Kalray et ses microprocesseurs lèvent 23,6 millions d’euros

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     22/06/17    
kalray microprocesseurs levent millions euros

Ce 22 juin 2017, l’entreprise Kalray a annoncé une levée de fonds de 23,6 millions d’euros pour se renforcer. A cette occasion, Safran, ainsi que le fonds d’investissement asiatique Pengpai ont rejoint ses actionnaires historiques, ACE Management, CEA Investissement, EUREKAP! et Inocap Gestion au capital de l’entreprise. 

Les microprocesseurs basse consommation

Kalray confectionne des microprocesseurs à très forte capacité de calcul. Il s’agit d’une société fabless de semi-conducteurs, c’est-à-dire qu’elle ne possède pas d’usine ou d’unité de fabrication. Elle sous traite en effet à ses partenaires comme le leader mondial des fonderies de semiconducteurs, TSMC. Pionnière dans les nouvelles solutions de processing dites « manycore », cette start-up grenobloise a mis au point l’architecture MPPA, qui accélère grandement la capacité de ses dispositifs. Ceux-ci présente le double avantage d’être également basse consommation. Cette technologie reste d’ailleurs protégée par une vingtaine de brevets internationaux. Eric Baissus, PDG de la société, explique l’objectif de sa société : « L’arrivée des nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle ou les mémoires de stockage rapide va révolutionner nos vies mais crée également un besoin énorme en puissance informatique dans les prochaines années. » Il poursuit : « Kalray est au cœur de cette révolution grâce à ses microprocesseurs capables d’apporter des capacités phénoménales de traitement de l’information en temps réel. Cette levée de fonds nous donne les moyens d’accélérer notre déploiement à l’international et valide l’importance de notre technologie pour des industriels de renom. »

Un tour de table à 23,6 millions d’euros

La jeune pousse a profité de sa présence au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace de 22 juin au Bourget pour annoncer la clôture d’une levée de fonds de 23,6 millions d’euros. Celle-ci a été effectuée auprès de ses investisseurs historiques, ACE Management, CEA Investissement, EUREKAP! et Inocap Gestion. Ceux-ci se voient rejoints par deux nouveaux acteurs que la société intègre également à son capital : Safran et le fonds d’investissement asiatique Pengpai. Le General Manager de ce dernier indiquait : « Kalray a pour vocation d’être un leader dans le monde des nouvelles générations de microprocesseurs. L’Asie représente une opportunité formidable pour Kalray ; opportunité que nous allons pouvoir aider à transformer dans les mois qui viennent grâce à notre connaissance du marché local. » Eric Dalbiès, Directeur de la Stratégie et du M&A de Safran et Président de Safran Corporate Ventures, déclarait, de son côté : « Kalray a développé depuis presque dix ans une technologie de processeurs dont la puissance de calcul rapportée à l’énergie consommée est sans équivalent pour cette taille de composants, ce qui est essentiel, notamment pour l’avion plus électrique. Au-delà des nouvelles applications dans l’aéronautique comme le health monitoring en temps réel ou la cyber sécurité, il y a pour Kalray des opportunités très fortes dans le domaine automobile, autour du thème du véhicule autonome, et dans celui des data centers. C’est la complémentarité entre ces trois domaines qui a aussi convaincu Safran comme investisseur. » 

Recrutement et accélération en ligne de mire !

Les fonds levés devraient permettre à la firme de renforcer ses équipes commerciales à travers le monde. Déjà implantée en France et aux États-Unis, elle compte plus de 65 collaborateurs sur ses sites de Grenoble et de Los Altos en Californie. Kalray souhaite aussi recruter de nouveaux ingénieurs et développer son réseau international. Elle compte également financer Coolidge, troisième génération de processeurs MPPA prévue pour 2018.

Donnez une note à cet article