L'encadrement de la démarche

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     13/05/11    

Le management des idées

Pour que l’innovation participative soit efficace, il est conseillé de nommer un responsable de la démarche. Pour les plus grandes entreprises, un réseau de responsable peut être mis en place. Ceux-ci devront alors soutenir l’action de l’encadrement dans l’émergence d’idées innovantes.
Les responsables de la démarche peuvent posséder plusieurs casquettes dans l’entreprise. Cela comporte des avantages, mais aussi des inconvénients. En effet, des responsables qui font parti de l’équipe seront proches des collaborateurs et connaîtront bien la réalité du métier. Mais ces points peuvent également représenter des inconvénients pour susciter l’émergence d’idées. Afin d’éviter tout problème, les responsables désignés en interne devront posséder une forte autonomie d’esprit et savoir s’adapter au cas par cas. Pour l’essentiel, ils devront pouvoir :
• inculquer un réflexe innovation ;
• avoir un rôle d’animation, notamment par la mise en place d’un comité innovation ;
• avoir un rôle de transformation des idées techniques en idées innovantes ;
• aider les collaborateurs à développer leurs idées ;
• inciter mes salariés à inscrire leurs idées dans l’intranet (s’il y a).

Synergie avec les services institutionnels

Pour que l’encadrement soit efficace, il faut créer une véritable synergie avec l’Innovation Institutionnelle et les services supports (experts, R&D, ingénierie, marketing, informatique) de l’entreprise. Les services de l’Innovation Institutionnelle doivent également participer à l’évaluation des principales idées de terrain. Les services de l’Innovation Institutionnelle peuvent de même promouvoir certaines innovations du terrain et les intégrer aux bonnes pratiques et standards de l’entreprise.
Il est également recommandé que :
• Les services de l’Innovation Institutionnelle s’appuient régulièrement sur l’Innovation Participative pour atteindre leurs objectifs ;
• Dans l’entreprise, des exemples positifs de circulation d’informations soient présents entre les services de l’Innovation Institutionnelle et les entités opérationnelles à propos d’évolutions dans l’environnement de l’entreprise (concurrence, marché, technologies nouvelles, maîtrise des risques…).
à noter également : pour le développement de leurs innovations, les auteurs peuvent être assistés d’une structure légère en charge de l’incubation des projets innovants.