La réforme du VIE

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/01/10    
Entretien avec Lorenzo Cornuault, directeur VIE chez Ubifrance, sur les 2 nouveautés qui facilitent l'accès pour les PME aux VIE

Les 2 grandes nouveautés du VIE

A l'occasion du forum du V.I.E qui s'est tenu le mois dernier, Anne-Marie Idrac, secrétaire d'état au commerce extérieur, a annoncé trois réformes majeures du V.I.E visant à encourager son utilisation par les entreprises.

 Un abaissement de la caution à verser lors de l'envoi d'un V.I.E à l'étranger. Lorsqu'une entreprise décide d'envoyer un jeune à l'étranger dans le cadre du V.I.E, elle doit verser à Ubifrance une somme qui représente nue garantie pour l'exporté en cas de problème. 

Cette caution, versée avant le départ du volontaire et rendue à l'entreprise après la fin de la mission, correspondait à 3 mois et demi d'indemnités mensuelles. 

Pour remplacer cette caution, Ubifrance a décidé de créer une formule d'avance forfaitaire dont la somme a été abaissée d'environ 60 %. Désormais, une entreprise peut envoyer un jeune à l'étranger pour une somme équivalente à 4 000 euros. Cette mesure de trésorerie est un coup de pouce aux PME pour leur permettre de bénéficier du système du V.I.E.

L'installation de jeunes recrutés placés à l'étranger dans les bureaux d'Ubifrance et qui seront à la disposition des entreprises de moins de 20 salariés ou qui réalisent leur première opération d'exportation. Les entreprises pourront s'appuyer ainsi sur le dispositif d'accompagnement d'Ubifrance et bénéficier lorsqu'elles le souhaitent des services d'un jeune V.I.E.

Les PME n'ont pas toujours le budget nécessaire pour embaucher un V.I.E à temps complet, ou encore elles n'ont pas besoin de mobiliser cette ressource humaine à temps plein. Cette mesure permet par exemple à une entreprise de faire travailler un V.I.E une journée par semaine pendant une année afin de s'installer doucement sur le marché étranger. Les entreprises bénéficient également de prix très compétitifs, divisés par deux par rapport aux prix antérieurement bas pratiqué par Ubifrance.

Une mesure supplémentaire pour les grandes entreprises.

L'intégration du V.I.E dans les quotas obligatoires d'embauche d'alternants ou de paiement de la taxe d'apprentissage. Désormais, les entreprises d'au moins 250 salariés pourront utiliser le V.I.E dans le cadre de leurs obligations et atteindre leurs objectifs sans avoir à payer de surtaxe sur la taxe d'apprentissage. Cette mesure ancre ainsi le V.I.E comme un dispositif de professionnalisation des jeunes

Rappel sur le VIE 

Le V.I.E est une formule publique qui permet à une entreprise et à un jeune de se rapprocher pour réaliser ensemble une mission professionnelle de 6 mois à 2 ans dans un pays étranger, avec l'objectif de développer l'activité à l'international. Cette formule favorise le développement international des entreprises et notamment des PME avec un jeune diplômé qui pratique la langue locale. Aujourd'hui plus de 1 500 entreprises utilisent V.I.E et les 2/3 d'entre elles sont des PME.