Innovation participative ou Open Innovation pour les TPE et PME

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     18/01/18    
innovation particpative open innovation tpe

Il est naturel de penser que l’innovation participative ou l’Open Innovation sont réservées aux grandes entreprises. Elles ont déjà les contributeurs que sont les salariés. De plus, leur notoriété et leurs moyens financiers leur permettent de s’adresser avec facilité à leurs clients. Faire un sondage sur un public qui vous connaît depuis plusieurs années fait partie de B.A.ba de toute grande entreprise.

Innovation participative ou Open Innovation pour les TPE et PME

L’innovation participative ?

L’innovation participative est une démarche de management structurée qui vise à stimuler et à favoriser l’émission, la mise en œuvre et la diffusion d’idées par l’ensemble du personnel en vue de créer de la valeur ajoutée et de faire progresser l’organisation et l’entreprise.

L’open innovation ?

C'est un mode d'innovation basé sur le partage, la coopération entre entreprises, à la fois compatible avec une économie de marché ou d'Intelligence économique

Alors comment faire pour les PME et TPE?

Les TPE, les PME ont déjà un atout majeur : leur créativité qui fait que se développer, innover est inhérent à leur survie et à leur développement. Car souvent faute de moyens et d’argent elles ont appris à utiliser leur réseau, à naviguer sur le Web avec une aisance que n’ont pas les grandes entreprises : trouver des clients, trouver des partenaires, gagner en notoriété … c’est leur souci de tous les jours. Faute de moyens elles se tournent sans s’en rendre compte vers ceux qui vont contribuer à les soutenir. Pour réussir l’innovation participative ou Open Innovation, quelques conseils de Dynamique.

Identifier vos besoins

Pour identifier vos besoins, posez des questions bien réfléchies qui feront émerger des idées originales. Elles vous permettront également de mieux comprendre le besoin de vos clients et d’étudier le marché pour améliorer et peaufiner votre produit, votre offre, votre service. Plusieurs techniques existent.
Exemple : A partir d’un début de phrase comme « Si vous étiez à ma place…que feriez-vous pour innover, contacter la clientèle…vous leur demandez de finir la phrase.
Attention n’oubliez pas qu’il vous faudra écouter avec modestie et être prêt à :
• vous remettre en question
• accepter toutes les critiques même les plus acerbes
• écouter les idées préconçues, les préjugés…
• écouter comme s’il ne s’agissait pas de votre entreprise.
• absorber toutes les idées
• remercier les participants
Selon Vincent Ricordeau, fondateur de KISSKISSBANKBANK, dans une interview accordée à Dynamique
« L’innovation participative dans des boites comme la nôtre est au cœur du dispositif. C’est vrai, à mon avis, pour la plupart des sociétés dans le web ou qui ont des applications. L’innovation provient en réalité des projets et est remonté par les business développer vers les informaticiens qui vont améliorer l’application. Notre société est structurée autour de l’innovation participative. Autrement dit, c’est en fonction des projets que nous améliorons le produit donc mécaniquement nous remontons les informations pour améliorer le produit. Qu’on parle de webdesigner, d’informaticiens ou encore de business developper, 80 % de la société est impliquée autour de cette innovation. Nous prenons également en compte l’opinion des clients pour améliorer le service que nous proposons. Il est clair que toutes les boites qui évoluent dans le web doivent y faire appel, si elles veulent continuer à innover.
On a mis en place des outils qui permettent de coucher les idées sur papier, d’itérer dessus et d’échanger. Nous avons notamment un outil qui permet de centraliser les idées et de les formaliser les idées. Après quand cela a été centralisé, cela passe sur une plateforme et on décide si cela passe en production ou non. »

Quels sont les contributeurs de votre innovation participative ?

1er type de contributeur : les proches et les personnes liées à l’entreprise

a. Parents, amis, relations…
b. Les entreprises qui sont dans votre espace coworking
c. Les business angels / investisseurs
d. Les fournisseurs
e. Les clients

2e type de contributeur : les lecteurs de votre blog

Avec l’appui de toutes les informations que vous collecterez avec les premiers contributeurs, vous pourrez obtenir des informations de la part de ceux qui y participent naturellement. Le blog est souvent une bêta-test pour les créateurs. Ouverte à tous ceux qui se connectent sur votre blog, cette sollicitation libérera une énergie positive et motivera les blogueurs.
- Des personnes de votre réseau par email. (À manier avec précaution, bien choisir les personnes est crucial)

3e  type de contributeur : les réseaux sociaux

Tous les réseaux sur lesquels vous avez l’habitude de communiquer.
Des outils comme Viadeo ou Linkedin… peuvent s'avérer précieux pour mobiliser la communauté des internautes.

4e  type de contributeur : les étudiants et écoles de commerce

Vous vous adressez aux écoles de commerce et vous leur proposez de faire travailler leurs étudiants sur un cas réel. Les écoles de commerce sont friandes des études de cas. L’oréal, Danone utilisent souvent ce vivier à la grande capacité créatrice.
Utiliser cette technique vous permettra de créer un réseau d'ambassadeurs qui seront les meilleurs promoteurs de votre innovation.
Mais surtout n’oubliez jamais de les remercier. Vous développerez ainsi un sentiment d’appartenance à votre communauté.

Donnez une note à cet article