La paresse intelligente pour augmenter sa productivité

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/06/18    
paresse intelligente

On a tous connu quelqu’un dans notre vie qui a parfaitement réussi sans être travailleur pour autant. C’est cette personne qui a toujours fait le juste nécessaire et qui a réussi la prouesse de passer l’intégralité de sa scolarité avec des notes flottant de quelques dixièmes au-dessus de la moyenne. Chaque année tout le monde pensait « cette fois, c’est fini, il avait juste 10 l’année dernière il ne pourra pas nous refaire le coup cette année ». Et pourtant si, il réussissait tous les ans à s’adapter à la difficulté sans trop en faire...

 Pour les chefs d’entreprise paresseux la donne est quelque peu différente et la difficulté autrement plus importante. Pourtant il y a quelques clés qui font qu’il est possible de faire prospérer son business tout en restant paresseux.

Les personnes paresseuses font preuve d’une ingéniosité souvent remarquable, lorsque vous leur donnez une tâche, elles trouvent toujours la façon la plus simple et la moins fatigante de l’effectuer. Cela pousse à penser davantage, à faire travailler son esprit pour trouver la manière optimale de réaliser les tâches. Leur logique pour réussir n’est pas de travailler plus dur mais simplement plus intelligemment. Par contre être paresseux n’est absolument pas lié au manque d’ambition. Vous pouvez très bien lancer votre entreprise mais rester fidèle à votre nature sur ce point. Voici quelques clés pour maintenir son business à flot quand on est paresseux.

Choisir le meilleur moment pour travailler

Sachant que vous avez déjà du mal à vous mettre au travail, si vous choisissez le mauvais moment pour « fournir votre effort » vous courrez à la catastrophe. Il est inutile de vous attaquer à un dossier chaud le matin tôt lorsque l’énergie vous fait défaut ou encore en veillant tard le soir.

Si votre objectif est d’être le plus productif possible pour réaliser un maximum de tâches en un minimum de temps, privilégiez la fin de matinée pour travailler sur les dossiers les plus exigeants. C’est le moment le plus propice à la réflexion et à la concentration. Pour les autres tâches importantes que vous devez effectuer, privilégiez la fin d’après-midi, vers 16h, lorsque vous avez souvent un pic d’attention.

Toutes les tâches répétitives ou ne nécessitant pas d’être concentré peuvent être réalisées aux autres moments de la journée.

Tirer avantage des « temps morts »

Utiliser tous les temps morts présents dans votre planning peut vous permettre d’avancer et donc d’avoir moins de travail pour plus tard. Ces moments sont nombreux (embouteillages, attente chez le médecin, pour un rendez-vous…) et vous n’avez souvent rien d’autre de plus réjouissant à faire donc l’occasion est idéale pour avancer.

En faisant cela vous augmentez d’autant les périodes où vous pourrez réellement vous la couler douce et vous adonnez à d’autres activités. Les petites tâches que vous pouvez effectuer pendant ces périodes sont nombreuses : actualisation de votre agenda, lecture de rapports, de dossiers...

Cultiver son réseau

Si vous êtes paresseux, votre réseau est indispensable. Vous devez vous constituer un réseau  le plus large possible de personnes sur qui vous pouvez vraiment compter. Plus ce groupe de « connaissances proches » sera large et plus il vous sera facile de trouver des gens pour vous aider quand vous en aurez besoin (ou que vous n’avez pas trouvé la force de commencer à travailler à temps et êtes juste au niveau des délais). Le tout étant simplement de ne pas solliciter trop souvent les mêmes personnes, ce qui ne devrait pas être le cas si vous avez un groupe suffisamment large. Rien ne sert pour autant de miser sur la quantité en ajoutant tout le monde sur Facebook ou Linkedin, vous devez connaître suffisamment ces personnes.

Pour avoir du succès tout en restant paresseux il vous faudra forcément ruser et user de stratagèmes peu glorieux. Pour obtenir de l’aide de la part d'autres entrepreneurs de votre « groupe », il faut aussi que votre entreprise leur apporte de l’aide, que l’échange aille dans les deux sens. Souvent il vous est possible de faire cela sans efforts, si vous avez un site média cela peut être en relayant certaines de leurs actualités, en leur conseillant le nom de bonnes entreprises avec qui vous travaillez…

Apprendre à déléguer

Soyez un maître dans l’art de déléguer, il s’agit de trouver les employés auxquels vous pouvez faire confiance, et désigner la bonne personne pour chaque tâche. Tout bon manager le sait. En contre partie vous perdez et abandonnez une partie du contrôle que vous possédiez sur la réalisation de la tâche. Cela prend du temps mais si vous êtes efficace vous aurez à terme plus de temps pour penser à la stratégie de l’entreprise, ou….pour faire la sieste.

Se concentrer sur les 20% des tâches les plus importantes

En tant qu’entrepreneur paresseux, si vous ne vous focalisez pas sur les tâches les plus importantes, vos chances de réussite sont presque nulles. La loi de Pareto nous apprend que 20% des tâches sont suffisantes pour atteindre 80% des résultats, ou encore que 80% des effets sont le produit de 20% des causes, une aubaine pour vous ! Il faut donc identifier ces 20% de tâches les plus importantes et se concentrer sur celles-ci. Pour cela faites une liste de toutes les tâches que vous effectuez et notez celles qui semblent superflues. Vous pouvez passer rapidement sur les 80% restantes ou en abandonner une partie.

Attention cependant, si vous ne voulez pas forcer votre nature et rester paresseux vous devez faire preuve d’une très grande confiance en vous et d’une sérénité infaillible. Dans ces conditions vous serez forcément amené à travailler dans l’urgence, dans des délais très réduits. La tactique peut s’avérer payante mais pas sûr que vous mettiez toutes les chances de votre côté en faisant cela…

Donnez une note à cet article