Le Saboteur : cette voix qui dit que vous n’y arriverez pas...

Nathalie Antonio-Giraud     22/07/13    
Le saboteur

Vous êtes sur le point de vous lancer dans votre projet, une opportunité frappe à votre porte mais une voix au fond de vous dit que vous n’êtes pas tout à fait prêt. Il vaut mieux attendre un peu. Rien ne sert de se précipiter.

On vous propose un super projet, il suffit juste de passer un coup de fil mais, dommage vous n’avez pas le temps...

Vous êtes en présence de celui ou celle qui joue contre votre camp. Vous l’appelez peut-être «résistance», «critique», «la voix de mon père, ma mère...», «ma petite voix», «procrastination», «les croyances limitantes»... ou «le Saboteur».

Sa plus grande force réside justement dans sa capacité à nous faire croire que c’est nous qui parlons, notre intuition, nos envies profondes... Eh bien non !

Alors comment la reconnaître et s’en débarrasser ?

1. Le Saboteur n’est pas très original

Son vocabulaire est assez limité et il vous répète sensiblement toujours la même chose. Voici quelques exemples :

«Tu ne le mérites pas !
Oui ça a marché cette fois mais c’était juste un coup de chance.
Pour qui te prends-tu?
Tu es trop bête, désorganisé.... ou pas assez grand, beau, intelligent, confiant ... pour y arriver.»

2. Le Saboteur ne parle que du passé.

Il s’appuie sur nos expériences pour nous faire croire que le futur sera exactement identique à notre passé.

3. Le Saboteur apparait quand nous sommes sur le point de changer

Une partie de vous s’oppose au changement ne sachant pas ce qui vous attend et préfère garder les choses en l’état.

4. Le Saboteur agit pour «votre bien» mais n’a pas confiance en vous.

Il est là pour s’assurer que vous n’allez pas revivre des expériences douloureuses du passé. Dans le changement, il perçoit du danger qu’il y en ait ou pas.

Alors, lorsque nous l’avons identifié, comment le faire taire ? ...En douceur !

1. Donnez-lui un nom pour le séparer de vous

La prochaine fois qu’il apparaît, nommez-le. Il existe, il a le droit d’être reconnu.
A quoi ressemble-t-il? Matérialisez-le si nécessaire.

2. Puis, remettez-le à sa place !

Ne vous battez pas contre lui. Acceptez sa présence. 
Oui, il est là, à côté de vous mais ce n’est pas lui qui décide, c’est vous !
Ecoutez-le et visualisez-le qui rapetisse tout doucement à côté de vous.

3. Remémorez-vous votre objectif et surtout pourquoi vous voulez l’atteindre

Toutes les émotions, les images, les sensations positives liées à notre objectif nous élèvent et à une certaine altitude, le saboteur manque d’oxygène, vous non !

Ne laissez plus le Saboteur diriger votre vie. Quand il s’efface, rien ne nous résiste, nous pouvons déplacer les montagnes et accéder à nos rêves !