La première source de financement : L’apport personnel, les prêts familiaux, Dons ou apports

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/09/10    

L'apport personnel

Premiers fonds nécessaires pour monter un projet , l’apport personnel vous permet non seulement d’inspirer confiance aux financeurs, en particulier lors d’une demande de crédit, mais aussi d’autofinancer certains besoins non pris en charge par les banques (frais d’établissement, investissements incorporels autres que le fonds de commerce, 30 % du prix des investissements physiques ou Besoin en Fonds de Roulement).

La love money

S’il n’a pas suffisamment d’économies, la créateur peut solliciter la love money, c’est-à-dire l’argent de sa famille ou de ses amis. Vos proches qui investissent dans votre projet bénéficient d’aides. En effet, les dons au capital de sociétés sont souvent assortis d’une fiscalité particulière.

Des réductions possibles d'impôts

De plus, la souscription au capital dans une nouvelle entreprise constituée sous forme de société permettre de bénéficier :

  • d’une réduction d’impôt sur le revenu pour souscription au capital des entreprises nouvelles (égale à 25 % des sommes investies au capital de la société avec des plafonds variables) ;
  • ou d’une réduction de l’ISF : la loi TEPA a institué une réduction d’ISF de 75 % des versements effectués au capital de sociétés non cotées (mesure limitée à 50 000 euros par an).

Les investisseurs qui bénéficient de ces mesures s’engagent à conserver les titres de la société pendant au moins cinq ans.

Une précision : les avantages IR et ISF ne peuvent pas être cumulés pour un même versement.

À propos de l'auteur

Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale

Dynamique Entrepreneuriale