Le NFC : gadget ou révolution ?

Xavier Paulik     12/04/13    
nfc : revolution

On parle de la révolution du NFC ou "Near Field Communication" depuis plus de 5 ans. Aujourd’hui, alors que nous voyons à peine fleurir un peu partout les “codes barres 2D” (Qrcodes), le NFC débarque en grande pompe et était à l’honneur du dernier salon de Barcelone. Mais à quoi correspond vraiment le NFC ? Et qu’est ce que cela va changer dans notre quotidien ?

Le NFC, on en parle depuis plus de 5 ans

J'ai étudié plusieurs projets exploitant cette technologie dès 2007, lorsque j’étais chez Orange.

Il faut dire que la promesse est alléchante : tout objet peut communiquer sans fil sans aucune source d'électricité et avec quiconque dispose d'un terminal sachant détecter et lire des minis puces qui tiennent dans un autocollant à moins de 1€ pièce.

A l'époque on imaginait que les distributeurs de boissons vous serviraient votre boisson préférée en vous reconnaissant et en vous envoyant directement la facture sans avoir a sortir votre portefeuille, que le mobile remplacerait la carte bleue, et que vos poubelles enverraient elles-mêmes le signal au service municipal pour demander leur collecte en fonction de leur taux de remplissage.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Va-t-on assister à la révolution annoncée ou s'agit il juste d'un buzz marketing bientôt obsolète ?

Le NFC, star du salon de Barcelone 2013

Quiconque s'est déplacé à la grand messe des télécoms annuelle à Barcelone, en mars dernier, a été abreuvé d'un message : le NFC est (enfin) là, c'est sûr, et vous êtes un « has been » si votre smartphone ou votre carte bleue n'est pas déjà équipée.

Rappelons d'abord ce que permet le NFC :

Le NFC est une technologie de communication sans fil à courte distance qui permet d'interagir avec un équipement doté d'une puce dite RFID.

Les premiers usages de cette technologie ont d'abord été industriels : des capteurs peuvent envoyer des informations sans contact à un équipement qui les traduit et rend les objets "intelligents". Les premiers usages grand public ont été déployés dans le transport, par exemple avec les badges de télépéage ou le pass navigo dans le métro. Enfin, les premières cartes bleues équipées en standard de puce NFC sont apparues à large échelle en 2012.

Mais c'est l'intégration récente dans le téléphone qui crée les conditions d'une explosion des usages : le téléphone devient a la fois émetteur (et peut donc se substituer a une carte bleue pour du m-payment ou récolter des miles ou carte de fidélité) et lecteur de puces NFC alentours (pour récolter des informations sur un poster, un objet ou un autre téléphone NFC simplement en passant à proximité).

Bien plus "user friendly" qu'un code (code barre 2D) et avec la possibilité de lancer des séquences d'action et transmettre des contenus stockés dans la puce.

Le seul hic, et il est de taille, c'est le problème de la poule et l'œuf : il ne sert à rien d'avoir un téléphone qui lit le NFC s'il n'y a pas encore de contenu ou de services déployés... Et qui va payer pour mettre une puce sur chaque objet si personne ne peut les lire, quand un QR-code est quasi gratuit et que tous les Smartphones ont un appareil photo ?

Et force est de constater qu’à Barcelone il n'y avait pas foule au portique qui permettait de rentrer sans badge avec son téléphone NFC, ou devant les multiples bornes d'information censées distribuer de l'information ou des contenus exclusifs.

Mais tout cela est en train de changer… grâce à Monsieur Google, encore lui.

Le NFC débarque sur nos Smartphones: pourquoi et pour quoi faire ?

On attendait que ce soit Apple qui incorpore le NFC au dernier iPhone (l'iPhone 5) et booste ainsi le développement des usages. Mais c'est finalement Androïd qui s'est lancé le premier !

Tous les Smartphones Androïd haut de gamme des derniers mois ont maintenant le NFC en standard, on estime qu’il s’en vendra déjà 300 millions en 2013, et on prévoit que 50% des Smartphones en seront équipés en 2015. (source Mobile World Congress 2012).

La version 2.3.3 de l'OS fournit des appli aux développeurs pour lire et écrire simplement sur des étiquettes NFC (Tags), transformer le Smartphone en émetteur d’ondes NFC comme si c’était une carte, et même échanger des informations entre deux Smartphones simplement en les rapprochant l'un de l'autre avec le programme “beam” embarqué en standard : une vraie révolution !

Pourquoi ? Parce que désormais le téléphone, qui contient déjà toutes les données privées, les comptes sociaux, le carnet d'adresse d'une personne,… va se transformer en sésame universel pour interagir avec le monde numérique. C’est ce que l'on commence a appeler l'Internet des "objets" ou web 3.0.

Quelques usages à suivre pour votre usage personnel ou pour votre entreprise (selon moi)

Le premier et plus connu des usages apporté par le NFC est la possibilité de payer avec son téléphone comme avec une carte bleue et puisque les cartes bleues elles même sont devenues communicantes les terminaux de paiement vont massivement migrer et accepter cet usage (85% devraient être équipés en 2016 d’après le Mobile World Congress).

Cela signifie que vos clients n'auront plus besoin de carte pour acheter vos produits ou services, et comme ils y accèderont principalement depuis leur Smartphone ou tablette, ce frein traditionnel à l'achat n'existera plus... pourvu, bien sûr, que vous ayez d'ici là pris la révolution mobile, et fait en sorte que l'achat soit possible aussi facilement sur votre site ou application mobile que dans vos lieux de vente.

Néanmoins, il existe de nombreuses nouvelles possibilités encore peu connues et qui vont changer vos habitudes :

  • vos badges et cartes de visites vont devenir communicantes : chaque rencontre pourra donner lieu à un échange instantané de coordonnées, de votre plaquette... vous pourrez même suivre les répercussions d'une rencontre et relancer vos prospects.
  • vous allez économiser du papier : plus besoin de ticket pour voyager ou vous rendre à un évènement ou un salon, payer votre parking, c’est écolo et très pratique (sauf si vous perdez votre téléphone).
  • vous allez gagner du temps : pour peu que votre habitation ou vos bureaux soient équipés de capteurs très simples préprogrammés pour vous donner un accès immédiat au programme TV, à la météo, aux services de votre entreprise.
  • Souriez, vous allez être pistés : car qui dit échange d’information dit traces, et le moindre usage par votre téléphone ou votre badge NFC vous identifiera. Vous allez rassembler beaucoup de données mais un peu moins de liberté. La CNIL s’en est déjà émue et dans vos entreprises le sujet arrivera un jour.

Convaincu qu'il s'agit d'une étape importante, Orange lance en ce moment même un concours d'idées qui permettra peut être de découvrir les applis révolutionnaires qui détrôneront les Instagram de ce monde…