Les indicateurs indispensables à suivre

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    06/03/17    0
Les indicateurs indispensables a suivre

Incroyable mais vrai, encore de trop nombreux entrepreneurs ne portent pas attention aux indicateurs liés à leur activité ! A titre d’exemple, une récente enquête révélait que 20% des organisations ne connaissaient pas leur taux d’absentéisme. Qu’il s’agisse des petites ou des plus importantes, toutes sont concernées par ce phénomène. Retour sur ces indicateurs indispensables à suivre pour la bonne gestion de l’entreprise.

Intérêt et méthodologie de la démarche

Avant toute chose, il convient de rappeler que le suivi des indicateurs permet à l’entreprise de prendre des décisions et de mettre en place des actions, correctives ou non, par anticipation, et s’avère par ailleurs être un bon moyen de communiquer auprès des collaborateurs et des partenaires. Pour que celui-ci soit efficace, il doit être opéré de manière régulière d’une part (jour, semaine, mois, trimestre… selon les cas), c'est-à-dire que le dirigeant doit accorder du temps, même s’il en manque, à cette tâche essentielle pour la vie et le développement de son activité. D’autre part, l’outil dans lequel ces indicateurs sont répertoriés doit être simple et lisible, de sorte à ce que le dirigeant puisse le comprendre et l’analyser. Sans ces deux conditions, suivre des données d’entreprise n’a pas vraiment de sens.

Ensuite, il existe foule d’indicateurs à suivre, et de différentes formes, qu’il s’agisse de taux, de pourcentage, ou de données brutes. L’essentiel pour l’entrepreneur est de déterminer ceux qui ont un intérêt pour son affaire. Parmi les critères de sélection peuvent être pris en compte la taille de la structure, si elle a des salariés, si elle est engagée dans une démarche de qualité ou encore si son activité revêt un caractère de risques… Aussi, il conviendra de définir, pour chacun des indicateurs, les objectifs attendus, notamment pour s’assurer de leur pertinence.

Quels indicateurs surveiller ?

Comme évoqué précédemment, le nombre d’indicateurs peut-être très importants et dans différents domaines liés au marketing, à la qualité, à l’environnement ou encore aux investissements par exemple. Seront développés ici les plus importants avec des exemples de décisions qu’ils peuvent impliquer : commerciaux, financiers, et relatifs aux ressources humaines.

  •  Le chiffre d’affaires par produit (déterminer les produits qui marchent ou pas), par client, par salarié, par période (identifier les pics d’activité et les périodes creuses anticiper et adapter les besoins en main-d’œuvre) ;
  • Le nombre de clients, dont les rentrées de nouveaux, leur fréquence d’achat, leur taux de satisfaction, leur taux de retours produits et la nature de ces retours (voir les possibilités de développement, adapter la qualité des produits s’il y a lieu) ;
  • Les délais de production, de stockage, de livraison (réduire ces délais s’ils s’avèrent trop long et donc souvent couteux pour l’entreprise) ;
  • Les délais de paiement des clients et des fournisseurs, le besoin en fond de roulement (pour suivre et adapter la trésorerie) ; 
  • Le poids et l’évolution des charges (déterminer si certaines d’entre elles deviennent trop importantes pour adapter les prix de vente ou revoir les postes qui peuvent faire l’objet d’économies) ;
  • La marge brute par salarié, par client, par produit ;
  • L’Excédent Brute d’Exploitation (EBE) ;
  • Le seuil de rentabilité ;
  • Le taux d’absentéisme et la nature des absences (identifier une éventuelle démotivation des salariés, mettre en œuvre si besoin des règles pour éviter les accidents du travail) ;
  • Le taux de turnover, le salaire moyen et son taux d’évolution (identifier les causes de départ de l’entreprise) ;
  • Les effectifs salariés selon la nature de leur contrat, leur âge, leur ancienneté, et leur catégorie d’emploi ;
  • Le nombre d’heures de formation suivies par salarié, par an et par catégorie d’emploi (anticiper les besoins et le financement des formations).

Besoin d’aide pour suivre vos indicateurs ?

Enfin, il est bon de savoir qu’il existe pour vous aider différents outils, tels des tableaux de bord, proposés par les grands noms de la comptabilité par exemple. Aussi, si l’exercice vous paraît trop difficile ou que vous ne voyez toujours pas comment trouver le temps de les surveiller, vous pouvez toujours suivre une formation ou vous faire accompagner par un conseil spécialisé.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
14 novembre 2014 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires