Les influences négatives d'internet sur les entreprises

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     06/05/14    
Les influences negatives d internet sur les entreprises

La plupart des médias à destination des entrepreneurs vantent les mérites d’internet et la nécessité d’être sur la toile. Mais la présence ou l’utilisation de cet outil n’a pas que des avantages loin de là. De nombreuses entreprises ont du s’adapter à des risques ou des conséquences qu’elles n’avaient même pas imaginées. Retour sur ces risques à prendre en compte.

Les cyberattaques ou piratages.

Les business model d’internet sont nés et les cyberattaques deviennent de plus en courantes. Endiguer celles-ci apparait comme une mission quasi-impossible pour les entreprises mais aussi pour les Etats. Elles peuvent avoir plusieurs objectifs dont les deux principaux sont liés à la volonté de récupérer des données personnelles et à rendre le site indisponible. L’opérateur téléphonique Orange a été victime de cette première forme : 3% des 26 millions d’abonnés ont vu leurs données personnelles récupérées. Protéger les données est donc devenu un véritable challenge pour les entreprises (notamment pour les banques) mais ce n’est pas tout. L’indisponibilité du site peut s’avérer fatale pour une entreprise dont la rentabilité est basée uniquement sur son site Internet. De quelques minutes à plusieurs jours voire mois d’indisponibilité, les exemples sont légions de ceux qui ont subi une cyber-attaque. Ces attaques sont parfois l’objet de chantage et des fois relèvent de la malveillance (d’une demande faite par un concurrent par exemple). Vimeo, Bit.ly ou Shutterstock ont ainsi été menacées d'attaques à moins de donner une rançon en bitcoins. Leur choix : verser « la rançon » ou subir une attaque DDoS ? En terme simple : lorsque les start-up (en général qui connaissent un succès) refusent de payer, leurs serveurs sont attaqués par des millions de connexions (qui font que le serveur plante) jusqu'à ce que les entrepreneurs cèdent. Sans solution, les start-up qui se plient, seraient très nombreuses. 

La gestion de l’E-réputation

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à être présentes sur les réseaux sociaux. Les articles pullulent sur la bonne gestion de ceux-ci et les actions à mettre en place pour être efficace. Oui mais voilà, qui dit action, dit ressources. Si se lancer sur les réseaux sociaux a l’avantage de contribuer à la visibilité de votre société, il faudra prendre en compte que quelqu’un devra partager, éditer le contenu, animer la communauté ou encore gérer les réponses... Autant d’activités chronophages qui doivent être prises en compte pour ne pas avoir l’inverse sur les internautes qui peuvent se révéler mécontents du manque de réactivité ou de réactivité tout court. Les bad buzz sont aussi légions et ce n’est pas la Caisse d’Epargne qui le contredira. Afin de vendre sa garantie des accidents de la vie, la banque a ainsi publié sur sa page Facebook une photographie d’un écureuil pendu par les testicules. La réaction des internautes ne se sera pas fait attendre obligeant la banque à formuler des excuses et à retirer la photo … seulement deux heures après sa publication.

Le temps perdu en entreprise

Donner accès à internet pour s’informer. Une phrase qui parait anodine tellement elle parait évidente. Oui mais voilà, la déperdition de temps lié à la présence d’internet est colossale : salarié (ou patron) qui passe leur journée à parler sur les réseaux sociaux, à communiquer avec d’autres personnes sans utilité pour le travail ou encore à rechercher des informations qui ne sont pas liées à celui-ci. Nombreux sont les exemples qui montrent qu’Internet peut devenir une véritable perte de temps pour les entreprises. Certaines entreprises conscientes de la déperdition de temps bloquent les accès à internet partiellement ou totalement. Internet serait même devenu la première source de distraction au travail selon une étude publiée par le site Salary.com et le portail America Online sur 10 000 employés américains avec un e moyenne de 2,09 heures à flâner durant leurs heures de travail. Le cyber-surf couterait pas moins de 759 milliards de dollars dans tous les Etats-Unis.

L’internet dépendance

Dernier gros risque que nous souhaitons mettre en avant dans cet article : l’internet dépendance. Entre les logiciels connectés, les emails … Nous passons de plus en plus de temps connectés pour des raisons professionnelles. Si Internet nous fait gagner énormément de temps, il peut paralyser toute une entreprise en cas de pannes. Qui n’a jamais subi de coupure d’Internet et vu ses équipes affolées et déstabilisées par une coupure ? Perte de données mais surtout de repères, Internet n’a jamais été aussi influent au sein des entreprises. Lors d’une coupure, certains peuvent même passer leur journée (bien qu’il puisse faire autre chose) à attendre la résolution du problème. 

Internet a ses avantages mais aussi ses contraintes. Bien prendre en compte celles-ci et anticiper les futurs problèmes avant de se lancer dans toutes les directions est essentiel. Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenu…

Donnez une note à cet article