L’éco-design en action !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     04/03/11    
Récupérer, réutiliser et produire avec des matériaux en fin de vie, c’est le concept de la marque Reversible pour la production de ses objets design…c’est aussi l’aventure d’un couple d’entrepreneurs qui pense à notre planète.

Ils se sont jetés à l’eau ensemble. L’un a quitté sa confortable direction financière et l’autre son job de directrice artistique en agence de pub renommée. Jean-Marc et Marie Imberton sont maintenant entrepreneurs depuis fin 2006 et ils ne le regrettent pas… même si la pression est souvent forte !
Leur objectif était de donner du sens à leur projet professionnel, en tenant compte des contraintes environnementales, et surtout de proposer une vraie démarche de consommation responsable.
Les campagnes de pub événementielles sur des bâches ont un impact spectaculaire sur les clients potentiels, mais aussi sur la planète qui n’en demande pas tant ! Leur durée de vie est éphémère et, à peine installées, elles passent déjà à la benne. « Et pourtant ces bâches pourraient constituer un magnifique matériau pour des objets design » pense notre couple de créateurs.
Et c’est parti ! Avec des proches dans le métier de la bâche, Jean-Marc et Marie Imberton s’embarquent dans la réutilisation de ce produit, récupèrent des dizaines de m², créent des premiers objets design et testent avec des couturières la faisabilité technique des objets. Faire du neuf et du beau avec du vieux c’est possible !
Pour notre couple de créateurs, la problématique environnementale ne doit pas empêcher de consommer et de se faire plaisir.

Du déchet à l’objet design

La machine lancée, ce ne sont plus des dizaines, mais des centaines de m² de bâche qui sont récupérées, stylées et cousues. Pour la récupération des bâches et des textiles polyesters, Reversible a mis progressivement en place un réseau de collecte auprès d’annonceurs privés ou publics, d’afficheurs, d’imprimeurs et de professionnels de la filière en les sensibilisant à la problématique environnementale. Reversible propose ainsi une solution globale pour gérer la fin de vie des matériaux.
Les prestataires partenaires sont d’abord les ateliers du CAT (à côté de leurs bureaux) qui fabriquent les objets simples sans technicité particulière. Quant aux objets plus sophistiqués, ils sont produits dans un authentique atelier de maroquinerie, toujours à proximité des locaux de l’entreprise. Toutes les chutes de produits sont maintenant recyclées grâce à un procédé mis récemment en place par le fabricant de bâches.
En plus d’être design, les produits sont uniques, ce qui représente un bon concept marketing. Personne n’aura le même Sakabug (sacoche pour ordinateur), ni le même Dekocool (petit transat). Encore mieux que la customisation !

2011, l’année du développement

Le développement commercial passe majoritairement par les salons professionnels, vecteurs naturels de notoriété et de chiffre d’affaires. Aujourd’hui la marque est présente dans plus de 100 points de vente en France, incluant des grands magasins et des galeries de design.
Les 2 entrepreneurs exportent leurs produits au Japon, en Allemagne, en Italie, en Australie etc… Les grandes entreprises, les ONG telle que WWF et des collectivités territoriales, notamment le Grand Lyon, font aussi confiance à l’entreprise pour confectionner des objets distribués lors de convention, de séminaire ou d’assemblée générale. Le B to B représente aujourd’hui un axe important de développement.
Après 300 000 € de CA pour 2010, l’objectif de l’équipe est désormais concentré sur son développement. De nouvelles gammes ont été créées avec des chutes de revêtement de sols. Et de nouveaux matériaux feront certainement leur apparition.
Fin 2010, REVERSIBLE a été lauréat des Trophées du Business Vert en catégorie Espoirs. De quoi voir l’avenir de l’éco-design en mode positif.

Les rendez-vous à ne pas manquer :

• Les 23 et 24 mars : salon Produrable au CNIT Paris la Défense.
2 jours de rencontres et débats 100 % Business to Business et totalement RSE pour découvrir les meilleures pratiques, les solutions RSE et les experts de l’économie durable. La 3ème édition de PRODURABLE est placée sous le haut patronage du Ministère du Développement durable.
Plus d’infos sur : www.produrable.com
• Le 26 mars de 20h30 à 21h30 heure française : «  Earth Hour »
La plus grande manifestation en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique selon Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies. Il s’agit d’éteindre ses lumières pendant une heure afin d’envoyer un message pour appeler à une mobilisation mondiale contre le dérèglement climatique. Eteignons les lumières pour allumer les consciences.
Plus d’infos sur : www.earthhour.fr
• Du 1er au 7 avril : la semaine du développement durable.
Chaque année, le ministère du Développement durable invite les entreprises, les associations, les services publics, les collectivités et les établissements scolaires à promouvoir, du 1er au 7 avril, les principes du développement durable. L’objectif de cette opération est de sensibiliser les Français aux enjeux du développement durable et d’inciter chacun à adopter des comportements plus responsables. En 2010, près de 3 700 participants ont répondu à l’appel à projets. Alors en 2011, un seul mot d’ordre : « Passez au durable, ça marche ! » Les changements de comportements mis en œuvre par tous et dans tous les domaines seront mis à l’honneur.
Plus d’infos : www.semainedudeveloppementdurable.gouv.fr

Les conseils de Jean-Marc et Marie IMBERTON :
• Croire en son projet, surtout s’il est innovant.
• Choisir de très bons collaborateurs dotés d’une bonne expérience.
• Savoir que, si on crée en couple, on ne pourra pas compter sur son conjoint(e) pour être écouté(e) et soutenu(e) car il est dans la même barque.
• Ne pas perdre de vue que, même si la pression financière est forte, celle-ci sera largement compensée par le plaisir d’avoir entrepris.