Le coaching d’affaires pour développer son entreprise

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     06/09/11    
Face à la solitude du chef d’entreprise, de nombreux entrepreneurs font maintenant appel à un coach.

Longtemps réservé aux cadres supérieurs des grandes sociétés, l'accompagnement de dirigeant s'est largement développé au cours des dernières années dans le monde de la petite et moyenne entreprise. Le coach d'affaires est devenu un acteur majeur du développement des PME/TPE.

Qu’est-ce que le coaching d’affaires ?

Le coaching d'affaires consiste à accompagner les dirigeants d'entreprise afin de développer leur potentiel d'entrepreneur aux différentes phases de la croissance de leur entreprise, de la création à la transmission.
Les principaux domaines d'intervention du coach sont le développement de la rentabilité, la gestion du temps et le management des équipes. Ces thèmes sont très généraux mais demandent des réponses spécifiques.

Les dirigeants concernés

Les dirigeants faisant appel à un coach sont en général des chefs d’entreprise exigeants souhaitant atteindre rapidement leurs objectifs en développant leur potentiel. La comparaison avec le sportif de haut-niveau est régulièrement utilisée dans les pays anglo-saxons où le coaching d’affaires est largement développé : être « bon » ne suffit pas pour être sur le podium, il faut être « excellent », se remettre en cause pour progresser.
Fréquemment expert dans son métier, mais plus rarement préparé à celui d’entrepreneur, il manque souvent de formation, d’expérience ou de confiance dans son rôle de dirigeant. 

Les apports du coaching d’affaires

Le coach permet d'avoir un regard extérieur, de se concentrer sur les objectifs tout en développant sa compétence sur le management d’une entreprise. Il s'agit d’une véritable « Form'Action » puisque les connaissances sont dispensées et assimilées dans l’action, dans la « vraie vie de l'entreprise » en fonction des situations : arrivée d’un concurrent, problème de recrutement,….
Le coaching d'affaires n’est pas une simple formation visant à développer des compétences. Il nécessite un travail de fond sur les objectifs du dirigeant, sa vision, son projet.

La définition d’une vision : la priorité

Définir une vision n’est pas « vendeur » et mérite d'être expliqué en début de programme car ce travail peut paraître théorique et trop éloigné des priorités à court terme. Il s'agit pourtant de définir l’image finale qui permettra d'aligner toutes les pièces du puzzle, de prendre toutes les décisions opérationnelles en fonction du but à atteindre. Pour cela le « coaché » doit être totalement impliqué pour développer à la fois l’attitude et les compétences nécessaires. Le rôle du coach est de trouver le bon équilibre entre le savoir-être et le savoir-faire

Comment intervient le coach ?

Le coach travaille sur la motivation en focalisant toute l'attention sur une vision clarifiée, des objectifs précis. Il intervient dans l'engagement de l’obtention des résultats, permettant de « sortir de sa zone confort », de libérer son potentiel pour remplir son « contrat ». Et enfin il développe la compétence en assimilant de nouvelles connaissances notamment dans des domaines sur lesquels le chef d’entreprise ne se sent pas « à l'aise » : la gestion, le développement commercial par exemple.

Quelle est la spécificité du coaching d’affaires ?

Le coach d’affaires intervient au niveau du dirigeant d’entreprise et mesure son efficacité avec les indicateurs de l’entreprise comme la rentabilité, le chiffre d’affaires, la satisfaction des clients… L’objectif est de rendre le chef d’entreprise autonome pour qu’il soit ensuite capable d’agir seul. Le coach d’affaires peut être également amené à travailler avec les principaux collaborateurs ou équipes de direction dans le cadre de sociétés plus structurées.

Comment ça marche ?

La formule de coaching personnalisé permet d’obtenir les résultats les plus rapides.
Ces programmes de coaching durent en moyenne douze mois sous la forme de séances hebdomadaires. Une des qualités demandée au coach d’affaires est de savoir appliquer une méthodologie structurée tout en gardant la flexibilité nécessaire pour être en phase avec la vie de l’entreprise.
Une attention particulière est apportée à la gestion du temps et à l’organisation du dirigeant. C'est à ce stade que l'on va permettre de gagner le temps qui sera ensuite réinvesti pour travailler sur son entreprise. On estime en effet qu'il faut consacrer entre 3 et 5 heures par semaine pour s'assurer de véritables progrès.
L'expérience montre également qu'une alternance avec des séances collectives permet de renforcer encore l'efficacité des programmes. Pour cela il est conseillé de participer à des ateliers axés sur des thématiques précises. Ces moments d’échange et d’ouverture permettent de renforcer la confiance, d'intégrer de nouveaux modes de pensée et aussi de développer son réseau.
Le coaching collectif permet de démarrer un programme de coaching avec un budget plus limité. Plusieurs formules existent sur le marché, les clés du succès de ces programmes sont cependant toujours les mêmes. Il est conseillé aux personnes intéressées d'être vigilantes sur le nombre limité de participants (12 personnes maximum), le nombre minimal de séances (minimum 5 séances), la réalisation de « travaux pratiques », dans leur société, entre deux séances et le suivi personnalisé avec un coach au démarrage et en cours de programme.

En résumé le coaching d'affaires permet de réaliser de véritables progrès en travaillant à la fois sur le mental du dirigeant et la performance de l'entreprise : deux bonnes raisons de tester le coaching ! l