durées ou y a-t-il de véritables liaisons qui se créent au bureau ?

Les relations affectives au travail sont de tout genre. Il y a bien sûr des personnes qui se sont rencontrées sur leur lieu de travail, qui se sont mariées et vivent le parfait amour. Mais la majeure partie du temps, ce sont plutôt des aventures éphémères. D’ailleurs souvent entre deux personnes qui de toute façon ne sont pas libres ! J’ai remarqué que, en général, la relation démarre plutôt sur le mode de l’amitié. On prend un café, on se confie, tout heureux de trouver quelqu’un à qui raconter ses difficultés conjugales. Et bien sûr le ou la confident(e) a aussi ses petits soucis. Petit à petit se crée une relation plus intime jusqu’à ce qu’il y ait une aventure. Malheureusement, toutes ces histoires d’amour se terminent mal et en général, l’un des deux partenaires voudrait maintenir la relation tandis que l’autre n’est plus du tout intéressé. Cela peut mal se finir, avec par exemple des plaintes pour de prétendus harcèlements sexuels. Je ne vais bien sûr pas conseiller d’éviter toute relation sexuelle avec un collègue, mais mieux vaut éviter de se faire des promesses ou de grandes déclarations d’amour. Il est préférable de partir sur des bases claires. On couche ensemble mais cela n’engage à rien. être clair dès le départ évitera bien des problèmes par la suite !

Est-ce que le bureau est un lieu de fantasme ?

Bien sûr, tous les lieux qui ne sont a priori pas destinés aux relations sexuelles sont des lieux de fantasmes. Tout simplement parce qu’ils sont non autorisés. J’ai eu dernièrement une auditrice qui me racontait qu’elle était terriblement excitée lorsqu’elle faisait l’amour dans la salle de réunion avec l’un de ses collègues. Et elle ajoutait : « Lorsque nous étions ensemble en réunion, nous nous lancions des regards complices. » On voit bien comment cette transgression d’un interdit lui laisse des souvenirs d’une forte charge érotique. D’ailleurs, elle m’a même avoué qu’ils avaient envisagé de faire ça dans le bureau du patron. Mais ils n’ont tout de même pas osé !

Les femmes semblent-elles avoir plus facilement une relation avec quelqu’un de hiérarchiquement supérieur ou inférieur ?

C’est complexe car les femmes ont tendance à rechercher des relations sexuelles plutôt avec un supérieur hiérarchique, comme si cela leur donnait plus de puissance, ou en tout cas les revalorisait. Les hommes ne fonctionnent pas du tout comme cela. Alors bien sûr, on reproche aux hommes d’en profiter, mais ils sont parfois vraiment sollicités.

Où en sommes-nous de la fameuse relation patron-secrétaire ?

Cela reste bien sûr un grand classique. Mais, au risque de vous choquer, c’est généralement plutôt la secrétaire qui tombe amoureuse de son supérieur. Une secrétaire éprouve souvent de l’admiration pour son patron et c’est d’ailleurs pour cela qu’elle est excellente, voire difficilement remplaçable pour lui. Elle devine ses moindres désirs, pas toujours professionnels, elle est aux petits soins pour lui. Bref, elle s’en occupe parfois mieux que l’épouse légitime !

Est-ce que « ne pas coucher » peut ralentir une promotion ?

Non, je ne crois pas. Si un supérieur refuse une promotion à quelqu’un parce qu’il n’est pas arrivé à ses fins, on peut imaginer la conduite qu’il pourrait avoir si il y avait eu un rapport sexuel. Le licenciement n’est pas loin en cas de rupture. Je me rappelle avoir conseillé une amie comédienne qui hésitait à accepter les avances d’un grand metteur en scène. J’avais réussi à la convaincre de ne pas se laisser tenter en lui rappelant cette réplique : « S’il suffisait de coucher pour réussir, toutes les putes seraient des stars ! » 

Que dit la loi ?

La vie privée des salariés est protégée depuis la Loi Auroux de 1982. Libre aux salariés d’entretenir une relation avec un de leur collègue… si cette relation ne déborde pas sur le cadre du travail. à comprendre : pas de problèmes pour échanger des bisous à la pause, mais hors de questions de se faire des papouilles pendant les heures de travail. Dans tous les cas, discrétion et respect du cadre professionnel resteront les meilleurs alliés des collègues/amants. Sans ces règles tacites, il ne faut pas s’étonner de devenir le sujet favori des chuchotements à la machine à café !

Sondage Opinion Way pour Tissot publié par le Nouvel Obs - juin 2011

31 % des français avouent avoir eu une relation amoureuse au travail

55 % considèrent que cela a eu un impact positif sur leur activité.

50  % des français estiment que l’environnement de travail est propice au flirt, à la drague ou à la rencontre amoureuse.